Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
antibes_louis_rucklin.jpg
Actualités [Espoirs] Victoire de justesse

[Espoirs] Victoire de justesse

En ouverture des pros, les Espoirs de la SIG Strasbourg affrontaient Antibes dans un match où l'enjeu en cas de victoire était clair: une qualification mathématiquement assurée pour le trophée du futur. Face au dernier de la classe (une seule victoire cette saison) la partie fût difficile mais au final c'est bien la SIG Strasbourg qui s'imposait 66-63 pour valider son ticket.

Sous les yeux de Frank Ntilikina, l'ancien de la maison strasbourgeoise, le match commençait sur un petit rythme avec beaucoup d'échecs des deux côtés. Avec les jeunes SIGmen à 1/9 aux tir et les joueurs d'Antibes à 2/7 en 4', le score peinait à décoller: 3-4, 4'. Les coéquipiers de Ludovic Beyhurst avaient du mal, mais l'entrée de Quentin Goulmy apportait un petit surplus d'énergie et permettait aux locaux de rester au contact (6-8, 7'). Plus en rythme Strasbourg finissait mieux la période en plantant un 10-1 qui les faisait prendre la tête, mais Antibes ne lâchait pas et prenait même une longueur d'avance après 10': 12-13. Le 6-0 infligeait par la SIG Strasbourg donnait un peu d'air aux jeunes de coach Bogavac (18-13, 13') mais, une nouvelle fois, Antibes s'accrochait, si bien qu'à 5' de la mi-temps les deux équipes étaient de nouveau au coude-à-coude : 22-23, 15'. Thomas Hanquiez faisait une bonne entrée et calmait quelques velléités des visiteurs qui venaient de reprendre les commandes (28-31, 18'). Un petit avantage qu'ils allaient conserver jusqu'à la pause : 30-34, 20' (évaluation 34-37).
Le retour sur le parquet montrait un jeu équilibré et les SIGmen avaient bien du mal à faire respecter leur statut. Quentin Goulmy et sa bande ne parvenaient pas à prendre les commandes (33-37, 24'). Trop de pertes de balles pénalisaient la SIG Strasbourg permettant à Antibes de faire gonfler l'écart à la surprise générale : 39-51, 27'. Il en était trop pour coach Bogavac qui rappelait tout le monde à l'ordre lors d'un temps-mort musclé. Une intervention nécessaire mais, néanmoins, à 10' du terme, le débours était encore de 10pts pour les Espoirs strasbourgeois: 46-56, 30'. Mais les Strasbourgeois revenaient avec de bien meilleures intentions. En passant un 8-0 à Antibes, par l'intermédiaire de Louis Rucklin et Vincent Pota, les locaux renversaient la vapeur: 54-56, 34'. Et ce même Vincent Pota donnait enfin l'avantage aux siens à 4'30 de la fin sur un triple tout en audace avant que Maxime Abah monte au dunk dans le trafic pour ponctuer un cinglant 13-0: 59-56, 37'. Les SIGmen finissaient le match en boulet de canon en remportant le dernier quart 20-7 pour éviter la défaite malgré quelques ultimes frayeurs et s'imposer de justesse: 66-63, 40' (évaluation 76-61).
F.T.