Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
hugo_sanchez.jpg
Actualités [Espoirs] Tout en contrôle

[Espoirs] Tout en contrôle

Diminuée par les absences de Ludovic Beyhurst, Olivier Cortale ou encore Louis Rucklin, la SIG Strasbourg est pourtant parvenue à s’imposer 71-78 au Sportica de Gravelines.

Quentin Goulmy confirmait ses bonnes performances deux jours après avoir marqué son panier à la sirène en Jeep ÉLITE contre Nanterre. L’intérieur ouvrait rapidement le compteur alsacien en inscrivant deux paniers coup sur coup (0-4, 1’). S’en suivait pour lui un récital offensif (8 pts pour 8 d’évaluation). L’équipe nordiste, 7ème au classement, était appliquée en attaque tandis que les hommes de Bogavac défendaient intelligemment. 14-20, 10' (évaluation 9-24).
L’envie était nettement strasbourgeoise dans le début de ce deuxième acte. Les SIGmen récupéraient leur propre rebond pour marquer un panier intérieur autoritaire de la part de Marc Kwedi. Le premier break était signé Hugo Sanchez qui marquait, d’une pierre deux coups, le premier primé de son équipe (16-28, 12’). Aussi bien au rebond qu’en attaque, la SIG Strasbourg pouvait une nouvelle fois compter sur ses intérieurs. Le trio Goulmy-Kwedi-Gomis cumulait déjà 27 points et 7 rebonds, soit quasiment autant que tout l’effectif gravelinois. Adroit à longue distance, Pierre Hannequin puis Mathias Flosse ne laissaient pourtant pas l’équipe alsacienne prendre le large. Mi-temps : 34-42 (évaluation : 31-48).
Au retour des vestiaires les deux formations se répondaient. Mais c’était une nouvelle fois bien la SIG Strasbourg qui prenait le meilleur sur son adversaire. Très actif durant ce quart-temps, Jayson Tchicamboud marquait le 14ème point de son équipe en 5 minutes seulement (40-56). Malheureusement pour le BCM, ce troisième quart-temps reflétait davantage les différences observées lors de la première période. 47-59, 30’ (évaluation : 43-69).
Le match n’était pourtant pas terminé malgré les trois premiers actes gagnés par Strasbourg. Les joueurs de Quentin Wadoux s’accrochaient tant bien que mal à un écart de 10 points (55-64, 34’). Silencieux offensivement depuis quelques minutes, Quentin Goulmy et Marc Kwedi se réveillaient à l’approche du money time. Les espoirs de Gravelines n’étaient jamais aussi proche de recoller au score grâce à un tir extérieur de Djibril Marico (68-72, 37’). Mais l’homme de cette fin de match se nommait Marc Kwedi (22 pts pour 19 d’évaluation). Le pivot français scorait 4 points à la suite et plaçait les SIGmen hors d’atteinte. Score final : 71-78 (évaluation : 67-91).
Avec ce 18ème succès les espoirs strasbourgeois restaient dauphin du championnat espoirs. A noter la belle performance du jeune Hugo Sanchez (18 ans) qui bouclait le match avec 10 points, 7 rebonds et 3 passes décisives.

La décla de Julien Lenne (coach assistant)

« On était dans l'incertitude avant ce match à Gravelines. On ne s'est pas entraîné depuis le match de Nanterre et le déplacement à Gravelines était assez éprouvant. L'équipe nous a tout de suite rassurés en continuant sur les mêmes bases défensives que lors de la dernière victoire face à Nanterre. On a été très bon collectivement en défense, les joueurs ont réussi à faire les rotations demandées et surtout à capter énormément de rebond. On sent que l'équipe est dans une très bonne période mentalement, les cadres (Marc, Quentin, Vincent) font très bien leur boulot, et les jeunes cadets (Jayson, Lucas, Maxime) prennent de plus en plus de responsabilités et de confiance sur le terrain. Chacun apporte quelque chose de positif quand il est en jeu, que ce soit en attaque ou en défense. On a la chance de faire tourner l'effectif en gardant une qualité de jeu élevée. Il va maintenant falloir garder cette constance si on veut valider notre 2ème place ».