Basket
vincent_1.jpg
nzeulie_1.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
SOLDES 2018: C'EST PARTI !
le_mans_jeremy_leloup.jpg
Actualités playoffs2018 demie#3_Le Mans-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Bataille perdue mais pas la guerre

En s’imposant au Rhenus lors du 2ème match de la demi-finale de Playoffs 2018, Le Mans avait repris l’avantage du terrain à la SIG Strasbourg. Place maintenant à deux rencontres dans la Sarthe. Et pour la 1ère d’entre elles, les SIGmen ont eu du retard à l’allumage avant de voir les Manceaux les dominer pour au final s’imposer 80-60.

Le Mans commençait le match tambour battant avec rapidement deux paniers, mais David Logan trouvait la mire dès son premier essai derrière l’arc. Mais, petit hic, Zack Wright concédait rapidement deux fautes et devait quitter ses partenaires. Heureusement il était très bien secondé par Dee Bost qui plantait à son tour : 8-6, 3’. Mais, porté par son public, Le Mans accélérait pour passer un 8-0 aux Alsaciens, qui étaient dans le dur : 16-6, 5’. Vincent Collet décidait alors de ramener tout le monde sur le banc pour rappeler les bases et tenter de remettre à l’endroit son équipe. Mais les SIGmen perdaient trop de balles et Romeo Travis, toujours sur son nuage avec 10 points dans le quart, portait son équipe pour lui donner déjà 13 points d’avance : 21-8, 7’. Une 1ère période compliquée durant laquelle la défense des rouges prenait l’eau de toutes parts pour prendre jusqu’à 15 unités de retard avant que Damien Inglis et Jérémy Leloup ne ramènent l’écart dans des proportions plus convenables, malgré une adresse loin d’être dans ses standards (35%). Fin du premier quart-temps : 25-14 (évaluation 35-14).
.
Ludovic Beyhurst faisait son entrée pour apporter toute son énergie en défense. Un choix payant puisqu’il provoquait une faute offensive d’Antoine Eito avant de voler un ballon à Mykal Riley pour offrir un 2+1 à Damien Inglis : 27-19, 12’30. Le Mans ne lâchait pas pour autant. Mais Jérémy Leloup apportait de l’impact et Ludo n’avait pas froid aux yeux et jouait crânement sa chance. Percutant, le minot mettait son cœur sur le parquet pour aider son équipe. Une énergie admirable qui avait même le mérite de faire sortir de son match Antoine Eito (32-24, 14’). Malgré une défense en regain de forme, les SIGmen perdaient beaucoup de balles et faisaient des choix parfois incompréhensibles en attaque. Dommage. Et, à 3’ de la pause, le retard était encore de 10 points : 36-26, 17’. Les Alsaciens étaient une nouvelle fois dans le dur malgré les consignes du coach mais Dee Bost et David Logan passaient au travers à ce moment et la période se finissait avec seulement 28 petits points au compteur. Mi-temps : 40-28 (évaluation : 56-24). Avec un famélique 2/11 à trois points et des choix loin d’être toujours judicieux en attaque, sans parler des pertes de balles… Il allait falloir montrer un autre visage en 2ème mi-temps pour espérer quelque chose…
.
Le retour sur le parquet donnait des sueurs froides aux suiveurs de l’équipe de Vincent Collet. Pas sereins les rouges encaissaient un 8-3 en 1’30 qui avait pour conséquence de donner encore plus de confiance aux locaux (48-31, 21’30). Heureusement Miro Bilan trouvait (enfin) le chemin du cercle et Jérémy Leloup retrouvait son adresse pour maintenir son équipe en dehors de l’eau : 53-40, 25’. Justin Cobbs de son côté faisait la pluie et le beau temps de son équipe mais la 2ème partie du quart montrait surtout le réveil de Zack Wright et plus globalement même des SIGmen qui parvenaient à planter un petit run, 2-8 en 2’, pour recoller à 10 longueurs : 58-48, 28’30. Mais une nouvelle fois Le Mans gardait la tête sur les épaules et, après avoir fait le dos rond, finissait la période toujours en avance. Fin du troisième quart temps : 62-50 (évaluation 82-55).
.
Le début du dernier quart-temps était dans la continuité du match jusque-là. En difficulté face à la défense sartoise les SIGmen subissaient la pression de Romeo Travis et ses potes. L’ex-strasbourgeois avec l’aide de la fusée DJ Stephens creusaient à eux deux l’écart : 69-54, 34’. Dee Bost scorait dans le trafic mais Zack laissait des munitions sur la ligne et le temps passant, la meilleure défense de Jeep® ELITE ne laissait que des miettes à des SIGmen perdus (71-58, 35’30). La coupe était pleine depuis un petit moment maintenant et les derniers instants étaient douloureux et voyaient Le Mans s’imposer de 20 points. Score final : 80-60 (évaluation 107-62).
.
Il va falloir très vite se remettre la tête à l’endroit car le match #4 arrive très vite, dès jeudi soir. Un 4ème acte dans cette demi-finale qui ne pourra aboutir que sur une seule issue pour que l’aventure continue : la victoire! Une défaite dont il faudra tirer les enseignements rapidement pour dès demain tourner la page et aller chercher un match #4 qui devient une nécessité et dont l’entame devra être à coup sûr beaucoup plus dure que celle de ce soir. REACTION ATTENDUE DANS 48H !
F.T.

LE MATCH EN VITESSE

PLAYOFFS 2018 – 1/2 finale match #3 - LE MANS – SIG STRASBOURG : 80-60. Antarès. 6000 spectateurs. Arbitres : MM Viator, Collin et Hosselet.
Les périodes : 25-14, 15-14 (mi-temps 40-28), 22-22 (62-50), 18-10 (score final 80-60).