Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
rendez-vous dimanche 30 septembre pour le premier match au Rhenus
le_mans_florent_pietrus.jpg
Actualités playoffs2018 demie#2_SIG Strasbourg-Le Mans Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

A chaque match sa vérité

Après avoir fait un premier pas vers la finale contre Le Mans jeudi (76-66), la SIG Strasbourg compte bien faire le deuxième dès samedi (18h30 au Rhenus, en direct sur SFR Sport2) et se rendre au Mans avec un joker dans la poche. Mais ce sera encore, à coup sûr, un rude combat avec des surprises possibles…

Une séance vidéo puis quelques réglages sur le parquet. Les joueurs de la SIG ne sont pas restés inactifs entre les deux premières manches de leur demi-finale. Car si l’essentiel, la victoire, a été acquis jeudi dans l’épisode 1, il n’en reste pas moins du chemin à faire et des améliorations à apporter dans le deuxième. Car c’est le propre des playoffs où il faut s’adapter d’une rencontre à l’autre à une situation nouvelle, aux ajustements de l’adversaire. « Globalement, on a fait ce qu’on souhaitait, indique Collet. Surtout, on a haussé notre niveau défensivement depuis trois matches (NDLR : 64 points encaissés dans les deux manches contre Nanterre et la première face au Mans, contre 76,6 en saison régulière). Il y a toujours des détails à rectifier. Ce qui est fondamental, c’est le dernier quart temps. On a mené 65-48 à la 32e’ et on a pris un 4-17 qui les a ramenés à 69-65 à 1’30’’ de la fin. Ce n’était pas dû au hasard. Ils n’ont pas été exceptionnels non plus. On a fait des stops, ils ont perdu des ballons, ce qui veut dire qu’ils auraient pu faire encore mieux, mais notre attaque n’était vraiment pas bonne ».
Piqûres de rappel
S’appuyant sur une confortable avance, les joueurs strasbourgeois ont pris quelques libertés avec le plan de jeu, préférant les initiatives individuelles au projet collectif qui avait plutôt bien fonctionné jusque là. « On a changé notre façon de jouer comme si le score nous le permettait. C’est du moins ce que certains ont pensé et cela aurait pu être très préjudiciable. On a perdu le rythme, forcé des actions individuelles qui n’ont heureusement pas eu de conséquences », poursuit l’entraîneur. Le rappel à l’ordre a été fait. Il vaut mieux pour aller loin, faire très vite les piqûres de rappel !
Car samedi, tout peu changer. Bilan n’est pas sûr de refaire la même performance individuelle, Cobbs non plus d’ailleurs. Mais il est peu probable que les intérieurs manceaux ne cumulent à nouveau à quatre (hors Stephens) un petit 6 d’évaluation. « Morin a été très gênant et a fait ce qu’on attendait de Fall, qui était en-dessous de son niveau. Il fait deux beaux contres sur Randolph et le troisième sur Inglis n’est pas validé… Et ils vont chercher des solutions à notre domination dans ce secteur. Il va y avoir une redistribution ». Le pigiste martiniquais n’a pourtant joué que dix minutes… De même Stephens, « très impressionant » a joué davantage que Travis (14 minutes). Tout cela pourrait changer…
Un troisième quart décisif ?
Voilà quelques temps que la SIG entame la deuxième mi-temps tambour battant. Va-t-elle refaire le coup ? « Un des éléments de cet état de fait, c’est l’usure de l’adversaire, estime Vincent Collet. On essaie de faire tourner pour pouvoir, en deuxième mi-temps, pianoter et utiliser les meilleurs du jour. Ensuite, on s’est bien ajusté à la mi-temps en attaque. On a trouvé des paniers faciles en leur passant un 9-0. Avant qu’ils ne reviennent assez vite ».
Collet a d’autres atouts dans sa manche, auxquels il a fait souscrire ses joueurs. « Ce n’est jamais le même cinq qui redémarre. La profondeur de notre banc n’est intéressante que s’il y a de l’acceptation et la capacité à surgir au bon moment. Si ça doit générer de la frustration, ça ne sert à rien ». Dans ce domaine, le travail psychologique a payé. « C’était un axe important et dans ce domaine, le match d’hier m’a fait plaisir ». 
Il faut faire durer ce plaisir… Ce n’est pas la SIGArmy, au grand complet, qui va s’en plaindre.
Jean-Claude Frey

Le RESUMé et la déclation de damien inglis après le match #1

 

Le tableau des playoffs 2018

playoff_infographie_finale23.jpg