Basket
bandeau_site_promo_livre.jpg
bandeau_site_promo_livre.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
le_mans_equipe.jpg
Actualités playoffs2018 demie#3_Le Mans-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Battus, certainement pas abattus

L’équipe du Mans a obtenu ce qu’elle était venue chercher au Rhenus : une victoire. A un partout dans cette demi-finale les joueurs de la Sarthe se préparent maintenant à accueillir deux fois la SIG Strasbourg. Le premier opus de ce voyage aura lieu ce mardi à 20h45 (en direct sur SFR Sport2) dans le cadre du match #3 de cette demi-finale.

Toujours privée de Louis Labeyrie (communiqué de presse), la SIG Strasbourg s’est préparée dans l’intimité du Rhenus dès le lendemain de la défaite concédée au 2ème match de la série face au Mans. Pendant que les badauds strasbourgeois profitaient d’un repos dominical ensoleillé, les SIGmen eux étaient à pied d’œuvre dès 11h dans leur salle. Discussions, vidéos, répétition des gammes et même pour certains, soucieux d’effacer la contre-performance de samedi, une double dose l’après-midi avec un passage volontaire à la salle. Autant dire les choses telles qu’elles sont : les joueurs ont toujours faim mais ils savent qu’il faudra être meilleur et montrer un autre visage que celui vu samedi.

La vérité d’un match est très rarement celle de celui d’après et cela le coach de la SIG Strasbourg le sait mieux que quiconque : « ce sera un autre match c’est certain » glisse-t-il à l’évocation de la rencontre à venir. Aller de l’avant et se concentrer sur le match suivant en faisant en sorte de corriger les erreurs vues lors du précédent. « Il faudra faire ce qu’il faut pour gagner. Retrouver en particulier nos valeurs que l’on a un peu vues au rabais samedi. Dans l’énergie on était bien au début mais on a fait parfois des excès qui ont été sanctionnés. Donc il faut que l’on trouve le juste milieu. Et comme en attaque on a été très maladroit et précipité les choses… on a perdu notre sérénité vu le scénario du match ». Il est clair que les 6 maigrelets points inscrits dans le 2ème quart-temps ont fait mal. Mais quoi qu’il en soit à la pause rien n’était fini pour autant et les SIGmen avaient encore 20 minutes devant eux pour inverser la vapeur mais sans réussite finalement. « Il faudra être vigilent pour faire un match de 40 minutes pleines » comme le dit justement Vincent Collet.

Et maintenant sur le parquet d’Antares dans une ambiance qui promet d’être intense il faudra réussir à tenir des manceaux qui ont gonflés leur capital confiance. Et dans les hommes à tenir, Justin Cobbs est une des têtes de gondole. « Il n’avait pas fait grand-chose d’important en début de match mais il a su mettre les paniers importants quand il fallait. Il a moins marqué de paniers comparativement au 1er match mais il a mis 12 lancers sur 20 points. Il a également mis trois lay-up au bon moment. Il a été moins omniprésent que lors du premier match mais a fait plus jouer son équipe et a été décisif » analyse Vincent Collet à son sujet. Mais cibler le seul Cobbs est bien évidemment réducteur et le coach ne fera pas cet amalgame. Il sait qu’il faudra que ses joueurs soient présents dans tous les secteurs de jeu. Continuer à contenir le géant Fall, ne pas laisser Romeo Travis (re)prendre feu, museler Chris Lofton, etc… Voilà certains des paramètres à prendre en compte.

Mais ces séries de Playoffs ont toujours pour fil rouge la ‘surprise’ de voir un nouveau joueur sortir de sa boîte. Il ne tient qu’à la défense des Alsaciens de tuer la révolte dans l’œuf. Et, à contrario, le réveil de certains joueurs de Vincent Collet ne serait pas vu d'un mauvais œil… Car même si le basket est un sport collectif, il est aussi la somme et la fusion d’individualités. Autant dire qu’il faudra que chacun réponde présent pour faire un pas vers la victoire. Un exemple parmi tant d’autres est le pourcentage à 3pts de l’équipe. Le 4/21 rendu par la SIG Strasbourg lors du match #2 était pour le moins indigent, il faudra retrouver de l’adresse ce que le coach commente « avant la série nous étions plus adroits qu’eux à trois points en Playoffs et maintenant c’est l’inverse. On est descendu drastiquement alors qu’on était à 39% avant le match de samedi ». Un paramètre parmi d’autres que les SIGmen vous devoir corriger dès le match #3.

Place maintenant à Antares où les orages sont attendus cette semaine sur la ville mais qui annoncent aussi l’ambiance électrique avec laquelle les SIGmen vont devoir composer. Mais cela Vincent Collet le tempère car il sait bien que si son équipe se déplace ce n’est pas pour subir sans donner le la : « On a bien vu samedi que même dans une salle qui était au diapason avec un public qui nous a soutenu, nous a poussé, qui a fait son job, on n’a pas été capable de s’imposer. Le Mans a inversé la tendance en prenant un petit avantage mais rien n’est fini. Ce n’est pas rédhibitoire. Aucun joueur et ni nous dans le staff nous voyons les choses comme ça. On se prépare pour essayer de gagner le match #3. On fera le point après le match mais quoi qu’il arrive il y aura un match #4 et on essayera aussi de le gagner, peu importe le scénario du match #3 ».

Un partout, balle au centre, coup d’envoi à 20h45 pour le 3ème acte !

Franklin Tellier
Articles liés: 
Toutes les actualités