Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
Habillez vous aux couleurs de la SIG STRASBOURG
Campbell
Actualités Deux visages pour un joli succès

Deux visages pour un joli succès

Avec 28 points d’avance en fin de première mi-temps (14-42), la SIG s’était mise rapidement à l’abri en pratiquant un basket de très haut niveau des deux côtés du terrain. Mais la suite sera plus inquiétante. Heureusement, les Strasbourgeois repoussaient les Nordistes, revenus à huit points, dans une fin de match contrôlée, rejoignant Nanterre et Limoges en tête, offrant par la même occasion le dernier ticket pour la Leaders Cup au Mans : 62-76. Contre Nymburk, mercredi, il faudra être plus constant.

Diot

Antoine Diot se faufile entre Albicy et Diabaté au cours d'une première mi-temps de rêve. (Photos Jean-Philippe Carlier)

Dès le début, Gravelines ne donnait pas l’impression de jouer une « finale » pour une place à la Leaders Cup. Sans rythme, étouffés par la défense alsacienne, le BCM était rapidement dans les cordes : 0-8 (3e’). Leloup, Diot et Campbell avaient porté l’équipe et seul Traoré était hors du coup. Les espaces laissés à Roberts et Edwards donnaient des proportions plus acceptables au score (7-13, 5e’) mais Jérémy Leloup était chaud brûlant : 12 points à 5 sur 5, 15 d’évaluation en moins de dix minutes. Monschau avait multiplié les changements. En vain. Après une seule période, le match semblait plié : 9-21…

1 à 64 à l’évaluation à la 19e minute

La SIG était sur un nuage, en place défensivement, plutôt euphorique en attaque, à l’image de Bangaly Fofana (une interception suivie d’un dunk, un alley-oop sur un caviar de Dobbins), construisant sur les interceptions (6 en première mi-temps). Monschau grillait même deux temps morts sans que rien ne change : 11-34 (16e’). Collet, lui, faisait confiance à son second cinq (Lacombe, Dobbins, Toupane, Dragićević et Fofana), remarquable. Une bévue de Toupane offrait trois lancers à Albicy en fin de possession mais Dragićević était performant derrière l’arc : 14-42 (19e’). A l’évaluation, c’était un « massacre » : 1 à 64…

Gravelines prend feu et grappille

Comme à Nanterre, comme à Paris en Coupe, la SIG revint des vestiaires en ayant oublié ce qu’elle sait faire de mieux : défendre dur et se passer le ballon. Secoués dans les vestiaires, les Gravelinois mirent davantage d’intensité et surtout, se mirent à prendre feu derrière l’arc. Oublié le misérable 1 sur 13 de la première période. Albicy ouvrait le feu, Harris (4 sur 4) lui emboîtait le pas et l’écart se mit à fondre : 34-52 puis 43-57 à la fin d’une période au cours de laquelle Gravelines n’avait marqué qu’une seule fois à deux points, mais… sept fois à plus de 6,75m,  parfois en toute fin de possession !

Dobbins sauve la mise
SIG-KAZAN-070115-16 DOBBINS

Avec 11 points et 19 d'évaluation, Tony Dobbins a réussi sa meilleure sortie sous le maillot de la SIG.

Le début du dernier quart sera tout aussi poussif. Près de six minutes avant le premier panier strasbourgeois… Les lancers-francs avaient permis de survivre mais Gravelines s’était rapproché à huit points : 51-59 (34e’). C’est Tony Dobbins (11 points avec un joli 3 sur 3 derrière l’arc et 19 d’évaluation) qui maintiendra le BCM à distance pour une fin de match plus tranquille : 54-68 et finalement 62-76.

La SIG devra vite retrouver son collectif (5 passes seulement en deuxième mi-temps après les 13 de la première) et plus de constance pour battre Nymburk mercredi. En espérant que la cheville de Traoré, sorti à quelques minutes de la fin, tienne bon.

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

BCM GRAVELINES – SIG 62-76. Sportica de Gravelines. 2 500 spectateurs. Arbitres : MM.

Les périodes : 9-21, 10-23 (mi-temps : 19-44), 24-13 (43-57), 19-19.

Les statistiques

Les réactions

Vincent Collet (dans les vestiaires à ses joueurs) : « Le match le plus important est dans deux jours. Ce soir, on a été bons en première mi-temps, mais il faudra être plus constant en défense même s’ils ont mis des shoots incroyables. On a trop ralenti le jeu en attaque mais heureusement nous avons retrouvé notre passing-game en fin de match ».

Antoine Diot (au micro de Sport+) : « La première mi-temps était très bonne. On se relâche malheureusement en deuxième mi-temps et Gravelines a joué sur l’euphorie. Il faudra corriger ça à l’avenir ».

Tony Dobbins (au micro de Sport+) : « Je suis très content de cette victoire. C’était difficile parce qu’on pensait déjà un peu au match très important contre Nymburk mercredi. C’était bien qu’on soit à dix ce soir… »

Andrew Albicy (au micro de Sport+) : « Notre première mi-temps a été abominable. Quand on a mis de l’intensité, on est revenu. Pas évident d’intégrer trois nouveaux joueurs. Strasbourg a joué à fond pendant 40 minutes… »

Espoirs

Gravelines – SIG 58-64

Formidable exploit des espoirs chez le champion en titre. La SIG a ainsi conforté sa première place et compte deux victoires d’avance sur Nanterre, trois sur son adversaire du jour. Serrée jusqu’au début du dernier quart temps (44-44), mal engagée à la 37e' (57-50) la partie a basculé sur un 1-14 dans le final en faveur d’une équipe à la défense irréprochable qui a trouvé en Labanca (24pts, 20 d’évaluation), Bah et Laporal (10 rebonds chacun) des leaders de choix.