Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
miro_bilan_madrid3.jpg
Actualités J18 ProA 2017/18_Hyères-Toulon - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

L’essentiel est acquis

Après un match de mammouth à Athènes, la SIG Strasbourg avait rendez-vous à Hyères-Toulon pour le premier match retour de la saison 2017/18 de ProA. Avec sûrement un peu de fatigue dans les jambes, les SIGmen ont entamé la rencontre au petit trot avant d’accélérer lors du troisième quart-temps pour au final s’imposer, portés par leurs deux tours, Miro Bilan et Louis Labeyrie sur le score de 70 à 73.

C’est une nouvelle fois avec Louis Labeyrie sur le banc que la SIG Strasbourg commençait le match. Le coach prenait le parti de protéger un peu l’international après l’entorse qu’il avait contracté il y a une semaine. Mais son comparse Miro Bilan assurait en attaque en dominant la raquette et en scorant les six premiers paniers de son équipe. Et comme la défense alsacienne verrouillait de l’autre côté, le HTV voyait son compteur réduit à des miettes après 4’ : 2-6. Le show Bilan continuait et voyait le Croate marcher sur le HTV. Il fallait quelques beaux traits de génie des locaux pour rester au contact face à Miro qui marquait l’intégralité des points des siens : 9-10, 7’. Sorti après avoir marqué ses 11 et 12ème points (à 100% de surcroit), Miro laissait la place à Louis Labeyrie pour les deux dernières minutes. Hyères-Toulon se réveillait alors en retrouvant de l’adresse et la fin de la période devenant plus équilibrée affichant par la même occasion une égalité parfaite. Fin du premier quart-temps : 14-14 (évaluation 14-18).

Le HTV revenait fort en augmentant le curseur de l’intensité et de l’engagement et cela se voyait. En plantant rapidement un 5-0 aux SIGmen ils rappelaient que rien ne serait facile (19-14, 11’). Louis Labeyrie trouvait la faille dans la défense des jaunes, mais, hélas, les Strasbourgeois ne convertissaient pas les nombreuses secondes chances qu’ils se procuraient. Pire même, la SIG Strasbourg semblait s’engluer dans la nasse des Sudistes. A 22-16 à la 15ème minute Vincent Collet prenait alors un premier temps mort pour recadrer ses troupes.  Il profitait de l’occasion pour remettre en jeu son bulldozer Miro Bilan pour tenter d’inverser la tendance. Son association avec Louis faisait des éclats mais les rouges devaient faire avec la fameuse adresse à trois points du HTV et des triples qui tombaient de partout : 27-20, 17’. Mais le grand chevelu retrouvait sa vista et son basket malgré sa gêne à la main et en profitait pour aligner 6pts de rang pour rapprocher les siens : 27-24, 18’. Et c’est toute l’équipe qui finissait en boulet de canon dans le sillage d’un Miro Bilan en mode MVP (16pts à 100%) et d’un Louis Labeyrie incisif (9pts/4rbs) que les Strasbourgeois revenaient sur les talons de leur hôte. Mi-temps : 30-29 (évaluation 32-39).

Vincent Collet remettait d’entrée ses deux tours pour essayer de prendre le dessus sur un HTV combatif. Un choix logique au vu de leur aisance sur le parquet ce soir. La SIG Strasbourg  revenait dans la course et égalisait, mais subissait un coup de chaud des joueurs de Hyères-Toulon qui enquillaient un sanglant 11-1 en 3’30 pour prendre le large : 41-35, 14’. Il n’en fallait pas plus pour voir le coach prendre un nouveau temps-mort. Le capitaine Jérémy Leloup jouait les pompiers de service en stoppant le run sur la ligne des lancers-francs et Damien Inglis mastiquait dans la peinture pour verrouiller le rebond mais hélas laissait passer l’occasion d’égaliser. Et c’est dans une configuration à trois intérieurs (Inglis/Atkins/Labeyrie) que la SIG Strasbourg plantait à son tour un 2-10 en 2’30 pour reprendre la tête : 45-47, 18’. Un électrochoc pour toute l’équipe qui se mettait au diapason pour boucler le troisième quart-temps en tête : 47-52 (évaluation 51-63).

Le dernier acte débutait avec une association Atkins/Inglis qui switchaient régulièrement sur les postes 3 et 4. Une tactique qui déstabilisait le HTV et qui voyait l’écart gonfler pour atteindre les 10 points : 51-61, 32’30. Les joueurs d’Emmanuel Schmitt mettaient du temps à s’adapter et quand ils commençaient à trouver un soupçon de faille Vincent Collet décidait de changer pour calmer toute velléité des jaunes. Le temps passait mais l’avantage pour la SIG Strasbourg ne tombait pas : 56-66, 35’. Mais, après un combat homérique à Athènes trois jours avant, les jambes commençaient à se faire lourdes à l’entrée du money time. Et, alors que les SIGmen avaient le match en main, ils commençaient à baisser un peu pavillon et sentaient le souffle de Hyères-Toulon dans leurs nuques après avoir encaissé un 10 à 3 en 2’40 : 66-69, 38’. Heureusement pour eux le HTV vendangeait trop d’occasions et au final Miro Bilan et sa troupe se faisaient d’inutile frayeurs. Malgré les quatre lancers-francs lâchés dans la dernière minute qui auraient pu tuer plus tôt le suspense, la SIG Strasbourg s’imposait au final par trois petits points d’écart après avoir évité un ultime primé au buzzer de Robert Arnold. L’essentiel est acquis : OUF ! Score final : 70-73.

Les jambes étaient forcément un peu lourdes lors de ce match mais au final, malgré les frayeurs des deux dernières minutes, les SIGmen repartent avec ce qu’ils étaient venus chercher : la victoire ! Portée par la paire Miro Bilan (16pts/7rbs/22 d’évaluation) et Louis Labeyrie (16pts/10rbs/24 d’évaluation) qui ont eu tour à tour leur moment pour briller, la SIG Strasbourg poursuit son chemin en alignant une 5ème victoire d'affilée toutes compétitions confondues. De bon augure avant d’accueillir mardi prochain Radom dans un match où, encore et toujours en BCL, la seule issue ne pourra être que la victoire…

F.T.

LE MATCH EN VITESSE

HYERES TOULON – SIG STRASBOURG : 70-73. Palais des Sports de Toulon. Arbitres : MM Maestre, Vansteene, Bayot.
Les périodes : 14-14, 16-15 (mi-temps 30-29), 17-23 (47-52), 19-15 (score final 70-73).
Articles liés: 
Toutes les actualités