Basket
pub_banniere_boutique_en_ligne.jpg
pub_banniere_boutique_en_ligne_v2.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
sig_arena_v2.jpg

Le projet ARENA

Privatisée depuis l’été 2016, la SIG Strasbourg a pour ambition clairement affirmée d’« entrer dans le Top 20 européen à l’horizon 2020, une logique sportive bien-sûr, mais qui n’a de raison et de sens que si elle est partagée et ancrée dans le territoire sur la base d’une communauté basée sur trois cibles majeures : les actionnaires, le public et les partenaires ».

Pour gagner en compétitivité, résorber au fil des saisons l’écart budgétaire existant avec des clubs européens de dimension comparable et pouvoir ainsi pleinement jouer un rôle au plan européen, la SIG Strasbourg entend devenir actrice de son propre développement.
arena_sig_strasbourg_map.jpg

Le plan du futur site de l'Arena SIG Strasbourg

Elle a ainsi monté un projet unique et original autour de la modernisation et la restructuration de son antre, le Rhenus Sport, vers une future Arena moderne en :

  • Augmentant sa jauge d’accueil du public : de 6 150 à 8 007 avec extension ultérieure à 10 100,

  • Développant de manière conséquente son attractivité en matière d’hospitalités, durant les compétitions, mais aussi en dehors. Avec des espaces connectés, modernes, modulables et privatisables à destination des entreprises avec vue imprenable sur le Parlement européen : la surface dédiée aux hospitalités passerait de 1 000 à 2 400 m²,

  • Pilotant au pied du Rhenus reconfiguré des surfaces commerciales (environ 4 000 m²) avec des commerces de proximité (restaurants, services, alimentation) et des commerces de destination autour de la thématique sport et bien-être (Bio et santé, diététique, magasin de sport, salle de sport/fitness, soins) : des futurs espaces commerciaux directement reliés à l’Ile aux Sports, vaste parc dédié à la pratique de nombreuses disciplines sportives à quelques centaines de mètres, et au Quartier d’Affaires International (QAI) du Wacken à proximité immédiate,

  • Renforçant le professionnalisme, l’homogénéité structurelle et les conditions de travail du club (salle d’entraînement dédiée, centre de formation, nouvelle salle de musculation, bureaux passant de 200 à 500m2, vestiaires agrandis, surface médias triplée, etc...

En intégrant officiellement la future Arena dans le QAI du Wacken, près du Parlement européen, avec le lancement d’un programme immobilier de bureaux jouxtant l’Arena (8 000 à 13 000 m²), le Maire de la Ville de Strasbourg, M. Roland RIES, a symboliquement permis au club strasbourgeois de franchir aujourd’hui une nouvelle étape.
D’un coût estimé à 30 M€ HT pour 8 000 places (+ 4 M€ HT pour l’extension future à 10 000 places), le Projet Arena présente la particularité d’être intégralement piloté par la SIG Strasbourg. Il nécessite dorénavant l’accompagnement de professionnels de la maîtrise d’ouvrage, de la distribution, du marketing et de la communication. Les fans de la SIG Strasbourg seront également mis à contribution, le moment venu, pour exprimer leurs suggestions et leurs idées.
Gage de crédibilité, le Projet bénéficie déjà d’un partenariat avec la Caisse de Dépôt et de Consignation (signature d’une convention en juin 2016).
Toutefois, au moment de la présentation officielle du projet, le 30 janvier 2017, sa réalisation effective reposait sur deux conditions préalables :

  • Le partenariat d’un « Namer » qui donnerait son nom à l’Arena moyennant un engagement financier sur dix ans,

  • Une modification législative permettant la garantie d’emprunt partielle des collectivités locales pour le financement de la restauration ou de la construction d’enceintes sportives par les clubs. Ce changement était inscrit dans la proposition de loi en cours visant à « préserver l’éthique du sport, à renforcer la régulation et la transparence du sport professionnel et à améliorer la compétitivité des clubs ».

 
martial_bellon_roland_ries_arena_sig_strasbourg.jpg

Martial Bellon a présenté le projet Arena aux côtés du maire et de ses adjoints

A ce propos, un pas majeur a été franchi mercredi 15 février 2017 avec l’adoption - à l’unanimité -  par le Sénat, après l’Assemblée Nationale le 12 janvier dernier, de cette proposition de loi.
Parmi les dispositions du texte, figure « la faculté, pour les collectivités territoriales ou leurs groupements, d’accorder leur garantie aux emprunts contractés en vue de l’acquisition, de la réalisation ou de la rénovation d’équipements sportifs par des associations ou des sociétés sportives ».
Si le deuxième obstacle – l’adhésion d’un Namer - est franchi dans les prochains temps, les études d’avant-projet détaillé seront lancées au cours du second trimestre 2017 et les travaux pourraient débuter au cours de l’été 2018. Ils s’étaleront sur une durée de deux ans afin de permettre à la SIG de continuer à jouer à domicile.
« L’intégration urbanistique et architecturale de l’Arena dans la programmation du QAI du Wacken est une étape importante dans l’avancement du projet, commente Martial BELLON, Président de la SIG Strasbourg SASP. Cette annonce concrétise le soutien de la collectivité à la SIG pour l’avenir. Nous sommes maintenant en situation de pouvoir convaincre les partenaires financiers avec lesquels nous avons engagé des contacts au cours des derniers mois. Je rappelle que le financement d’un tel projet Arena est, à l’heure actuelle, unique en France dans la mesure où il ne fera pas appel à des fonds publics hors la garantie d’emprunt partielle que nous solliciterons le moment venu, dès que la loi le permettra ».