Basket
bandeau_site_promo_livre.jpg
bandeau_site_promo_livre.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
flag_jarell_eddie.jpg
Actualités Le shooteur Jarell Eddie arrive !

Le shooteur Jarell Eddie arrive !

A la recherche d'un joueur pouvant apporter une grosse menace offensive derrière la ligne à trois points, la SIG Strasbourg vient d'engager le poste 3/4 américain Jarell Eddie (2m01 - 27 ans).

Vincent Collet souhaitait compléter son effectif avec un joueur pouvant évoluer au poste d'ailier fort, mais surtout ayant la capacité à s'écarter pour être une vraie menace à trois points. En signant ce poste 3/4 moderne, la SIG Strasbourg s'enrichit d'un shooteur, un vrai. Véritable sniper patenté, il a tous les registres du shoot à son actif. Aussi bon en catch and shoot, qu'en sortie d'écran ou en bout de chaîne sur un système, Jarell Eddie débarque en Europe avec une solide réputation de shooteur à la mécanique rapide et bien huilée.

Formé à l'université de Virginia Tech de 2010 à 2014, où il a connu une ascension année après année, il va connaître avec Strasbourg sa première expérience hors des Etats-Unis.  Après l'université il tenta sa chance aux Summer Leagues avec Minnesota l'été suivant, avant d'être engagé par le club d'Austin en D-League avec qui il allait jouer 50 matches. Une saison de rookie prometteuse à 13 points de moyenne dont un joli 45% à trois points. Une adresse derrière l'arc qui lui permettait d'ailleurs de remporter, lors du All Star Game 2015 de la division, le concours à trois points. Après avoir retenté sa chance aux Summer Leagues à l'été 2015 où il se montra relativement à l'aise (12 matches-11pts à 46% à 3pts-3,3rbs), il était envisagé dans les plans des Golden State Warriors, avant de commencer la saison 2015/16 de nouveau avec Austin. Mais après 11 matches de haute volée avec une adresse phénoménale (53% à 3pts) il signait avec les Wizards de Washington découvrant ainsi en décembre 2015 les parquets de NBA. Participant à 26 matches avec la franchise il finissait la saison dans la capitale américaine.

La saison 2016/17 le voyait jouer sous les couleurs d'Austin une nouvelle fois en G-League, et également avec les Bulls de Windy City (franchise affiliée à Chicago) pour au total 45 matches (14pts à 42% à 3pts et 4rbs) mais aussi cinq nouveaux matches NBA avec les Suns de Phoenix cette fois. Il refaisait deux rapides apparitions en NBA l'année passée, deux matches avec Boston et un avec Chicago, mais passait la grande majorité de la saison aux Bulls de Windy City avec qui il jouait 28 matches tout en émargeant à 17,5 points (44% à 3pts) et 5,5 rebonds, finissant dans le top 10 des joueurs les plus adroits à trois points.

Joueur suivi depuis longtemps par Lassi Tuovi, qui l'avait déjà remarqué en Summer League lorsqu'il était assistant au Besiktas Istanbul, Jarell Eddie a une nouvelle fois tapé dans l'œil de l'assistant de Vincent Collet cet été à Las Vegas. Egalement sur les tablettes de Vincent Collet, il était suivi depuis plusieurs semaines par le staff sportif mais également par d'autres clubs européens. Jarell Eddie et le club de la SIG Strasbourg sont tombés d'accord ce jour permettant ainsi au joueur de rejoindre l'équipe de la SIG Strasbourg pour le restant de la saison après réception de son contrat en fin de matinée. Une signature qui forcément ravit le coach: "On cherchait depuis longtemps un joueur complémentaire à l'équipe qu'on avait constituée. Il nous fallait un shooteur. De façon idéale on souhaitait un stretch 4 pour donner plus d'espace en attaque de par la dangerosité qu'il peut apporter à trois points. Jarell a le profil. Il a fait des piges en NBA au poste 3, a joué aussi 4 avant, mais c'est d'abord un shooteur. C'est ce dont on a besoin et en particulier en Jeep® ÉLITE où on ne marque pas assez de trois points. On est à cinq en moyenne mais il faudrait être à sept minimum. Le fait d'ajouter un spécialiste va forcément nous aider. C'est un joueur qui va prendre des shoots et obliger les défenses adverses à se déployer. Cela donnera plus d'espace à nos intérieurs et permettre à Mardy et Jérémy de mettre en avant leur jeu de pénétration".