Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
rendez-vous dimanche 30 septembre pour le premier match au Rhenus
antibes_collet_dolt_bogavac.jpg
Actualités J32 Jeep ÉLITE 2017/18_SIG Strasbourg - Antibes Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Collet : « On a encore beaucoup de travail défensif à effectuer »

Si la victoire contre Antibes n’a jamais fait de doute (93-77) malgré la résistance des Sudistes, si l’attaque a souvent été flamboyante, la SIG Strasbourg devra encore monter en intensité en défense dans la perspective des playoffs. Les Strasbourgeois en convenaient…

Vincent Collet a d’abord ouvert la conférence de presse par une bonne nouvelle : « Nous sommes officiellement troisièmes du championnat a minima. C’est important. Le Mans, en revanche, n’est pas sûr de rester dans les trois premiers… Si Villeurbanne gagne à Limoges, ils peuvent coiffer Le Mans sur le poteau ! » Très vite, le coach a évoqué le match de ce soir : « On a encore beaucoup de travail défensif à effectuer. On n’a pourtant travaillé que ça ces trois derniers jours. Au moins, ça ne nous pénalise pas en attaque, mais en défense ce n’est pas suffisant malgré l’amélioration du dernier quart temps. Antibes a fait un bon match. L’adresse leur a permis de résister, même s’ils ont craqué sur la fin. Notre agressivité a provoqué beaucoup de pertes de balles et c’est ce qui nous a permis de faire la différence. Il y a eu des choses positives mais ce n’est pas suffisant. Les dernières séances d’entraînement peuvent aussi expliquer cela, en particulier celle d’hier, bien plus intense que d’habitude la veille d’un match. C’est voulu… » 
Comme ses joueurs, il pense déjà aux prochaines échéances : « On va avoir notre dernier break pour récupérer(NDLR : les joueurs vont bénéficier de trois jours de repos et reprendront mercredi) et c’est aussi presque un des premiers cette saison… On va préparer notre premier match de playoffs même si on ne sait pas encore qui sera notre adversaire, ni quel sera notre classement final. Et il faudra sans doute attendre le dernier jour ».
Avec 21 passes et 12 balles perdues, le secteur offensif a toutefois apporté de belles satisfactions : « En attaque, malgré deux ou trois gourmandises de Dee Bost, ça s’est bien passé. Alors qu’ils voulaient fermer la raquette, notre circulation de balle nous a permis de finir souvent près du cercle. Il faudra continuer, surtout face à une défense comme celle du Mans et sa tour infernale… »
Collet a noté également qu’il pouvait désormais compter sur trois meneurs de jeu : « Ludo(Beyhurst) a fait un très bon match. On veut l’utiliser, lui donner confiance car on sait qu’il pourra nous aider. Il faut mobiliser tout le monde et il faut que ce soit un avantage et non pas un handicap. Pour cela, il faut que l’investissement de chacun soit total et immédiat. Il faut qu’ils acceptent tous qu’ils ne vont pas être bons à chaque fois, mais tout le monde doit être utile… Et ce n’est pas encore gagné ! »
 
Dee Bost, le meneur de la SIG, est très impatient d’atteindre la dernière ligne droite : « Nous allons au Mans la semaine prochaine et on saura alors qui finira deuxième, qui troisième. Je crois qu’on est prêt et concentré. On se prépare surtout pour les playoffs et c’est dans cette perspective que ce sera un match important pour nous. Ce soir, on n’a pas été très bon en défense dans les trois premiers quarts temps. Ça arrive parfois mais on sera prêt pour les playoffs et ça va aller de mieux en mieux. Je suis très excité de jouer les playoffs (sourire). On se motive les uns les autres à l’entraînement. Il n’y avait aucune raison de douter après trois défaites de rang. J’étais blessé à l’époque, nous sommes bien revenus dans l’allure en s’entraînant dur. Le coach nous répète tous les jours qu’on devra être prêt pour les playoffs. J’espère qu’on va récupérer Pape la semaine prochaine. Il apporte beaucoup à l’équipe et on a un effectif taillé pour aller loin. On verra la semaine prochaine dans quel état d’esprit on abordera le match au Mans. Mais franchement, on a déjà la tête aux playoffs. On s’entraîne dur pour ça ».
 
Julien Espinosa, le coach antibois, n’était pas totalement satisfait du contenu du match de son équipe qui est pourtant longtemps restée dans le sillage des Strasbourgeois : « On a eu des moments où a réussi à installer le jeu qu’on voulait mettre en place. Mais comme souvent cette saison, on a des passages à vide où on relâche l’effort. Souvent, l’effort, on y colle l’image de la défense et là, on a fait ce qu’on pouvait, car ce n’est pas évident avec les petites rotations qu’on a, notamment à l’intérieur où on était clairement sous-équipé pour faire face 40 minutes. Ça s’est vu de façon flagrante dans les 15 dernières minutes. Ce qui m’embête vraiment, c’est que c’est de l’autre côté du terrain qu’on ne fait pas les efforts. On ne va pas assez loin dans les systèmes, dans l’exécution et on a des difficultés à avoir un jeu de passes bien structuré. On a ce problème depuis le début de l’année et comme dans beaucoup de matches, on a perdu des ballons et on en perd beaucoup trop. Il y a eu des bonnes choses, mais c’était inconstant. Des coups d’accélérateur nous ont permis de revenir mais on n’a pas réussi à maintenir cette qualité pendant toute la durée ».