Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
Romain Duport_Terrick Nerome_5
Actualités Romain Duport : « Retrouver de la force, de l’explosivité et de la vitesse »

Romain Duport : « Retrouver de la force, de l’explosivité et de la vitesse »

La reprise approche pour l’ensemble de l’équipe de la SIG version 2015/16. Pour beaucoup, l’impatience de retrouver les parquets se fait ressentir. Après Paul Lacombe, revenu deux semaines avant tout le monde (son interview ici), c’est au tour de Romain Duport d’avoir rechaussé les baskets en avance pour mieux préparer sa saison.

Romain Duport_2

Un travail spécifique pour le grand Romain Duport...

Comme Lacombe, c’est entre les mains expertes de Terrick Nerome que le ‘‘Loubard’’ cherche à retrouver du rythme et de la caisse. Une fois encore, c’est un travail spécifique que le préparateur physique de la SIG lui a préparé. Il nous confie pour l’occasion les grandes lignes de son programme : « Il sort de presque trois semaines de coupure totale. L’objectif c’est de reprendre par du travail aérobie pour augmenter sa capacité de répétition des séquences. Dans un premier temps, on est plus sur de l’endurance de vitesse et de force avec peu de charges et beaucoup de répétitions. » Bien évidemment l’approche pour un big man comme Romain n’est pas du tout la même que pour un extérieur comme son pote Paul : « Je préfère commencer par des exercices de basket pour qu’il retrouve très vite des sensations. Pour lui, on est sur des répétitions de situations de jeu avec un format ‘‘1 intensité / 2 temps tranquilles’’. On est sur de la capacité aérobie. L’objectif c’est de conserver ce rythme sur quatre minutes de travail où il gère ses temps forts et faibles mais où il est toujours en déplacement » précise Terrick. De plus, dans le cas de Romain, le travail est même encore un peu plus spécifique, puisqu’il ne faut pas oublier que c’est un nouveau départ pour le pivot de la SIG après la rupture des ligaments croisés du genou survenue il y a un peu plus d’un an. Terrick Nérôme le sait mieux que quiconque: « Il ne faut pas oublier que Romain sort d’une saison difficile avec un retour de grosse blessure. Il n’avait pas totalement récupéré car il n’avait pas suffisamment de temps de travail. Donc l’objectif est de reprendre progressivement et de ne pas vouloir griller les étapes. Dans un premier temps on va faire en sorte qu’il soit capable de répéter les actions pour ensuite être capable d’augmenter ses capacités d’explosivité et de vitesse ». Entre deux séances de ‘’torture’’, Romain se confie rapidement sur ce retour anticipé et nous parle de la saison à venir.

Franklin Tellier : Parles-nous un peu de tes vacances ?

Romain Duport : Après la finale, j’ai coupé totalement pendant quatre jours. Puis, avec Antoine Diot, on a fait une dizaine de séances de musculation pour s’entretenir quand même jusqu’à ce que je parte. Je suis parti le 4 juillet de Strasbourg pour voir la famille, mais j’ai continué un peu le travail pour les jambes. Et à partir du 11, j’ai stoppé jusque vendredi dernier. Ça m’a fait trois semaines complètes de repos pour mes genoux parce qu’ils en avaient besoin. Mais maintenant c’est reparti !

F.T : Justement, comme Paul, tu as fait le choix de revenir plus tôt. Peux-tu nous en parler ?

Romain Duport_Terrick Nerome_2

Guidé par Terrick Nérôme, Romain a déjà repris le travail.

R.D : J’avais décidé très tôt de revenir en avance. Même si j’avais signé ailleurs, j’aurais eu la même volonté. Lorsque j’ai prolongé, les dirigeants m’ont dit qu’eux aussi avaient envie que je travaille donc on était d’accord. En plus, Terrick s’est rendu disponible donc c’est parfait. Je n’ai pas eu besoin de trouver quelqu’un je ne sais où… Là j’ai tout sur place, j’ai mes habitudes avec Terrick qui me connaît très bien et qui fait un excellent boulot. Il va beaucoup axer son travail sur mes jambes car avec l’opération j’ai perdu de la force, de l’explosivité et de la vitesse. La priorité est d’abord de retrouver ces choses -là mais aussi de récupérer du cardio… même si je m’attendais à pire à ce niveau-là avant de reprendre. De toute façon, Terrick fait ça bien : il me teste sur différentes choses et après il adapte sa préparation en fonction des résultats.

F.T : Un mot sur l’équipe qui se dessine ?

R.D : Le coach a été chercher un meneur d’expérience avec Mardy Collins. Avec Lou’ et lui, on va pouvoir s’appuyer sur une paire de meneurs expérimentés qui savent gérer les matches. Il a pris des shooteurs avec Kyle Weems et Rodrigue Beaubois. On les connaît, quand ils prennent feu, ils peuvent en mettre quatre ou cinq de suite sans problème. C’est ce qui nous manquait depuis trois ans à la SIG. Sur le papier, l’équipe est belle mais il va falloir bosser pour que ça prenne sur le terrain. Ici, on a un très bon staff donc ça ne devrait pas poser de problème. Le coach est pointilleux sur chaque détail et c’est peut-être ce qui fait que l’on a parfois une longueur d’avance sur certaines équipes en France… Après, en Euroleague, il faudra être encore plus précis et appliqué. On sait que l’on a une poule impressionnante et que ce ne sera pas facile. On a peut-être moins de pression que nos adversaires, même si l’on en a quand même parce qu’il faut gagner des matches. De toute façon, on va vendre chèrement notre peau et je pense qu’ils auront tous du mal à venir gagner au Rhenus.

Interview réalisée par Franklin Tellier