Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
aek_athenes_louis_labeyrie.jpg
Actualités BCL : un sprint échevelé

BCL : un sprint échevelé

A trois journées de la fin, la « poule de la mort » ne se décante toujours pas vraiment. Pour la SIG Strasbourg, le match d’Athènes, mardi, sera capital. A quitte ou double en quelque sorte. Coup de projecteur sur la situation des six favoris à la lutte pour quatre tickets.

BANVIT (1er avec 8 victoires, 3 défaites), C’EST PRESQUE FAIT
En s’imposant largement à Bayreuth mercredi, au terme d’un match dominé de bout en bout (76-88), Banvit a pris une sérieuse option sur la qualification, voire même sur la première place du groupe qui donne l’avantage de jouer le huitième de finale à domicile. Les Turcs ont enchaîné quatre victoires depuis leur revers au Rhenus, début décembre, et un cinquième, mercredi prochain dans leur salle, contre la lanterne rouge, Radom, les enverrait mathématiquement en 8es de finale. Il n’y aurait alors plus guère d’enjeu pour le dernier match, contre… la SIG.
Reçoit Rosa Radom, va à Estudiantes Madrid, reçoit la SIG Strasbourg
ESTUDIANTES MADRID (2e avec 7 victoires, 4 défaites) EN BALLOTTAGE FAVORABLE
Les Espagnols ne sont pas tombés dans le piège de Ljubljana (57-72), contrairement aux Strasbourgeois ou à Bayreuth. Désormais hors du coup, les Slovènes joueront-ils le jeu à Venise cette semaine ? Pour les Madrilènes, les deux matches de suite à domicile, contre Bayreuth et Banvit, pourraient servir de sésame. Le dernier, à Venise, n’aurait alors plus d’incidence. D’autant qu’Estudiantes aura alors un panier average favorable sur la SIG, sur Bayreuth et l’AEK Athènes…
Reçoit Bayreuth, reçoit Banvit, va à Venise
QUATRE EX-AEQUO (3e avec 6 victoires, 5 défaites) QUI S’AFFRONTENT
Pour les quatre suivants, tous à égalité, le calendrier sera décisif. A l’heure actuelle, Bayreuth (3 victoires, 1 défaite dans les confrontations directes avec les trois autres) devance l’AEK (2 victoires, 2 défaites), Venise et la SIG (2 succès, 3 revers). Mais les Allemands, battus deux fois de suite depuis leur exploit au Rhenus, doivent se rendre à Madrid et à Athènes, le dernier jour, contre un seul match à domicile, contre Venise fin janvier. Une seule victoire serait insuffisante pour passer le cut.
Les Athéniens, qui accueillent la SIG Strasbourg ce mardi, puis Bayreuth le dernier jour, pour un déplacement à Ljubljana fin janvier, paraissent sur le papier les mieux placés… C’est donc un match capital pour la SIG qui devrait retrouver Louis Labeyrie (photo). Il ne sera pas de trop car il faudra  vaincre à tout prix en Grèce pour conserver une chance. Un succès contre Radom pourrait alors suffire aux Alsaciens dans une égalité à trois, grâce à la double victoire sur l’AEK. A l’inverse, en cas de défaite, le panier average de l’aller (+2) serait difficile à préserver ! Pour les joueurs de Collet, ce sera les huitièmes de finale ou… rien. Le club avait décidé en début de saison, et l’avait fait savoir à la FIBA, qu’il ne disputera pas, le cas échant, la FIBA Cup promise aux 5e et aux 6e de chaque poule.
Venise enfin, jouera sa survie à Bayreuth (+3 à l’aller) et contre Estudiantes (-1 à l’aller) pour peu qu’il s’impose contre Ljubljana la semaine prochain. Suspense garanti !
BAYREUTH : va à Estudiantes Madrid, reçoit Venise, va à AEK Athènes.
AEK ATHÈNES : reçoit la SIG Strasbourg, va à Ljubljana, reçoit Bayreuth.
VENISE : reçoit Ljubljana, va à Bayreuth, reçoit Estudiantes Madrid.
SIG STRASBOURG : va à AEK Athènes, reçoit Rosa Radom, va à Banvit.
J.C.F.

Le classement de la poule

classement_bcl_j12.jpg