Basket
bandeau_pub_gauche_final2.jpg
bandeau_pub_droite_final2.jpg
SAISON 2018 / 2019
Abonnez-vous et rejoignez la #SIGARMY !
flag_traore_v2.jpg
Actualités Ali Traoré : « Il y a moyen de faire quelque chose d’énorme »

Ali Traoré : « Il y a moyen de faire quelque chose d’énorme »

Entre deux visites chez les médecins Ali Traoré est passé par les bureaux de la SIG Strasbourg avec son style bien à lui : décontracté, blagueur et souriant. Après quelques échanges avec le personnel du club il a accepté de répondre à quelques questions pour la traditionnelle interview de rentrée.

Franklin Tellier : Comment vas-tu et comment s’est passé l’été ?
Ali Traoré : Je vais bien, je suis resté peinard en tong à Monaco avec ma famille pour profiter un peu de la Côte d’Azur. J’ai travaillé avec le prépa physique de Monaco, histoire de me maintenir en forme. Mais j’ai fait des coupures aussi pour rester frais mentalement.

F.T : Parle nous un peu de ce retour…
A.T : Tout s’est fait assez rapidement. En trois jours tout était réglé. J’ai quand même réfléchi car ce n’est qu’une pige et ce n’est pas forcément ce que je cherchais, mais je me suis dit qu’une pige à Strasbourg c’est quand même pas mal donc j’ai accepté (rires). Si c’était un autre club en France ou même à l’étranger, je ne pense pas que j’aurais accepté.

F.T : C’est que la SIG Strasbourg t’a marqué ?
A.T : J’ai de très bons souvenirs ici. Au niveau sportif et humain c’était l’une des meilleures saisons de ma carrière. On en parlait souvent avec Paul Lacombe l’année dernière, la saison 2014-2015 on a vraiment trop rigolé, on était soudé, une bande de potes, Français comme Américains. Et ça s’est vu sur le terrain aussi parce qu’on a gagné deux trophées ensemble. Ça marque dans une carrière. Malheureusement on n’a pas pu ramener le titre de champion de France mais j’en retiens une très bonne saison.

F.T : Et qu’est-ce que ça fait de faire un retour dans un club où tu as connu de telles émotions ?
A.T : C’est justement par rapport à tout ça que je me suis dit que je devais accepter la pige. Je connais tout le monde ici. Je connais chaque personne dans les bureaux, je te connais, comme je connais tous tes collègues et plus largement je connais le fonctionnement de ce club au-delà du sportif. Je sais où j’arrive et tout ce que ça engendre sur et en dehors du terrain.

F.T : Et justement sur l’aspect sportif, le fait de retravailler avec Vincent Collet…
A.T : C’est cool ! Vincent est quelqu’un qui est très important dans ma carrière. Il y a du Vincent partout dans ma carrière, que ce soit en équipe de France ou en club, il y a du Vincent partout sur ma route. J’ai tout gagné avec lui. Il est important dans ma carrière car comme je le dis souvent c’est lui qui m’a appris le basket. Quand je suis arrivé du Havre c’est lui qui m’a vraiment inculqué ce qu’il fallait faire pour jouer à un très haut niveau. Retravailler une nouvelle fois avec lui me plaît beaucoup. Je connais son basket et je sais qu’il y a moyen d’être bien en tant que joueur dans son système de jeu.

F.T : Il est difficile de parler d’ambition quand on fait une pige. Mais qu’en est-il pour toi de ce point de vue ?
A.T : Des ambitions de trophées je ne peux pas en avoir sachant qu’aucun trophée ne se joue fin décembre (rires). Mon but est simple : faire mon boulot et faire en sorte que ça se passe très bien. Le but c’est de tout faire pour que la SIG Strasbourg reste dans ses standards, être dans les trois premiers.

F.T : Tu as parlé avec Jacques Alingue ?
A.T : Evidemment. Jacques est un mec très cool et tranquille. On a pas mal parlé mais honnêtement pas de basket. Il est content que je sois là. On aura une bonne relation le temps que je le remplace.

F.T : Et tes autres coéquipiers ?
A.T : Je les connais tous en tant que joueurs. Mike Green notamment, contre qui on a joué en finale de BCL la saison dernière. Il nous a démonté tout simplement (rires) ! Il nous a tué et il finit MVP du Final 4. Après personnellement j’en connais les trois quarts. Moi ce roster me plaît beaucoup. C’est une équipe très Vincent Collet. Il y a moyen de faire quelque chose d’énorme avec cette équipe parce qu’il a de tout : du soutier, du patron, du guerrier, etc… En plus il y a moyen de se marrer avec quelques énergumènes dont mon ami Jérémy Nzeulie qui est pas mal dans son style (rires) !

F.T : Un mot pour les supporters pour finir ?
A.T : Je veux leur dire que je suis très content d’être là et je suis très motivé. Vous pouvez compter sur moi pour tout faire pour garder la SIG au top niveau de ce championnat.

Articles liés: 
Toutes les actualités