Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
SAISON 2018 / 2019
rendez-vous dimanche 30 septembre pour le premier match au Rhenus
le_mans_dee_bost.jpg
Actualités playoffs2018 demie#5_SIG Strasbourg-Le Mans Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Un clap de fin bien cruel...

Au coup d'envoi de ce match #5 de la demi-finale des Playoffs 2018, la donne était simple pour les deux équipes: ''win or go home'' ! Pour la SIG Strasbourg, une victoire serait synonyme d'une 6ème finale consécutive, alors que pour Le Mans cela déboucherait sur une 5ème participation en finale dans son histoire, 12 ans après son dernier titre de champion. Et, à l'issue d'un match dantesque, Le Mans est venu chercher sa qualification sur le parquet du Rhenus après prolongation 79-85. Les SIGmen se sont battus, mais cela n'a pas été suffisant...

Malgré son match de titan 48 plus tôt, Vincent Collet décidait de débuter le match avec Miro Bilan sur le banc. Soucieux de mettre de la dureté dès le coup d'envoi il associait Damien Inglis et Florent Pietrus dans la peinture. Malgré tout Romeo Travis trouvait la faille mais, côté strasbourgeois, Dee Bost ripostait, aidé par son fidèle lieutenant Zack Wright, pour prendre les commandes grâce à un 6-0 : 7-4, 3'. Mais Romeo Travis et l'inévitable Justin Cobbs calmaient les ardeurs strasbourgeoises. Mais Dee Bost plantait un triple au buzzer sur la truffe de son défenseur pour répondre: 10-8, 5'. Les Manceaux jouaient dur et la défense de la SIG Strasbourg ne pliait pas pour autant. L'entrée de Miro Bilan ajoutait une nouvelle corde à l'arc des SIGmen. Malmené par Fall, Miro se donnait corps et âme et permettait aux siens de rester à hauteur (14-15, 8'). Une vraie guerre de tranchée digne de l'événement et, à ce petit jeu, Le Mans mena de trois points après 10'. Fin du premier quart-temps: 16-19 (éval : 14-21)

Avec un Levi Randoplh retrouvé, les SIGmen débutaient parfaitement le 2ème acte. Le numéro 2 marquait les 6 premiers points des siens, dont un magnifique reverse suite à caviar de Zack Wright: 22-24, 13'30. Mais les intérieurs du Mans faisaient du mal à la raquette strasbourgeoise et le duo Travis/Yeguete donnait un petit matelas aux visiteurs à 5' de la pause: 22-28, 15'. Un passage absolument pas apprécié par coach Collet qui rappelait tout le monde sur le banc. Après cette mise au point, les blancs revenaient plus forts, mais, hélas l'adresse les fuyait en attaque. Tout était difficile, mais ils s'accrochaient malgré les coups pris et la malchance: 25-31, 16'30. C'est alors que Jérémy Leloup sonnait la révolte! Après un triple, il hurlait pour transcender la foule et la #SIGArmy faisait son œuvre. Poussant son équipe elle aidait les blancs à combler une partie du retard pour revenir aux vestiaires avec trois petits points de débours. Mi-temps: 33-36 (éval: 37-44).

Le retour sur le parquet voyait Le Mans poser de réels problèmes aux SIGmen qui se démenaient pour répondre à la furia des tangos. Chris Lofton se jouait de ses vis-à-vis et, comme son compère Justin Cobbs ne levait pas le pied, après 3'20, Vincent Collet devait prendre un temps mort. Avec 9pts de retard à ce moment, il fallait fermer les écluses pour éviter un petit naufrage: 38-47, 22'30. Et une nouvelle fois c'est Jérémy Leloup qui sonnait la révolte! Hyperactif en défense, jouant juste en attaque, il était l'instigateur d'un 9-2 qui remettait Strasbourg dans la course: 47-49, 25'30. Mais les snipers du Mans ne baissaient pas pavillon et plantaient un 6-0 en 40 secondes pour reprendre le large (47-55, 27'). Une bataille sur la ligne des lancers francs s'installait alors pour finir la période et heureusement pour les Alsaciens Darion Atkins inscrivait un primé à 3 secondes de la fin pour rester sur les talons du Mans. Fin du troisième quart-temps: 52-58 (éval 57-71)

David Logan lançait son équipe avec un tir à trois points venu d'ailleurs qui embrasait littéralement le public ! Poussée par son public, la défense strasbourgeois provoquait une perte de balle du Mans et dans la continuité, Damien Inglis scorait dans le trafic. Les décibels atteignaient des niveaux improbables dans un Rhenus incandescent: 57-58, 32'. Mais Le Mans n'en avait que faire et le marsupilami Stephens calmait tout le monde pour maintenir les siens en tête (57-62, 34'). Les esprits s'échauffaient à la hauteur de la température de la salle avec (bien évidemment) Justin Cobbs comme porte drapeau. La tension était plus que palpable surtout, lorsque les visiteurs prenaient 7pts d'avance. Mais David Logan avait de la glace dans les veines et plantait derrière l'arc à deux reprises pour calmer Le Mans, faire imploser le Rhenus et garder Strasbourg en vie: 63-64, 37'. Le score ne bougeait plus jusqu'à l'entame de l'ultime minute d'un match homérique! Dee Bost avait l'occasion de donner l'avantage aux siens à 50 secondes de la fin mais il égarait un lancer et égalisait à 64 partout. De l'autre côté Cobbs ne tremblait pas et Le Mans menait de deux points à 30" du buzzer. Tout le monde tremblait dans la salle mais pas Zack Wright qui d'un tir arc en ciel sur le géant Fall égalisait. 66-66 et 15 secondes à jouer, balle aux Manceaux et ce même Zack défendait le plomb sur Cobbs pour arracher la prolongation: EPIQUE! Fin du temps réglementaire: 66-66 (éval 75-79)

La prolongation débutait par un 1/2 sur la ligne de Fall avant que celui-ci ne provoque également la 5ème faute de Miro Bilan: le coup dur... Mais Dee Bost provoquait le grand et sur la ligne donnait ENFIN l'avantage aux SIGmen: 68-67, 41'15. Lofton réagissait, mais aussitôt imité par Leloup pour remettre pour le monde à égalité: 70-70, 42'. Fall, encore et toujours, marquait un 2+1 mais Flo sur la ligne puis Dee Bost encore lui redonnaiten la tête à Strasbourg d'un 2+1 : 74-73, 43'30. Mais le pire arrivait... Lofton, auteur de 25 points, crucifiait la SIG Strasbourg de deux primés (74-79, 44'20). Un coup de massue dont les blancs ne se remirent pas pour s'incliner au final 79-85. Si près, si loin. Cruelle fin de saison...

Franklin Tellier

LE MATCH EN VITESSE

Playoffs 2018 - Demi-finale match #5 - SIG Strasbourg-Le Mans : 79-85. Rhenus Sport. 6138 spectateurs. Arbitres : MM. Rosso, Thepenier et Antiphon
Les périodes: 16-19, 17-17 (mi-temps 33-36), 19-22 (57-71), 14-8 (66-66), 13-19 (79-83).