Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
mardy_collibs_portel.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#2- Le Portel-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Trop juste ...

Tout le monde le sait, un déplacement dans le chaudron du Portel n’a rien d’une sinécure. Autant dire que la prudence était de mise avant le coup d’envoi de ce match de la 2ème journée de Jeep® Elite pour Vincent Collet et ses joueurs. Et dans un match intense les SIGmen n’ont pas réussi à endiguer la furia locale pour au final s’incliner 82-79.

patch_film_du_match.jpg

Comme prévu, le début de match avait une physionomie toute autre que le précédent face à Cholet. Face à des Portelois investis, rien n’était simple pour les SIGmen, si bien qu’après 3’ le score tardait à dégager une tendance : 7-8, 3’. Ali Traoré faisait son entrée après 5’ de jeu. Sa relation avec un Mardy Collins très propre permettait aux SIGmen de garder le cap. Et, à l’image de Mike Green, sérieux et patient, Strasbourg menait de 3pts après 6’30 (11-14). Mais le jeu strasbourgeois commençait à subir la pression et la fougue des locaux qui obtenaient des contre-attaques et des paniers faciles, leurs permettant de boucler la période sur un 8 à 4 pour égaliser après 10’ : 21-21 5 (éval : 22-23).
Porté par son public qui, comme à son habitude, poussait dans un bruit assourdissant, Le Portel mettait une grosse pression à Strasbourg. Transcendés, ils malmenaient le collectif des SIGmen et les verts et blancs prenaient les commandes (26-23, 13’). Mais Mardy Collins, plein de classe, guidait l’équipe en attaque pour remettre tout le monde sur de bons rails : 26-28, 15’. Auteur d’une 1ère mi-temps de grande classe (6pts/6rbs/5pds) il montrait l’exemple avec son co-capitaine Florent Pietrus. Et quand ce n’était pas Pietrus qui les faisait souffrir, c’est Ali Traoré qui se jouait de la défense d’Eric Girard en plantant 6pts consécutifs, admirablement et facilement servi encore et toujours par Mardy Collins, facile en ce début de match : 33-36, 19’. Mais il ne faudrait pas lâcher, et sans doute trouver un peu d’adresse derrière l’arc (2/10 à 3pts après 10’) car, à la pause, les deux équipes étaient encore au coude à coude : 38-40, 20’ (éval : 39-54).

Le Portel revenait sur le parquet avec une énergie qui posait clairement des problèmes aux SIGmen qui perdaient trop de ballons. Fall et Collins maintenaient l’équipe, mais Brandyn Curry et les siens menaient pour autant : 49-46, 23’. Le rythme du match était vraiment élevé, et les protagonistes ne jouaient pas à l’économie offrant une partie plaisante. Plaisante, mais frustrante pour coach Collet qui n’appréciait guère voir son équipe se faire dicter le jeu ainsi. Et on ne pouvait que lui donner raison quand Le Portel passait un 11 à 3 aux SIGmen qui étaient dans le dur (62-55, 27’). En encaissant 28pts dans la période, Strasbourg venait de subir la furia du Chaudron et était en retard de 4pts à 10’ de la fin. 66-62, 30’ (éval : 75-76). Mais Ali Traoré, impeccable en attaque, ramenait son équipe à lui seul. En effet, grâce à 8pts du pivot de la SIG Strasbourg, les rouges égalisaient à 6’30 du buzzer, avant de prendre même un tout petit point d’avance après un lancer de Green : 72-73, 35’. S’installait alors une guerre de tranchée. Et à ce petit jeu les SIGmen abandonnaient beaucoup trop de munitions sur la ligne des lancers, mais surtout, les rouges perdaient Youss’ Fall touché au genou qui devait abandonner l’équipe à 2’11 du terme (77-75) : la tuile ! Mais Mardy Collins plantait un triple sur la tête de Jean-Victor Traoré pour remettre Strasbourg devant : 77-78, 38’20. Mais les joueurs du Portel géraient bien leur fin de match. En agressant la défense strasbourgeoise, ils s’offraient 6 lancers pour éteindre tout espoir, malgré une dernière occasion pour Jérémy Nzeulie d’arracher une prolongation. Score final : 82-79 (éval : 87-91).

La sortie prématurée de Youss’ Fall et les 12 lancers abandonnés en cours de route auront fait beaucoup du mal à la SIG Strasbourg, qui n’a pas pour autant livré un mauvais match, mais qui a été brouillonne par séquences et a payé le fait d’avoir subi l’agressivité du Portel. La saison est encore très longue et ce match n’était que le 2ème de la saison. Place maintenant à la préparation du premier match au Rhenus ce dimanche 30 septembre à 18h30 face à Pau-Lacq-Orthez qui donnera lieu à coup-sûr à des ajustements afin de produire le meilleur match possible avec pour objectif de tout donner pour l’emporter.

F.T.
LES STATISTIQUES DU MATCH -> ICI