Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
sig_hyeres_toulon_darion_atkins.jpg
Actualités J6 ProA 2017/18_SIG Strasbourg - Hyères Toulon Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

La victoire et la manière

La SIG Strasbourg, sans Otule en partance pour Gravelines, comme l’a annoncé le président Bellon après la rencontre, a dominé Hyères-Toulon de bout en bout (90-60). Au-delà du résultat, c’est la manière qui a plu.

La donne

Face à l’équipe surprise du début de saison, Hyères-Toulon, la SIG Strasbourg, déjà battue au Rhenus par Le Mans, n’a plus droit à l’erreur. La remontada doit commencer ce soir… Sous le regard de Miro Bilan, le nouveau pivot, particulièrement attentif.
Premier quart temps : le HTV tient tête
Neuf minutes durant, l’équipe varoise allait faire la démonstration que son début de saison ne devait rien au hasard. Si Arnold avait manqué ses trois premiers tirs, si Tolbert (deux fautes) avait déjà rejoint le banc, l’équipe de Manu Schmitt était revenue de 5-2 à 10-11 et avec la présence de Ferdinand Prénom, avait résisté jusqu’à 15-13 (9e’). Les Strasbourgeois, un peu « relax » en défense et au rebond, avaient contribué à cette résistance mais en montant d’un cran, avec un pressing, et deux primés de Leloup, les Strasbourgeois créaient un premier écart : 23-13, puis 23-15. Évaluation : 26 à 14.
Deuxième quart temps : l’envolée
Maladroits dans la première période (5 sur 18 aux tirs), le HTV n’était pas plus heureux par la suite (4 sur 13), à l’exception de Cowels. Mais surtout, les neuf pertes de balle dans le quart temps (pour… zéro passe) firent le régal des joueurs de la SIG. Un solide pressing défensif, des interceptions pour autant de contre-attaques, quelques rebonds offensifs, en particulier une énorme claquette-dunk d’Atkins, et les Varois avaient lâché prise : 31-17 (14e), puis après une petite réaction (35-24, 16e’), un 9-0 pour tuer le match (44-24 à la pause). On avait apprécié l’association Dixon-Logan et aussi l’alternance extérieur/intérieur dans le jeu des hommes de Collet. Évaluation : 25 à -3 (total : 51 à 11).
Troisième quart temps : écrasante domination
Les choses ne s’arrangeaient pas pour les Varois avec la 4e faute de Tolbert, dès l’entame de la deuxième mi-temps. D’abord maladroit à distance (0 sur 5 à trois points), Logan multipliait les drives avec bonheur avant de retrouver sa patte. La présence de Labeyrie près du cercle, les coups d’éclat de Wright maintenaient le HTV loin (50-27 puis 64-35, 27e’), malgré les efforts du seul Ferdinand Prénom (9 points dans la période). Et même le 0-7 concédé en 1’30’’ n’y changeait pas grand-chose : 66-44. Évaluation : 32 à 20 (total : 83 à 31).
Quatrième quart temps : festival offensif
La victoire assurée, la SIG Strasbourg allait faire le plein de confiance dans le dernier quart, enflammant le Rhenus avec les alley-oops de Dixon pour Labeyrie, les paniers primés d’Atkins ou de Logan (88-54, 37e’). Vincent Collet pouvait même terminer avec Cortale, Beyhurst et Goulmy, les trois jeunes, simultanément, sur le parquet. L’essentiel, la victoire avec la manière, était acquis depuis belle lurette… Évaluation : (total : 118 à 46).
Le chiffre : 85
Comme l'évaluation cumulée de Darion Atkins (25), David Logan (22), Louis Labeyrie (20), Zack Wright (18), les quatre mousquetaires de la SIG qui ont aussi cumulé 66 points et 25 rebonds.
J.C.F.

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – HYÈRES-TOULON 90-60. Rhenus Sport. 5 288 spectateurs. Arbitres : MM. Viator, Lepercq et Maret.
Les périodes : 23-15, 21-9 (mi-temps : 44-24), 22-20 (66-44), 24-16.
Articles liés: 
Toutes les actualités