Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
infographie_mcneal3.jpg
Actualités L’explosif Jerel McNeal s’engage avec la SIG Strasbourg

L’explosif Jerel McNeal s’engage avec la SIG Strasbourg

A la recherche de la perle rare, comme dernière pièce du puzzle de sa future équipe, Vincent Collet enregistre la venue du swingman Jerel McNeal (1m91, 30 ans). Le polyvalent Chicagoan vient de donner son accord et s’est engagé pour une saison avec la SIG Strasbourg et rejoindra le club au plus tard au début de la semaine prochaine.

Sorti de l’université de Marquette en 2009 il jouait aux côtés de Chris Otule la dernière année. Lui qui fait partie des rares joueurs de NCAA à avoir été un membre permanent du 5 majeur, 130 matches et 130 fois titulaire, a laissé une trace indélébile dans l’une des meilleures institutions américaines. Joueur agile et polyvalent, il bouclait son cursus avec de solides statistiques : 15,3 points, 4,7 rebonds et 3,5 passes. Signe de son impact, lui qui est aussi fort en catch and shoot que pour se créer son tir, il est aujourd’hui encore le meilleur marqueur de l’histoire de l’université avec 1985 points inscrits mais également le meilleur intercepteur de l’histoire (287) auxquels s’ajoutent, pas moins de 14 récompenses individuelles en quatre ans.

Non drafté en 2009, il est invité par Sacramento aux summer leagues avec qui il jouera cinq matches avant de signer avec les Clippers de Los Angeles. Mais, moins d’un mois après, il est coupé par la franchise et lançait sa carrière professionnelle en Belgique avec Mons-Hainaut avec qui il allait participer au tour préliminaire de l’Eurocup. Mais, coupé en mars 2011, il retournait aux USA. Participant une nouvelle fois aux summer leagues 2010/11 il signait un contrat avec Houston qui l’envoyait fin octobre en D-League à Rio Grande Valley où il allait réaliser une excellente saison. En effet, en 47 matches il compilait 19,3 points, 3,9 rebonds et 4,4 passes et était All Star. D’excellents résultats qui lui offraient l’occasion la saison suivante de retraverser l’atlantique pour signer en série A avec Montegranaro (10,7pts, 2,7rbs, 2,3 passes).

A l’été 2012, il retentait sa chance afin d’intégrer la NBA mais, n’y parvenant pas, malgré un contrat avec Toronto, il retournait à Rio Grande Valley qui l’envoyait directement dans l’équipe réserve des Suns. Lors de cette saison 2012/13 avec les Bakersfield Jam il réalisait une nouvelle fois de grosses performances avec 18,1 points, 5,5 passes et 3 rebonds en 44 matches, lui permettant d’être retenu, une nouvelle fois, pour le All Star Game et dans le cinq majeur de D-League. Il entamait la saison suivante, 2013/14, en Chine avec Zhejiang mais, après 15 matches, il quittait le club pour se réengager en D-league avec Bakersfield pour le reste de la saison. A l’entame de la saison 2014/15 il rejoignait Séville mais, suite au décès de son père il demandait à être libéré par le club, qui acceptait. Resté loin des terrains pendant six mois, il revenait au basket via la D-League une nouvelle fois et, toujours avec l’équipe de Bakersfield, avec qui il allait finir la saison et remporter le titre d’« impact player of the year », revenant au joueur ayant rejoint un club à mi-saison et dont la contribution a eu la plus grosse impact. Il faut dire qu’avec 18,5 points, 4,6 passes et 4 rebonds il frappait fort en cette fin de saison 2014/15… Si fort que son rêve de fouler les parquets NBA allait se réaliser puisque Phoenix, avec qui il allait jouer 6 matches, lui offrait cette chance en fin de saison.
 

jerel_mcneal_champion.jpg

          Jerel McNeal après le titre de champion d'Allemagne

A l’aube de la saison 2015/16 il tapait dans l’œil de l’Aris Salonique qui était à la recherche d’un guerrier au fort QI basket, puissant et bon défenseur. Collant parfaitement au profil, il intégrait le roster grec et découvrait par la même occasion l’Eurocup, où il se mettait en valeur en bouclant les 16 matches à 14,4 points, 4,3 rebonds et 2,2 passes. Eliminé au second tour, il ne levait pas le pied en fin de saison en finissant meilleur marqueur du championnat grec avec 14,1 points. Puis, en décembre dernier, il signait un contrat de deux mois avec Bamberg, alors à la recherche d’un joueur supplémentaire, pour gérer l’enchaînement des compétitions. Il découvrait ainsi l’Euroleague et au terme des deux mois, l’explosif shooteur avait convaincu le club bavarois qui le prolongeait jusqu’en juin. Auteur d’une bonne saison dans un effectif dense, il devait néanmoins suivre les playoffs et le titre de champion des tribunes afin de respecter le quota de joueurs étrangers inscrits sur la feuille de match suite aux retours des blessés.

Malgré tout, son excellente vision du jeu, sa capacité à faire la différence dans le jeu en isolation et surtout son état d’esprit ont grandement été apprécié outre-Rhin, ce qui n’a pas laissé insensible l’entraineur Vincent Collet au moment de faire son choix : « le profil de McNeal offre une belle complémentarité avec David Logan et Michael Dixon qui sont eux des shooteurs référencés, alors que lui est surtout connu pour son côté all arround, mais remarquable de par sa force de percussion. C’est un joueur qui va très fort au panier et c’est également un excellent défenseur. C’est un grand voleur de ballons, il a des mains rapides et a toujours été reconnu dans ce secteur. Nous avons aujourd’hui sur les joueurs extérieurs un cocktail vraiment intéressant avec beaucoup de qualités complémentaires. Je suis vraiment content de cette signature. Ça fait plusieurs semaines qu’on essayait de le convaincre. Entre temps bien sur nous avons étudié d’autres pistes mais aucune n’était aussi intéressante à mes yeux. Donc c’est une vraie satisfaction de pouvoir finir l’équipe comme ça ».

Articles liés: 
reprsie_entrainement.jpg
Jeep Elite

​C’est la reprise !

Moins de deux mois après l’Epilogue de la finale des Playoffs 2017, le temps est venu...
Toutes les actualités