Basket
bandeau_site_promo_livre.jpg
bandeau_site_promo_livre.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
bayreuth_green.jpg
Actualités BCL18/19 - #5: SIG Strasbourg-Promitheas Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Protéger son parquet !

Cinquième match de BCL déjà mais simplement le deuxième au Rhenus pour des SIGmen qui accueillent, ce mercredi 7 novembre à 20h30, le leader Patras. Un match dont l’objectif est clair et net : garder son parquet inviolé.

Le sujet du jour au Rhenus, à tous les niveaux, était assez simple à deviner : Jarell Eddie. Et le point presse d’avant match n’a pas dérogé à la règle. Si le joueur passait toute la traditionnelle batterie de tests médicaux cette après-midi et ne pouvait donc pas être disponible ce jour, coach Collet n’était pas avare sur le sujet : « En avançant dans la saison on se disait qu’un 3/4 était l’idéal pour pouvoir, en 2ème partie de saison, quand Jacques reviendra, pouvoir l’utiliser plus en 3. Mais une chose était certaine, il nous fallait un shooteur. Même si nos stats à ce niveau sont plutôt intéressantes en BCL, en championnat on est à la peine avec un petit 31%. Ce n’est pas bon ». Une réalité dont le coach a pris rapidement conscience. Et même si le dossier a mis du temps à se décanter, au final, le résultat semble très intéressant. « On le suivait depuis un bon moment. Il était encore un peu sous les radars de la NBA. Il a eu une grosse proposition de Besiktas en août qu’il avait refusée. De notre côté il y a 3/4 semaines on était déjà assez proche mais il y a eu un élément qui est entré en compte c’est la prolongation d’Ali. Ce n’était pas simple de l’avoir de suite mais le joueur a accepté et c’est pour nous une très belle opportunité ».

Mais surtout maintenant le roster de la SIG Strasbourg affiche complet et permet au tacticien de se projeter à long terme. Mais il y a le court terme, avec pour commencer la venue du leader du groupe en BCL, invaincu en quatre matches, et qui compte bien le rester. Vincent Collet : « Patras est une équipe qui marche très bien. Ils viennent de battre l’AEK de 10 points assez facilement et ils ont perdu simplement de 8pts hier soir face au Pana en coupe. On peut dire que l’on a une poule plutôt sympathique encore cette année. On voit qu’il y a une évolution d’année en année. Il n’y a plus d’équipes faibles mais de bonnes équipes et Patras en est une ! » Le cadre est posé !

Et jouer contre des Grecs n’est jamais une mince affaire. Inutile de ressasser le passé, comme le dramatique Euro Basket 2005, pour savoir que les Hellènes sont toujours de redoutables et coriaces adversaires. Mais coach Collet tient malgré tout à apporter de la nuance pour Patras : « Ils sont assez atypiques. Ce n’est pas une vraie équipe grecque. Elle ne joue pas sur la lenteur. Les grecs normalement t’endorment, jouent à la limite des 24 secondes. Eux ils sont dans l’agressivité quasi permanente. Ils défendent tout terrain avec des press et même du run and jump. Des trucs qu’on ne voit plus beaucoup. Ils provoquent beaucoup de pertes chez leurs adversaires et s’en nourrissent. Il sera important d’avoir un bon contrôle du ballon ». Une équipe que connait bien également Mike Green, pour l’avoir affrontée la saison dernière. Le meneur de la SIG Strasbourg glisse d’ailleurs son sentiment à 24H du coup d’envoi : « je connais quelques joueurs c’est une très bonne équipe. Cela devrait être un bon match ! On a eu trois jours pour se préparer et se reposer après notre victoire, ce qui est très important. On se sent prêt pour ce match. La pression que l’on pourra mettre défensivement et offensivement sera la clé. C’est une obligation contre des équipes hyper agressives ».

Une équipe sur laquelle on ne va pas entrer dans le détail même si un bon nombre de joueurs méritent de capter l'attention. Néanmoins coach Collet en peint les contours rapidement : « On connaît Rion Brown qui jouait à Dijon et qui est vraiment très bon. Tony Meier est un 4/5 qui s’écarte, c’est un excellent shooteur à trois points. Ellis est très athlétique, il n’a pas joué hier car il s’est fait une petite entorse face à l’AEK, mais il semblerait que sa reprise est prévue face à nous. Lypovyy est le poste 3 de l’équipe d’Ukraine. C’est un bon shooteur, très rugueux ».  Et bien évidemment il faudra tenir compte d’une armée de joueurs grecs prêts à laisser leurs tripes sur le parquet pour vaincre.

La défaite de la semaine passée à Klaipeda n’avait rien de préjudiciable quant à la suite de la saison européenne. Et Vincent Collet abonde en ce sens même s’il reconnait aisément avoir « loupé une occasion d’être dans une situation idéale. Là elle est redevenue très bonne, mais c’est tout. Deux victoires en trois matches à l’extérieur c’est bien. Mais il faut gagner à domicile. Les victoires à l’extérieur ne sont intéressantes que si tu protèges ton parquet. Mais ça va être dur. S’ils sont à 4/0 ce n’est pas par hasard !».
Protéger le nouveau parquet du Rhenus pour ne pas laisser un adversaire y laisser sa trace : tout est dit !
Place maintenant à la réalité du jeu ce mercredi dès 20h30 dans une salle qui devra être incandescente !

F.T.
Articles liés: 
Toutes les actualités