Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
equipe_klaipeda3.jpg
Actualités 1/4 BCL 2017/18_AEK Athènes / SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

En ordre de bataille !

Demain, mercredi 28 mars à 18h30 (en direct sur Canal+ Multisport et Dailymotion) les SIGmen ont rendez-vous avec une nouvelle page de leur destin européen. En déplacement en Grèce pour ce quart de finale aller face à L’AEK Athènes, Vincent Collet et ses hommes ont la ferme intention de mettre toutes les chances de leur côté…

Nous y voilà ! La confrontation avec un grand C. Ce quart de finale face à l’AEK Athènes est sur toutes les lèvres depuis de longues journées. Il n’y a qu’à écouter les conférences de presse des quatre derniers matches. L’AEK Athènes était le sujet de prédilection, peu importe les adversaires qui ont jonché le chemin des SIGmen depuis la qualification face à Klaipeda. Voilà donc l’équipe à la croisée des chemins. Une double confrontation en mode « do or die » qui débouchera pour le vainqueur sur une qualification historique pour le Final Four de la BCL 2018.

Autant dire que la motivation n’est pas dure à trouver mais il est évident qu’elle l’est autant d’un côté que de l’autre comme le souligne justement coach Collet : « quand tu arrives dans ce type de match, les deux équipes voient l’accès au Final Four et forcément on peut s’attendre à ce que les deux soient au top. C’est un grand enjeu pour l’AEK mais c’en est un pour nous aussi. L’AEK veut organiser le Final 4 donc c’est très clairement le moment le plus important de leur saison ». Et lorsque l’on parle de grand enjeu, il faut évidemment évoquer la préparation liée à ce genre d’échéance. Le fait de se déplacer à Trélazé a fait couler de l’encre mais dans l’esprit des joueurs il ne pouvait en être autrement. Cette équipe a faim, et à aucun moment les joueurs ont eu la volonté de brader la Coupe. Ils veulent la gagner, comme tous les trophées qui se présenteront ! Mais au-delà de l’idée de vouloir tout gagner, il y a un autre fait sur lequel le capitaine Jérémy Leloup a tenu à revenir au nom de l’équipe : « on a joué le week-end de Coupe de France à fond car selon nous, avec notre effectif, c’était la meilleure façon de préparer le quart de finale face à Athènes. Le fait que tout le monde soit concerné, soit mis dedans, c’est important car on va avoir besoin de tout le monde ».

Le capitaine a pu en profiter pour retrouver des sensations, lui qui traine une cheville très douloureuse depuis longtemps et dont le bleu de l’entorse passée marque encore le pied. A n’en pas douter les 41 minutes en cumulés sur le parquet de l’Arena Loire lui ont redonné confiance et, même s’il n’en manquait pas, de la motivation. D’ailleurs, à l’aube de ce match, son discours est sans équivoque : « on doit être prêt. On les a battus deux fois mais ça aurait pu être l’inverse aussi et surtout ils viennent avec la même envie de gagner voire plus, sachant qu’on les a battus en saison régulière. Il faudra que l’on soit en place défensivement ». Et pour ce faire une évidence coule de source, il ne faudra pas compter ses efforts. Il faudra que chaque SIGman se donne à chaque instant où il sera sollicité. Pas de place à l’économie, au laxisme ou au manque de rigueur ! « Il faudra que l’on soit tout le temps très bien en place défensivement pour essayer de contrer leur attaque » glisse ‘Da-Wolf’ avant de ponctuer fermement « de toute façon on peut oublier les deux victoires en poule. Ça n’a plus rien à voir, ça va être plus agressif et un tout autre niveau. Si on n’est pas prêt ça pourrait très vite mal tourner. Il faudra que l’on réponde présent du début à la fin » : CQFD !

Vincent Collet est totalement sur la même longueur d’onde que son capitaine car plus que quiconque il sait que l’AEK est une très grosse équipe. Les ajouts de Punter « un bel athlète qui peut perforer toutes les défenses » et de Vince Hunter « un petit intérieur, une petite bombe un peu comme Winston Crite de la grande époque (ndlr : MVP de ProB avec Sceaux en 1993) » en fait une équipe aux individualités offensives très fortes. Une équipe qui n’a plus rien à voir avec celle que les SIGmen ont battu en saison régulière. Pour ceux qui en douteraient encore il n’y qu’à se pencher sur leur parcours lors de l’équivalent de leur Leaders Cup qu’ils ont remporté en battant successivement le Panathinaikos en demie puis L’Olympiacos en finale… autant dire, tout sauf des équipes de bimbeles comme on dit ici !

« Il faudra être très fort. Il ne faudra pas être que dans le défi, il faudra être capable de répondre à leur défi individuel. Quand ils vont nous attaquer en un contre un il faudra que l’on soit à notre meilleur niveau dans les défenses individuelles avec des aides. Il faudra que l’on propose autre chose en attaque, qu’on les fasse défendre. Mais même si on peut penser que c’est à ce niveau qu’ils sont un peu moins à l’aise, maintenant on est en quart de finale, ils vont élever leur niveau », commente coach Collet au moment de partir faire les derniers ajustements sur le parquet du gigantesque Hall olympique Nikos Galis et ses potentielles 18000 places. Les derniers matches des jaunes et noirs ont confirmé une chose : « leur force offensive est plus forte que n’importe quel club de notre championnat actuellement » et il faudra réussir à contenir toute hégémonie. Ce à quoi le coach conclu simplement mais de manière réaliste : « ce qui sera important, ce sera de ne pas sombrer. Il faut avoir conscience du danger pour l’éviter ».

Rendez-vous est pris, demain à partir de 18h30, en direct sur Canal+ Multisport et Dailymotion. Les SIGmen version 2017/18 ont leur destin entre leurs mains avant un match retour au Rhenus le mercredi 4 avril qui promet d’être bouillantissime !

Franklin Tellier
 
Articles liés: 
Toutes les actualités