Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
dijon_darion_atkins.jpg
Actualités J34 Jeep ÉLITE 2017/18_SIG Strasbourg - Dijon Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Ce sera Nanterre !

Longtemps tenue en échec par Dijon, la SIG Strasbourg a placé une accélération victorieuse dans le dernier quart temps : 93-77. Et à l’issue d’une dernière journée de folie, symbolisant toute une saison, les Strasbourgeois découvraient leur adversaire en quarts, Nanterre, battu à 7 secondes de la fin à Limoges (82-80) ! Pemière manche mardi prochain à 20h50 au Rhenus.

La donne

Si la SIG attendait patiemment le nom de son adversaire en quarts, elle voulait néanmoins monter encore en régime dans cette perspective. Dijon venait au Rhenus défendre son rang, le quatrième, pour garder l’avantage du terrain au premier tour des playoffs. Un vrai test en quelque sorte, même s’il manquait Labeyrie et Beyhurst d’un côté, Alingué de l’autre prochainement suppléé par le pivot de Blois, le promu, Fairell…
Premier quart temps : un départ de rêve
La SIG avait débuté avec un cinq inédit, dans lequel figuraient Levi Randolph, Darion Atkins et… Pape Sy pour défendre sur Sulaimon, mais c’est Miro Bilan qui perdait le premier ballon ! Julien n’était pas plus heureux, mais rapidement, les hommes de Collet durcirent le ton. Atkins à l’angle zéro, Sy après une interception et un drive au cercle, Randolph à deux reprises trouvaient le cercle et Dijon était dans les cordes : 10-0 (4e’). Le temps mort de Legname n’avait pas freiné l’élan strasbourgeois. L’entrée de Holston et son adresse, puis celle de Brown, équilibraient les débats (14-10, 7e’). Pearson sortait nanti de deux fautes, mais l’envolée alsacienne (20-12, 10e’) était presque annihilée par Julien et Loum : 20-16. Évaluation : 24 à 15.
Deuxième quart temps : ça s’en va et ça revient
L’adresse alsacienne à trois points était en berne (0 sur 5) mais Dee Bost scorait alors deux fois derrière l’arc. Juste de quoi répliquer aux snipers bourguignons, à 4 sur 6 dans l’exercice. Bigote, Julien, Holston et Sulaimon rapprochaient la JDA à 20-19 et 26-25, répliquant du tac au tac. Logan (à deux reprises) imitait Bost et l’écart enflait : 36-25 (14e’). En un rien de temps, pourtant, les Dijonnais, profitant des largesses de la SIG, étaient revenus à 38-37 (18e’), restant dans le sillage du dauphin au repos : 43-39. Évaluation : 28 à 23 (total : 52 à 38).
Troisième quart temps : Dijon passe devant !

Dès l’entame de la deuxième mi-temps, les arbitres sanctionnaient tour à tour Bilan (sur une claquette) et Bost (sur la montée de balle) de deux fautes offensives, provoquant la colère du Rhenus. Mais ce sont surtout deux « missiles » de Julien qui modifiaient le cours du match : 48-47 (23e’). Car si Randolph et Bilan redonnèrent de l’air aux Sigmen, ce qui devait arriver… arriva ! Kennedy dessous, Pearson au large plaçaient la JDA en tête : 53-57 (27e’) puis 57-62 (29e’) ! La défense avait pris l’eau (10 sur 14 derrière l’arc pour Dijon !) et l’attaque piétinait. Après 30 minutes, c’est un quart contre Villeurbanne qui se profilait… Évaluation : 18 à 32 (total : 70 à 70).

Quatrième quart temps : Une si belle réaction
Piqués au vif, secoués par Vincent Collet, les joueurs de la SIG mirent les choses au point en quelques instants. Et en 2’30’’, Laurent Legname avait déjà pris deux temps morts ! Le premier après 34 secondes (64-62), le deuxième à 70-62 (33e’) ! Le combat avait changé d’âme par la grâce de Strasbourgeois en mode playoffs à l’image d’un Darion Atkins intenable (21 points, son record en Jeep Elite).
Étouffée physiquement, la JDA voyait la 4place s’envoler. Dee Bost avait mis un rythme d’enfer, avec 10 passes à la clé, Pietrus s’occupait de tout sous le cercle et Dijon venait d’exploser en vol (24 à 3 en 5’30, 52 à 5 à l'évaluation dans la période). La fin sera anecdotique, le succès large : 93-77. Évaluation : 52 à 5 (total : 122 à 75).

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – JDA DIJON Rhenus Sport. 5 848 spectateurs. Arbitres : MM. Rosso, Dubois et Tartare.
Les périodes : 20-16, 23-23 (mi-temps : 43-39), 16-23 (59-62), 34-15.

Les quarts de finale

Monaco (1) – Pau (8) me 23 à 19h (match 2 à Pau le 26 à 19h)
SIG (2) – Nanterre (7) ma 22 à 20h50 (match 2 à Nanterre le 25 à 20h50)
Le Mans (3) – Villeurbanne (6) ma 22 à 19h (match 2 à Villeurbanne le 25 à 19h)
Limoges (4) – Dijon (5) me 23 à 20h50 (match 2 à Dijon le 26 à 20h50)