Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
le_mans_dee_bost.jpg
Actualités playoffs2018 demie#2_SIG Strasbourg-Le Mans Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Joker grillé

Engluée dans la défense du Mans, en panne d’adresse, la SIG Strasbourg a fait une bien mauvaise affaire en cédant le match 2 de sa demi-finale au Rhenus (71-80). Mais l’histoire des playoffs rappellera aux Strasbourgeois que rien n’est jamais fini. Il faudra, c’est sûr, gagner au moins une rencontre dans la Sarthe mais les hommes de Collet en sont capables !

La donne

Avant d’aller au Mans pour un, voire deux matches, la SIG Strasbourg voulait se donner un joker et confirmer le succès de l’épisode 1. Mais il fallait s’attendre à une réaction mancelle, et en particulier à un plan « anti-Bilan ».
Premier quart temps : plutôt pas mal…
Si Roméo Travis avait pris la place de Stephens dans le cinq de départ, Collet n’avait rien changé par rapport au match 1. L’agressivité de Sy (deux fautes provoquées en 1’50’’) offrait quatre lancers francs à la SIG, tous convertis. Mais Travis était chaud (8 points dans la période, 16 en première mi-temps !) et maintenait son équipe à flots : 6-7, 10-9 (5e’) avant que Lofton n’égalise à 12 sur son deuxième primé. Le premier break sera strasbourgeois (17-12, 7e’), provoquant un temps mort sarthois. Riley derrière l’arc, Travis encore, ramenaient la parité, mais le premier panier à trois points strasbourgeois, signé Bost, fix    ait le score après dix minutes à 21-19 après quelques séquences « mains moites » et un bel affrontement Cobbs-Pietrus. Évaluation : 18-23.
Deuxième quart temps : rien ne va plus
Flo Pietrus écopait rapidement d’une deuxième faute pour avoir voulu s’opposer à Fall, et sortait. Collet tentait le « small ball » avec Leloup et Inglis alors que les esprits s’échauffaient. Double faute pour Leloup et Yeguete, double technique pour Bost et le même Yeguete, faute offensive à Fall. Le score ne bougeait guère (23-20, 13e’) et les deux équipes étaient dans le bonus.
Le Mans sut bien mieux l’exploiter, tissant une véritable nasse pour empêcher les intérieurs de la SIG de s’approcher du cercle ou de provoquer des tirs difficiles (5 sur 14 à deux points intérieur à la pause !). Et comme les extérieurs étaient maladroits (2 sur 13 dans la période, 0 sur 3 à trois points), les Strasbourgeois resteront muets plus de cinq minutes. Le Mans, malgré 11 balles perdues en 20 minutes, affichait 10 passes, la SIG… 3 passes seulement pour 8 ballons égarés. Les Manceaux feront le reste sur la ligne de réparation (7 sur 8 dans le quart temps) avec un Cobbs très excité et un Travis performant, si bien qu’à 25-24, les Strasbourgeois encaisseront un 0-12 douloureux ! Seuls deux lancers-francs de Sy ramenaient l’écart sous la barre des dix points : 27-36. L’évaluation parlait d’elle-même… Évaluation : 2 à 22 (total : 20 à 45).
Troisième quart temps : toujours à la traîne
Bost (5 points) donnait bien le tempo, mais Le Mans ne fléchissait pas, même si Fall faisait des aller-retour entre le parquet et le banc. La SIG se battait (39-44, 25e’) mais n’y arrivait pas, englué dans la défense mancelle, et trop maladroite de près comme de loin (36% de réussite en 30 minutes). Et Lofton dégainait à son tour, repoussant les Alsaciens à dix points et plus (39-49, 41-53, 29e’). Avec Travis, le duo n’avait scoré que quatre points jeudi. Après trois périodes, ils en étaient à 34 ! Et surtout, la défense du Mans s’était parfaitement ajustée compliquant au maximum la tâche des hommes de Collet : 48-58. Évaluation : 21 à 25 (total : 41 à 70).
Quatrième quart temps : Le Mans tient bon
Mais jusqu’au bout, la SIG courra désespérément après son basket (9 balles perdues, ce qui est tout à fait acceptable pour… 7 passes décisives). Le Mans avait parfaitement joué le coup, et même lorsque les deux équipes furent dans le bonus, après que les Strasbourgeois se furent rapprochés à six points, les coéquipiers d’Eito ne céderont pas. Ni en défense, en se battant sur tous les ballons, ni aux lancers-francs (16 tentés dans le dernier quart), Cobbs ne tremblant jamais et les… 22 ballons perdus ne pesant finalement pas trop lourd. A la SIG de redresser la barre, mardi ou jeudi, si elle en trouve les moyens. Ce dont on ne peut pas douter. Évaluation : 23 à 22 (total : 64 à 92).
Jean-Claude Frey
 

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – LE MANS 71-80. La série est à égalité (1-1). Rhenus Sport. 6 139 spectateurs. Arbitres : MM. Rosso, Hosselet et Dubois.
Les périodes : 21-19, 6-17 (mi-temps : 27-36), 21-22 (48-58), 23-22.

Le tableau des playoffs 2018

playoffs_info2.jpg