Basket
bandeau_site_promo_livre.jpg
bandeau_site_promo_livre.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
bayreuth_lang.jpg
Actualités BCL18/19 - #2: SIG Strasbourg-équipe qualifiée Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Quel finish époustouflant !

Deuxième journée de BCL mais premier match au Rhenus pour la SIG Strasbourg qui accueillait Medi Bayreuth. Une atmosphère et une ambiance européenne qui a très clairement permis aux SIGmen de renverser la tendance. Menés durant 39’55, les joueurs de la SIG Strasbourg ont tout donné pour aller décrocher une victoire de toute beauté, 67-63. On en redemande.

patch_film_du_match.jpg
Très clairement rien n’était simple en début de match. Les efforts des SIGmen en attaque n’étaient pas récompensés et il fallait une nouvelle fois un Ali Traoré inspiré pour garder le cap : 4-4, 4’. Un score bien maigre mais, au regard de l’intensité des défenses, rien de plus normal : un vrai match de coupe d’Europe ! Et quand le capitaine Bastian Doreth passait la seconde, il était même difficile pour les Alsaciens de suivre. Un 10 à 3 pour les Allemands qui faisait mal leur donnait même 8pts d’avance : 6-14, 6’30. Mais Quentin Goulmy faisait une entrée remarquée et, sur un triple, faisait même exploser le Rhenus. Rapidement suivi par Nicolas Lang derrière l’arc, les SIGmen venaient de sortir du guêpier pour égaliser : 14-14, 8’. Mais Bayreuth gérait mieux la fin de la période et virait en tête. 14-19, 10’ (éval 16-21). Nicolas Lang avait une belle adresse et permettait à Strasbourg de rester au contact mais Hassan Martin faisait mal et Quentin Goulmy ne pouvait faire face. Le pivot de Bayreuth enquillait 8pts pour infliger un 11-2 qui mettait la SIG Strasbourg à 11pts : 19-30, 13’20. Et, même si Ali Traoré offrait une petite bouffée d’oxygène, De’Mon Brooks entrait en scène à son tour en inscrivant 7pts en un rien de temps pour faire gonfler l’écart : 23-37, 16’30. Les SIGmen ne parvenaient pas à suivre le rythme et laissaient trop de rebonds offensifs aux visiteurs (7 dans la période !). Cela obligeait coach Collet de rappeler tout le monde à l’ordre sur un temps mort à 3’ de la pause. Un choix salvateur qui permettait de trouver un bon tir à l’homme du quart temps, Nicolas Lang (10pts), avant de donner un lay-up facile à Mardy Collins puis Ali Traoré pour refaire passer le débours sous les 10pts (30-37, 18’): OUF ! Et Mike Green sortait à son tour de sa boîte pour permettre aux siens de finir sur un 10 à 2 qui faisait du bien. Mi-temps : 33-39 (éval 38-45).

Bayreuth revenait avec de belles intentions mais Nicolas Lang avait la main chaude et marquait déjà son 4ème primé aussitôt suivi par Ali qui ramenait Strasbourg à trois petites longueurs : 38-41, 22’. Les deux équipes entamaient alors une période de basket de très haut niveau où les protagonistes se rendaient coup pour coup. Et, si du côté de Bayreuth, Thomas trouvait la mire, à la SIG Strasbourg Traoré sortait les muscles dans la raquette pendant que Mike Green rendait fou ses vis-à-vis (44-47, 25’). Et ce même Ali faisait littéralement exploser le Rhenus sur un 2+1 de toute beauté suite auquel il entrait en communion avec la #SIGArmy avant d’égaliser : 47-47, 26’. Mais Adonis Thomas éteignait le début d’incendie et empêchait les SIGmen de passer devant, si bien qu’à 10 minutes du terme les Allemands menaient encore de trois petits points : 49-52, 30’ (éval 59-58). La tension était palpable et il fallait attendre 2’30 pour voir le score évoluer ce qui redonnait 5pts d‘avance aux visiteurs mais Nzeulie retrouvait de l’adresse pour maintenir l’espoir (52-54, 33’). Mais un grand Nicolas Lang, avec un 5ème tir à 3pts rapprochait encore un peu plus les SIGmen qui, à une petite longueur, soufflaient dans la nuque des joueurs de Bayreuth : 55-56, 35’. Les esprits s’échauffaient et le public faisait son œuvre pour aider au mieux leurs protégés ! Une bronca assourdissante accompagnait chaque action des visiteurs et quand, à 2’26 du terme, Strasbourg égalisait à 60-60 tout le monde était debout pour pousser ! Autant dire que lorsque Traoré faisait passer ENFIN la SIG Strasbourg devant pour la 1ère fois du match à 55 secondes du terme, l’ensemble de la salle entrait en transe : 62-60, 39’05 ! La tension touchait alors à son paroxysme et encore plus quand Mike Green laissait un lancer en route avant que De’Mon Brooks ne ramene son équipe à 2pts à 10 secondes du buzzer : 65-63, 39’50. IRRESPIRABLE ! Mais Jérémy Nzeulie ne tremblait pas sur la ligne et redonnait de l’air aux siens et verrouillait définitivement la victoire sur le score de 67 à 63 !

Une victoire au bout d’un match stressant qui aura vu les SIGmen ne mener que 55 secondes…mais les plus importantes du match. Quelle abnégation, quel état d'esprit et surtout quel finish ! Emmenée par un Nicolas Lang de feu (19pts à 5/8 à 3pts), un Mike Green au four et au moulin (12pts/8rbs/7pds) et une fois encore un Ali Traoré dominant en attaque (17pts/7rbs), la SIG Strasbourg signe une deuxième victoire aux forceps en deux matches dans la compétition. De bon augure avant un déplacement à haut risque à Besiktas.

F.T.
patch_sigman_du_match.jpg

 

patch_green.jpg

Avec 12 points, 8 rebonds et 7 passes, Mike Green aura été à la hauteur des attentes placées par le coach sur son meneur titulaire. Meilleur rebondeur et passeur de son équipe, le MVP du dernier final four de la Basketball Champions Leagues s'est rappelé au bon souvenir d'une compétition qui le transcende. Véritable métronôme de l'équipe lors de cette victoire face à Medi Bayreuth, le numéro 10 de la SIG Strasbourg aura été la pierre angulaire de cette victoire ô combien importante arrachée dans les derniers instants.

Un accessit pour Mike, mais une victoire collective qui fait du bien !

.
.
.