Basket
playoff_site.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
zack_wright_le_mans.jpg
Actualités J33 Jeep ÉLITE 2017/18_Le Mans - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Photos

Deuxième place verrouillée !

La donne en amont de ce match face au Mans était simple. Le vainqueur de ce choc mettrait la main sur la 2ème place de Jeep® ÉLITE. Mais, au-delà de cet objectif, Vincent Collet, le coach strasbourgeois, souhaitait se servir de cette rencontre pour continuer à monter en régime en vue des playoffs. Et la victoire obtenue au final sur le parquet d’Antarès 70-80, permettait de valider l’objectif en suivant le chemin de la progression attendue pour le grand huit à venir.

Le Mans démarrait fort cette partie sous l’impulsion d’un Mykal Riley très incisif. Mais le collectif strasbourgeois était en place en attaque et offrait de belles séquences. Avec Zack Wright à la baguette et un Miro Bilan qui n’avait que faire de la taille de Fall, les Strasbourgeois imposaient leur jeu en plantant la bagatelle de 15 points en 4’ aux locaux (9-15, 4’). Un écart de six points qui n’était pas du tout du goût du coach du Mans qui prenait un temps mort pour remobiliser son équipe. Un petit électrochoc qui amenait deux primés pour égaliser dans la foulée. Mais qu’importe, avec la sortie pour deux fautes de Fall, les SIGmen maintenaient la pression. Très adroit dans cette première période (71,4%) et hyper dominant aux rebonds (11 à 3), Strasbourg reprenait les rênes (16-22, 8’) pour finir les 10 premières minutes en tête. Fin du premier quart-temps : 18-25 (évaluation 15-35).

Le Mans revenait avec une grosse envie. L’agressivité se mettait alors à pencher du côté des locaux qui muselaient les Alsaciens en leur passant cinq points de rang pour revenir à quatre longueurs (23-27, 12’). Mais Vincent Collet remettait ses cadres et directement la sentence tombait. Avec deux paniers de Damien Inglis et en provoquant deux pertes de balles des oranges, Strasbourg faisait un break en infligeant un 8-0 à la bande à Romeo Travis : 23-35, 15’. Vincent Collet faisait tourner son effectif et, à 4’08 de la mi-temps, tout le monde avait le plaisir de voir le retour de Pape Sy sur les parquets de Jeep® ÉLITE. Le Mans ne s’avouait pas vaincu pour autant et finissait la période en construisant leur jeu sur une bonne défense. Avec l’appui du public et grâce à un duo Riley/Travis, le MSB inversait la tendance pour recoller à la mi-temps à seulement trois petits points en ponctuant les 20 premières minutes par un 7-0. Mi-temps : 34-37 (évaluation 28-44).

Le jeu était un peu poussif des deux côtés au retour des vestiaires. Les échecs se succédaient et le score avait peine à évoluer avec un petit 3 à 2 en faveur de la SIG Strasbourg en 2’30 (36-40, 22’30). La SIG Strasbourg se montrait en difficulté mais Louis Labeyrie se muait une nouvelle fois en sniper pour planter derrière l’arc avant de voir David Logan ponctuer joliment une contre-attaque pour un 7-2 pour les rouges et reprendre ainsi sept points d’avance : 40-47, 26’. Tout ceci permettait aux Alsaciens de reprendre les commandes de ce match. Ils se mettaient à dérouler en attaque en profitant des nombreuses pertes de balles qu’ils provoquaient chez les Manceaux. En transformant le 7 à 2 en 18 à 4, Vincent Collet et ses hommes montraient leur mainmise sur le match : 42-58, 28’30. Un avantage qui était alors criant à l’évaluation puisque les SIGmen avaient tout simplement le double de leur hôtes (36-72). Fin troisième quart-temps : 46-58 (évaluation 36-72).

La défense de Strasbourg montait encore d’un cran et tout devenait encore plus difficile pour Le Mans. Le temps passant l’écart entre les deux équipes augmentait pour atteindre 15 points à 8’ du terme (48-63). Avec un Youssoupha Fall complétement éteint face aux Alsaciens (4 points et 5 fautes), Le Mans était dans le dur et subissait les rafales rouges par l’intermédiaire d’un David Logan froid de réalisme : 52-69, 34’. Et comme à son habitude, le couteau suisse Zack Wright nourrissait la feuille de match en étant présent dans tous les secteurs de jeu (9pts/8rbs/7pds/20 d’évaluation) poussant l’équipe vers une victoire de plus en plus probable… Surtout avec 16 points d’avance à 3’30 de la fin (58-74). Romeo Travis entretenait l’espoir en étant au four et au moulin et en ramenant son équipe à 10 points à 2’ du buzzer mais, malgré un dernier baroud d’honneur, Le Mans devait reconnaitre la supériorité de l’équipe de Vincent Collet qui s’imposait finalement 70-80 (évaluation 64-100).

Belle victoire des Strasbourgeois à l’extérieur, en terrain hostile qui permet à l’équipe alsacienne de verrouiller définitivement la 2ème place de Jeep® ÉLITE. Vincent Collet voulait voir son équipe continuer à monter en régime avec les Playoffs en ligne de mire. Et, ce soir, il pouvait s’estimer heureux sur la globalité de ce match, car, même si tout n’a pas été parfait et notamment les 17 pertes de balles, le visage montré par son équipe était dans l’ensemble positif et pouvait servir de bonne étape de travail en vue des Playoffs.

Franklin Tellier

LE MATCH EN VITESSE

MSB LE MANS – SIG STRASBOURG : 70-80. Antarès. 6 000 spectateurs. Arbitres : MM. Viator, Bretagne et Bissuel
Les périodes : 18-25, 16-12 (mi-temps : 34-37), 12-21 (46-58), 24-22.