Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
neptunas_miro_bilan.jpg
Actualités 1/8ème BCL 2017/18_SIG Strasbourg / Neptunas Klaipeda Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Six points, pour que l’aventure continue…

Battue à Klaipeda (73-68) il y a une semaine, la SIG Strasbourg doit vaincre de six points au moins son adversaire lituanien pour poursuivre sa route vers le Final Four de la Basketball Champions League, ce mercredi (20h30 au Rhenus Sport, en direct sur Canal+ Sport). Si la performance est dans ses cordes, ce ne sera pas une sinécure et le puissant soutien de la SIGArmy ne sera pas de trop…

Vincent Collet ne se cache pas. Ce rendez-vous des 8es de finale retour est le plus important depuis le début de la saison. « Il y avait déjà eu un match-couperet à la Leaders Cup, contre Villeurbanne, mais la compétition européenne est la plus importante à nos yeux après le championnat » commente le coach.
Autant dire que le moment est venu de sortir le grand jeu. Ce qui ne fut pas vraiment le cas lors des deux dernières sorties, en Lituanie et à Châlons-Reims, samedi. « Il faut s’attendre à une empoignade féroce car cinq points, ce n’est pas négligeable. Les statistiques des deux équipes sont franchement très proches après 15 matches de BCL. L’avantage du Rhenus sera donc très important. Klaipeda est très performant à domicile, en sur-agressivité, mais ses joueurs vont-ils réussir à exporter cette qualité ? »
Pied au plancher dès l’entame
Avant d’en avoir la réponse, sur le terrain, le coach de la SIG attend de son équipe qu’elle améliore sa propre performance, qu’elle soit plus agressive sur la durée. « On l’a été lorsque nous sommes revenus, puis passés en tête, mais notre entame avait été trop poussive. Là, il faudra être pied au plancher dès le début ».
Si le Neptunas Klaipeda ne paie pas de mine, il excelle toutefois dans un basket léché et efficace, propre à la culture lituanienne. « Ils sont excellentissimes dans le ‘’drive and kick’’, et bénéficient d’un jeu de passes comme on en a peu vu cette saison. Une défense naïve peut vite tourner en bourrique ». La vigilance sera de mise pour ne pas se compliquer davantage encore la tâche. Surtout, il faudra une défense collective parfaitement articulée et très disciplinée pour contrer les points forts de l’adversaire.
Avec le retour de Zack Wright, les Strasbourgeois retrouvent leur maître à jouer, catalyseur du jeu offensif et défensif. Mais au-delà de cette bonne nouvelle, Collet regrette avoir manqué de temps. « Les fenêtres internationales ont eu des conséquences très lourdes. Avec le retour des blessés, qui pouvait être considéré comme une bonne chose, on a manqué de cohésion. Le bénéfice ne sera visible que dans quelque temps car il faut, avec le retour de Labeyrie et Leloup, qui n’avaient jamais joué avec Randolph, par exemple, rééquilibrer l’équipe ».
Collet : « On aura besoin d’un grand public »
De toute évidence, la qualité et la longueur du banc doivent constituer un avantage certain. De même, Miro Bilan, ciblé à l’aller, « dans un secteur où on est supposé avoir l’avantage », dixit Collet, devra trouver rapidement ses marques et être placé dans les meilleures dispositions par ses partenaires. « L’ancrage intérieur sera fondamental » appuie Collet. Mais il ne faudra pas laisser le moindre espace à Seibutis, Sulskis, Zelionis, Johnson ou Delininkaitis, le bourreau du match aller.
Enfin, Collet n’oublie pas que « ce sera la première grande soirée au Rhenus avec autant d’enjeu, d’émotions. On aura besoin d’un grand public ». Ces matches à part auxquels le club a goûté ces dernières saisons et qu’il a envie de revivre et de partager avec son public. Personne ne veut que l’aventure s’arrête déjà… La recette est connue, il suffit de l’appliquer.
J.C.F.