Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
vincent_miro_bilan.jpg
Actualités J32 Jeep ÉLITE 2017/18_SIG Strasbourg - Antibes Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Sur la lancée

Dans un match sans véritable enjeu, contre Antibes (ce samedi à 20h), la SIG Strasbourg attachera à nouveau beaucoup d’importance à la manière. La meilleure façon de préparer le choc au Mans, et peu après, le début des playoffs.

Qu’Antibes ait quasiment assuré son maintien en battant Bourg-en-Bresse au buzzer (77-75), mettant ainsi fin à une série de cinq défaites, que cet avant-dernier rendez-vous de la saison régulière au Rhenus puisse constituer un piège, Vincent Collet n’en a cure. Ce qui lui importe, c’est de voir son équipe « concentrée », le regard fixé sur ce qui est désormais l’objectif majeur du club, de toute la ville : le titre.
« Remporter deux victoires sur les trois matches, dont celui du Mans de trois points, nous assurerait la deuxième place. Alors autant en engranger une première dès samedi, contre Antibes. Le plus important et de très loin, reste la montée en régime de l’équipe et les matches sont une occasion d’y parvenir, meilleure que les entraînements ». Depuis cette déclaration, Le Mans s'est incliné en prolongation au Portel (86-79) et un succès d'un point dans la Sarthe suffirait au bonheur des Alsaciens pour être les dauphins de Monaco...
Satisfait du niveau des entraînements ces temps-ci, Collet y voit le chemin pour atteindre les matches couperets de fin mai et de juin. « On a fait contre Limoges et à Pau des efforts qu’on ne faisait peut-être plus assez, mais ce n’est pas encore suffisant. Il faut encore plus d’agressivité défensive et de mouvement du ballon. Qu’il bouge vite et mieux… »
Le technicien a tout de même identifié trois dangers majeurs chez l’adversaire du jour : « Mouphtaou Yarou, un des meilleurs pivots du championnat, qui fait une très bonne saison, Jerel Blassingame le meneur, très important dans la création et le troisième larron, Vincent Sanford, très complet, qui nous avait fait très mal à l’aller ». Car en dépit du discours peu alarmiste du coach, la SIG n’a pas oublié le camouflet subi pour l’ouverture de la saison, où les Sharks avaient dévoré les Alsaciens (79-57) ! « On n’était pas prêt et j’espère qu'on le sera davantage ce samedi. Pas facile de reprendre le goal average », plaisante Collet.
L’effectif, « le plus complet que la SIG ait connu », est dans les starting blocks. Totalement focalisé sur le rendez-vous de la fin du mois. « Ça n’empêche pas de vouloir gagner les matches. Ça fait partie de la préparation », ajoute le coach.
Et si on commençait dès samedi contre Antibes ?