Basket
merci_3_bandeau_site_.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
le_mans_miro_bilan.jpg
Actualités playoffs2018 demie#4_Le Mans-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Win or go home !

Après la défaite à Antarès lors du match #3, la donne est  limpide. Toute nouvelle défaite des SIGmen les enverrait en vacances et propulserait Le Mans en finale… laissant à quai la SIG Strasbourg, qui se retrouverait à la porte d’une finale dont elle avait trusté les participations les cinq dernières années. Coup d’envoi de ce match #4 ‘‘à la vie à la mort’’ ce jeudi à 20h45.

Les Playoffs 2018 avaient bien commencé avec deux nettes victoires face à Nanterre et une autre de 10 points lors du 1er acte face au Mans, et, depuis, le jeu de la SIG Strasbourg s’est délité. « Ça fait deux matches que l’équipe ne joue pas ensemble au début du match et, une fois que l’adversaire est lancé, il est difficile de revenir, encore plus en Playoffs et à l’extérieur » réagit Vincent Collet. Pour ne pas se retrouver en vacances et tirer le rideau sur cette saison 2017/18, il est évident que les SIGmen vont devoir monter le curseur de l’intensité, nécessaire aux Playoffs, et retrouver le niveau qui était le leur lors des trois premiers matches post-saison. La possibilité de revoir le Rhenus pour un match #5 passera donc par cette remise à niveau. « On pense beaucoup à l’attaque et on n’était pas bon en défense non plus », commente coach Collet. Le problème était global. L’équipe en a conscience et met à profit cette entre-deux match pour se dire les choses et s’ajuster.  

« On n’était pas assez ensemble. On essaie trop de trouver SA solution et cela ne marche forcément pas quand le niveau défensif adverse s’élève. Il faudrait être plus patient et travailleur, mais là on ne l’a jamais été aussi peu ». Une constatation amère mais réaliste de Vincent Collet qui organise ses troupes en vue d’un match dont la seule issue ne pourra être que la victoire. Il est certain que les SIGmen devront retrouver un état d’esprit conquérant et la volonté de se passer la balle, en plus de la dureté nécessaire à l’enjeu pour y arriver. « On était très souvent dans des initiatives individuelles qui surpassaient le plan de jeu et cela ne peut pas marcher, même si c’est souvent pour de bonnes raisons : un coéquipier qu’ils ont vu tout seul ou parce qu’ils pensent qu’ils vont marquer le panier… Le mode d’emploi n’est pas celui que l’on veut mettre en place sauf durant le 3ème quart-temps où c’était mieux ».  

Il faudra s’employer pour calmer un Romeo Travis qui marche sur l’eau depuis deux rencontres, mettre des barbelés pour stopper un Justin Cobbs jusque là intenable, stopper toute velléité de Chris Lofton, ou encore s’appliquer au cas Fall comme lors du premier match. Un sujet sur lequel le coach ne passe pas par quatre chemins : « On l’a aidé. On a joué comme lors du deuxième match de saison régulière au Rhenus. Au mois de septembre, tu peux le comprendre mais pas en Playoffs.  On a très bien négocié son marquage quand il était sur le terrain lors des matchs précédents. On sait ce qu’on doit faire. On ne l’a jamais déplacé de l’axe médian. C’est du suicide… ». Il faudra donc plus de maîtrise et être moins dans l’impatience. Si les SIGmen ne sont pas plus au fait de ce qu’ils font, il est évident que la sentence sera une nouvelle fois terrible. Car comme le dit justement coach Collet : « En 1ère mi-temps et dans le 4ème quart temps, on ne vit que d’expédients. C’est impossible de battre une équipe comme Le Mans en jouant comme ça ».

Avant de plonger dans la préparation du match le plus important de la saison, Vincent Collet conclut :« Il faudra les challenger davantage, mais si on ne change pas, c’est cuit ». Finalement, la donne est simple : qu’importe si le Mans réalise une belle saison, qu’importe si le public d’Antarès poussera jusqu’au dernier souffle, qu’importe le passé, place maintenant aux actes pour remettre en marche la machine. Car il ne tient qu’aux SIGmen de retrouver leur jeu pour offrir un match #5 à ses fans au Rhenus, une #SIGArmy qui n’attend que ça ! 

F.T.
Articles liés: 
jeremy_leloup_2014.jpg
Jeep Elite

Se souvenir de Nancy !

Etre mené 1-2 après deux matches au Rhenus et un revers chez l’adversaire au match 3...
Toutes les actualités