Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
SIG_Monaco_Bangaly Fofana et Adrien uter
Actualités Choc de titans sur le Rocher

Choc de titans sur le Rocher

Deux semaines après la défaite en demi-finale de la Leaders Cup, Bangaly Fofana retrouvera Adrian Uter...

 

A Monaco, la SIG disputera à son adversaire du jour (lundi à 20h30, en direct sur MCS) la première place de la ProA. Et un véritable avantage pour la fin de saison. Mais l’obstacle sera de taille…

Dans un championnat de plus en plus serré – un seul point séparera demain soir le deuxième du… huitième ! – le duel de leaders entre Monaco et la SIG vaudra son pesant d’or. « C’est un peu particulier, c’est vrai, mais ça fait plaisir. Un succès nous vaudrait la première place mais cela reste très relatif. Gravelines était seul en tête il y a peu, et elle ne cesse de descendre. Mais gagner à Monaco serait rassurant après les victoires à Villeurbanne et Gravelines lors des matches retour », affirme Vincent Collet.

Premier ou… quatrième

Car depuis quelque temps, en France et en Europe, la SIG est devenue un épouvantail. Trois succès d’affilée à l’extérieur, quatre sur cinq, et huit victoires lors des neuf derniers matches de ProA. Chez la seule équipe encore invaincue à domicile – 10 matches, autant de victoires –, qui plus est, lauréate de la Leaders Cup après avoir éliminé… Strasbourg, ce ne sera pas de trop, que d’être dans la bonne dynamique. « Surtout, le calendrier nous sera favorable pour les 12 dernières journées, avec sept rencontres à domicile (NDLR : contre quelques gros comme Chalon, Nanterre, Le Mans, Pau-Orthez ou Limoges) et cinq à l’extérieur (NDLR : aucune contre une formation du top 8) », continue le coach.

Collet sait aussi à quel point les choses sont fragiles. « C’est une bonne chose que la ProA soit à nouveau très dense. Et il n’y a pas que les huit premiers, il faut y ajouter Antibes, Dijon, Limoges, et même Cholet depuis l’arrivée de Dashaun Wood ou Nancy, des équipes qui se sont améliorées. Le niveau général est très intéressant ».

« La meute est là… »
SIG_Monaco_Leaders cup_Matt Howard

Nouvelle lutte en perspective entre Matt Howard (à droite) et Amara Sy (derrière lui).

Battue à Monaco, la SIG se retrouverait quatrième, derrière Chalon et Le Mans. « C’est sûr qu’au vu des objectifs européens qui se présentent, on risque de laisser des choses en route. Ne serait-ce que dans la préparation. Car hormis Chalon, tous nos adversaires n’ont plus désormais que la scène française pour se produire. Alors que l’Eurocup focalise encore toute notre attention. Alors, s’imposer à Monaco, ce serait vraiment précieux. Mais le Rocher est inhospitalier et la Roca Team est aussi une bonne équipe à l’extérieur, on l’a vu au Mans et à la Leaders Cup. Ils ont le vent en poupe (NDLR : 13 victoires sur les 16 derniers matches, toutes compétitions) et il va falloir inverser la tendance », continue l’entraîneur alsacien.

Le remède est connu, mais il ne suffit pas : « Il faudra mieux défendre qu’à Marne-la-Vallée lors de la première mi-temps où nous avions encaissé 48 points. On était bien revenu dans le 3e quart temps mais sans Matt Howard ni Paul Lacombe, on a cédé. Monaco est une équipe forte en attaque. Il y a du talent partout, un créateur d’exception avec D.J. Cooper, très fort passeur (7,8 passes depuis son arrivée) Ouatarra, Shuler et Gladyr sont des snipers particulièrement dangereux et à l’intérieur, Uter et Amara Sy sont très bons, pendant que Cel et Aka font le job. De plus, ils sont très complets ».

Vincent Collet n’est même pas loin de penser que Monaco a gagné au change entre le départ de DeMarcus Nelson et l’arrivée de D.J. Cooper : « Cooper n’est pas meilleur, mais plus complémentaire. Nelson jouait plus pour lui, mais avec Cooper, les autres sont montés d’un cran. Il les valorise alors qu’ils sont déjà bons. Il était tout de même le meilleur passeur de la VTB League il y a deux ans… »

Il y aura vraisemblablement beaucoup d’écueils à éviter. Et à déployer un collectif, une défense, un engagement dignes de ceux montrés à Oldenbourg. Après tout, c’est sans doute le meilleur moyen de préparer Nizhny Novgorod. La ProA attendra…

Jean-Claude Frey

 MONACO - SIG EN CHIFFRES

infographie Monaco-SIG