Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
Sig-LeHavre_214558-2
Actualités SIG – Le Havre (83-73) : service minimum

SIG – Le Havre (83-73) : service minimum

Une très bonne entame et une fin de match sérieuse ont permis à la SIG d’écarter une accrocheuse équipe du Havre. Les deux périodes du milieu furent plus approximatives mais l’essentiel était de rester dans le sillage de Gravelines. Mission accomplie !

IMG_7020Collet et sa troupe se méfiaient du Havre et ils avaient bien raison. Aussi, est-ce avec beaucoup de détermination et d’envie que les Strasbourgeois ont croqué dans ce match-piège. Bien leur en a pris. Un dunk d’Ajinça sur un alley-oop de Ricardo Greer, un contre du géant de la SIG pour une contre-attaque ponctuée d’un panier bonifié de Jeff Greer et deux lancers-francs du même Ajinça : 7-0 en 1’20’’. Et grâce à un 5 sur 6 aux tirs, l’écart augmentait encore (13-2, 3e’). Le Havre était sonné par l’entame alsacienne, King étouffé par la défense strasbourgeoise. Jeff Greer saisissait les opportunités et à 17-7, Eric Barthechéky s’empressait de prendre un temps mort. Collet avait déjà utilisé neuf joueurs dans le premier quart-temps et rien ne semblait pouvoir stopper le leader qui déroulait : 21-12, 26-14 et 28-19 grâce au panier bonifié de Bryan Smith au buzzer.

Brown sortait de sa boîte (28-22, 12e’) mais Ajinça puis Invernizzi d’un trois points en fin de contre-attaque repartaient de l’avant : 33-22 (14e’). Et puis soudain, la machine alsacienne se grippait ; la belle adresse du début (10 sur 15) fuyait la SIG et deux réussites à longue distance de Moldoveanu obligeaient Collet à arrêter le match : 33-28. Shurna répliquait derrière l’arc mais Le Havre prenait de plus en plus d’assurance et sur les épaules de Kouguère, Mason et Fofana, revenait à 36-35 avant de passer en tête à 38-40 (18e’). La SIG venait de subir un 5-18 en 7 minutes… De plus, les fautes pleuvaient sur les Strasbourgeois (trois pour Shurna, deux pour Zianveni, Ajinça et Campbell) et les Havrais se gavaient de lancers-francs. « Je suis modérément satisfait ce soir, insistera Collet. Ce match doit servir de leçon car c’est nous qui avons remis Le Havre dans le match sur des balles perdues non provoquées ». Heureusement, sept points des frères Greer inversaient la tendance à la mi-temps mais les 5450 spectateurs du Rhenus n’étaient pas rassurés pour autant.

Sig-LeHavre_212830-5A la reprise, la SIG cherchait à tout prix Ajinça, dominateur sous le cercle. Avec succès au demeurant puisqu’il scorait sept points de rang : 52-45. Mais à nouveau poussifs en attaque, moins attentifs en défense, les hommes de Collet laissaient trop d’espace à Moldoveanu et le Roumain du Havre ramenait son équipe : 52-50, 58-55. Les premiers points de Campbell (un panier à 6,75m) pouvaient faire croire au break (64-55) mais deux balles perdues et un nouveau panier bonifié au buzzer de Moldoveanu montraient que les Havrais ne rendaient pas les armes : 64-60.

Jusqu’à 66-63, on avait de quoi trembler mais c’est Bernard King (3 sur 13 ce soir…) qui « plombait » son équipe avec deux fautes techniques de suite… Eliminé pour cinq fautes, le meilleur atout offensif havrais n’avait jamais trouvé la solution face aux Toupane, Shurna ou Campbell qui s’étaient relayés avec bonheur pour limiter son rendement. A coups de lancers-francs, la SIG prenait le large (74-65) avant qu’un 3e panier bonifié de Shurna ne vienne libérer le Rhenus : 77-65. Le Rhenus pouvait faire la « ola », le succès était enfin assuré : 83-73. Mais que ce fut dur…

Sig-LeHavre_210006-3Vincent Collet tenait à souligner l’apport offensif d’Ajinça (23 pts en 22 minutes) mais il voulait aussi relever l’excellente sortie de Jeff Greer. « Déjà très précieux dans les tirs, j’ai aussi apprécié son engagement en défense et au rebond ». Et puis le coach de la SIG n’oubliera pas le formidable public du Rhenus. « Ce soutien est une grande satisfaction. Toute la ville, toute la région sont derrière nous et ça fait chaud au cœur ! »

L’annonce de la défaite de Chalon à Orléans rendait le succès de la SIG plus précieux encore. A huit journées de la fin, la SIG s’est encore rapprochée d’une place définitive dans les deux premiers.

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG – LE HAVRE 83-73. 5450 spectateurs ; Arbitres : MM. Mateus, Hamzaoui, Milliot.

Les périodes : 28-19, 17-21 (mi-temps : 45-40), 19-20 (64-60), 19-13.

SIG : 27 paniers sur 56 tirs (48%) dont 8 sur 19 à trois points, 21 LF sur 26, 36 rebonds (Ajinça 7) dont 11 offensifs, 23 passes (R. Greer 10), 18 balles perdues.

Campbell 6, Toupane 2, J. Greer 15, R. Greer 9, Ajinça 23, puis Jeanneau 2, Invernizzi 3, Shurna 12, Zianveni 2, Duport 9, Imhoff.

LE HAVRE : 26 paniers sur 59 tirs (44%) dont 9 sur 22 à trois points, 12 LF sur 16, 32 rebonds (Smith et Fofana 5) dont 11 offensifs, 17 passes (King 10), 18 balles perdues.

Mason 10, Moldoveanu 15, Kouguère 5, King 7, Brown 7, puis Pitard 5, Fofana 16, Paschal 2, Smith 6.

 

[bootstrap_galerie type=dock_galerie]5572,5571,5570,5569,5568,5567,5566,5565,5564,5563,5562,5560,5553,5581,5580,5579,5578,5573,5589,5588,5587,5586,5585,5584[/bootstrap_galerie]

 Survolez l'image ci-dessus pour voir les photos.