Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
sig_le_mans_pape_sy.jpg
Actualités J33 Jeep ÉLITE 2017/18_Le Mans - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Photos

Une deuxième place en jeu

A 24h du match face au Mans, les feux sont au vert pour Strasbourg et son coach qui l’annonce sans atermoiement, « l’objectif est de faire un bon match et essayer de gagner ». Gagner et assoir définitivement la 2ème place de Jeep® ÉLITE. Mais avant de penser à cela, il y aura un match à jouer dans une salle qui attend de pied ferme la SIG Strasbourg avec pour objectif… le même !

Le match aller perdu de deux points par les Alsaciens ? Voilà un sujet vite balayé par Vincent Collet : « c’était au mois d'octobre donc je ne sais pas s’il y a des enseignements à en tirer, surtout quand on voit l’équipe que l’on a aujourd’hui et celle que l’on avait à l’époque ». En effet, 50% de l’effectif présent demain sur le parquet du côté de la SIG Strasbourg n’était pas là lors du 1er opus. Depuis, Miro Bilan, Dee Bost, Levi Randolph, Florent Pietrus et Damien Inglis sont venus renforcer les rangs strasbourgeois. « Mais il n’empêche que Le Mans est une bonne équipe et dans ce qui n’a pas changé, il y a toujours leurs joueurs majeurs : Cobbs, Fall, Riley, Travis ou encore Stephens. En revanche ils leur manque Tarpey blessé, c’est forcément un coup dur pour eux car c’est un très bon joueur ».

Joueurs blessés ou pas cette équipe du Mans est avant tout un redoutable adversaire. L’objectif de ce face-à-face est clair pour tout le monde depuis longtemps : la 2ème place de Jeep® ÉLITE. Mais rien ne sera simple pour des SIGmen face à un roster expérimenté. Et, au-delà de l’expérience, il y a un élément, et non des moindres, qu’il faut prendre en considération : Youssoupha Fall et ses 2m21 et même 2m97 les bras levés ! Le profil hors norme du pivot manceau en fait une équipe atypique pour notre championnat. Mais, au-delà de ça, « c’est un joueur qui gène beaucoup avec une rentabilité offensive rare avec ses 70% de réussite aux tirs ». Lui qui a été retenu dans la Team France en mars dernier est à coup sûr un joueur en devenir : « il est très dominant de part sa stature et en plus il se déplace bien, est très présent au rebond et fini bien les actions. Il leur donne un gros plus ».

face à son club formateur, Jérémy Leloup, aura à coeur de porter son équipe vers la victoire

Un gros plus qui peut leur permettre de finir 2ème cette saison après un exercice 2016/17 manqué et une absence remarquée des playoffs, après 20 années consécutives de présence. Autant dire que le club a faim de rachat et le match à venir à un goût de petite finale pour les Manceaux. Finir 2ème assurerait la garantie du terrain en quart et en demi-finale, mais chaque chose en son temps même si l’objectif en vaut la chandelle. Et coach Collet rebondit d’ailleurs sur ce sujet « avoir l’avantage du terrain est un avantage c’est clair mais le quantifier est difficile. C’est forcément mieux de jouer à domicile qu’à l’extérieur. Mais je ne pense pas que ce soit crucial pour l’heure. Les deux équipes vont finir 2ème et 3ème et sont donc amenées à se rencontrer à nouveau en demi en cas de qualification après les quarts. Car avant tout cela il y aura les quarts de finales à jouer et pour se retrouver il ne faudra pas faire de faux pas ». Nous l’aurons donc compris, avoir l’avantage du terrain est important mais en aucun cas crucial puisqu’il semble logique de dire que « dans les deux cas les deux équipes auront leur chance d’aller en finale ».

Mais ce match a une importance plus grande à savoir de « continuer à monter en puissance en vue des playoffs ». Et en parlant de montée en puissance, le coach peut compter sur le retour de Pape Sy qui, après 4 mois d’absence, revient enfin en tenue sur le banc : « je me sens bien. Pouvoir courir avec les gars à l’entraînement, ça fait du bien et surtout de se dire que je ne vais pas être en jeans au bout du banc (rires). C’est agréable car c’était long ces quatre mois. Quand tu es dans un rythme à deux matches par semaine et des entraînements journaliers et que tu coupes tout, tu es perdu au début ! Mais j’ai essayé de rester positif. Mais grâce à notre kiné Louis Feuillas je suis de retour. Ça fait du bien, je suis heureux tout simplement ». Tout le monde le ressent, depuis son retour à l’entraînement, Pape a les crocs, le terrain lui manquait énormément. Mais fidèle à lui-même il se veut pragmatique « maintenant on joue la 2ème place chez eux. Il faudra être très concentré et sur les minutes que le coach me donnera je ferai au mieux ». Un coach qui ne peut qu’être ravi de ce retour qui amène une cartouche supplémentaire. Mais Vincent Collet se veut prudent « il faut lui laisser le temps de revenir. Nous n'avons pas d’attente particulière sur lui pour le moment. Lui est très motivé, on l’a tous vu. Maintenant ça fait quatre mois qu’il n’a pas joué il faut aussi respecter le temps de reprise du joueur ».

Place donc à un match que tout le monde a envie de gagner et bien au-delà afin de se juger lors d’un gros match dans l’optique des Playoffs. La SIG Strasbourg est attendue à Antares, donc si les SIGmen gagnent ce match cela sera un indicateur positif avant le grand huit, sans pour autant pouvoir tirer des conclusions définitives bien évidemment. « Ce qui m’importe, quelque soit le résultat, c’est ce qui va se passer après ce match » précise très justement Vincent Collet qui ne va pas tirer des plans sur la comète tant il sait, mieux que quiconque, que les Playoffs seront une nouvelle compétition. Mais il conclue malicieusement cette conférence de presse en glissant « tant qu’à faire on préfère finir 2ème que 3ème », ce qui en dit long sur l’objectif de demain soir… Affaire à suivre !

F.T.
sig_le_mans_darion_atkins3.jpg

 

Articles liés: 
Toutes les actualités