Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
miro_bilan_nanterre.jpg
Actualités playoffs2018 quart#2_Nanterre92-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Photos

Qualifiés au bout du suspense !

Après la victoire au match aller, les SIGmen connaissaient la donne : gagner pour valider en deux manches sèches la qualification en demi-finale des playoffs 2018. Objectif réussi pour Vincent Collet et ses joueurs qui se sont imposés au bout du suspense 70-77 sur le parquet de Nanterre 92.

Vincent Collet débutait le match avec le même cinq de départ que lors du match aller. Et comme lors du premier match c’est le revenant Pape Sy qui mettait du rythme en scorant les cinq premiers points pour donner l’avantage à Strasbourg (2-5, 2’). Ce même Pape qui complétait très bien Miro Bilan, qui faisait son travail de sape (6 rebonds en 5’), pour maintenir la SIG Strasbourg aux commandes grâce à un très bon passing game : 8-10, 5’. Mais, porté par un public de feu, Nanterre 92 ne se laissait pas démobiliser et plantait un 6-0 par l’intermédiaire de Jean-Marc Pansa qui n’avait pas froid aux yeux pour prendre les commandes : 14-10, 7’. Heureusement l’entrée du 6ème homme de luxe, Dee Bost, faisait beaucoup de bien aux SIGmen. Comme à son habitude, sans pression, le meneur de la SIG Strasbourg faisait le job pour égaliser après deux paniers (14-14, 8’). Les deux équipes se tenaient alors et le score ne trouvait pas réellement preneur au bout de 10’ même si les locaux menaient d’un petit point. Fin du premier quart temps : 19-18 (évaluation 24-17).

Parfaitement en place, l’attaque de la SIG Strasbourg trouvait par deux fois ses snipers, David Logan et Dee Bost, pour lui donner six longueurs d’avance : 20-26, 12’. Un petit gap qui n’effrayait pas les verts et blancs qui profitaient également de leur pistolero, Heiko Schaffartzik, pour recoller à la faveur d’un 3+1. Mais cela n’impressionnait pas Dee Bost qui allumait derrière l’arc. Auteur de trois primés en 4’, Dee ‘‘la main chaude’’ portait son équipe qui, après 5’ n’avait pas manqué un tir dans la période : 29-34, 15’. Les Strasbourgeois affichaient une belle énergie et les Nanterriens le payaient cash car, avec Jo Passave-Ducteil à 3 fautes et Jean-Marc Pansa à 4 fautes après 17’, il allait leur falloir trouver des solutions (29-36, 16’). Resserrant les rangs en défense, Nanterre 92 grapillait son retard en provoquant des fautes. Si bien, qu’à la faveur d’un 9 à 2 en 2’40, les Franciliens égalisaient à 1’ de pause 38-38. Les SIGmen accusaient le coup mais ne baissaient pas les bras pour autant à l’image de la dernière action de la mi-temps qui permettait à Jérémy Leloup de marquer au buzzer un panier tout en vaillance. Mi-temps : 40-43 (évaluation 44-46).

Vincent Collet et ses hommes étaient très vigilants au retour des vestiaires pour ne pas essuyer la furia légendaire de Nanterre. Avec David Logan sérieux et Miro Bilan au four et au moulin, les premiers instants sont de bonne facture et la SIG Strasbourg menait encore de six points 2’30 après le début du troisième quart : 44-50, 22’30. Mais la température montait de quelques crans et à la surprise quasi générale le jeune Jean-Marc Pansa portait Nanterre et était l’instigateur d’un 9-0 en 2’20 pour remettre les blancs en tête : 53-50, 25’30. Mais Dee Bost stoppait le début d’hémorragie en plantant un triple sur le museau de Konate : ouf ! Un panier qui était le seul de la SIG Strasbourg lors des 7min30 avant la fin du 3ème acte. Clairement en difficulté, les rouges faisaient ce qu’ils pouvaient pour ne pas s’écrouler en faisant le dos rond et en encaissant un 14-3 qui permettait à Nanterre d’en profiter pour mener de 5pts à 10’ du terme. Fin du troisième quart-temps : 58-53 (évaluation : 66-54).
 

Il allait falloir se remettre la tête à l’endroit pour espérer repartir de Maurice Taurez avec une victoire. Miro Bilan puis Zack Wright permettaient aux SIGmen de recoller à un petit point rapidement (58-57, 31’30). Mais l’agressivité était plus forte du côté des joueurs de Pascal Donnadieu. La SIG Strasbourg perdait trop de balles et l’euphorie gagnait les rangs de Jamar Wilson et des siens qui maintenaient la pression. Dominé dans le secteur intérieur malgré les 4 fautes de Passave et Pansa, Strasbourg faisait de son mieux pour ne pas lâcher (66-62, 35’). Mais, revenant à ses basiques les SIGmen montraient pourquoi et comment ils ont fini à la 2ème place cette saison. En retrouvant leur jeu, exploitant les espaces et surtout en étant plus lucides, les rouges plantaient un violent 13 à 2 en 3’30 pour imposer leur loi : 68-73, 39’ ! Un coup de massue dont Nanterre 92 ne se relèverait pas pour s’incliner au final de 7pts : Score final : 70-77 (évaluation 71-84).

Une victoire qui, sans surprise, n’avait pas été simple à obtenir mais, finalement, qu’importe, la mission était accomplie. Même si les 17 pertes de balles auraient pu faire du mal aux joueurs de Vincent Collet où même si l’armée alsacienne a courbé l’échine par moment, la vaillance et l’envie des SIGmen ont été plus fortes que l’adversité pour se qualifier pour la demi-finale qui débutera jeudi 31 mai à 20h45 au Rhenus Sport !

F.T.

LE MATCH EN VITESSE

Nanterre 92 – SIG Strasbourg : 70-77. Palais des Sports Maurice Thorez. 3000 spectateurs ; Arbitres : MM. Difallah, Chambon et Oliot.
Les périodes : 19-18, 21-25 (mi-temps : 40-43), 18-10 (58-53), 12-24.

LE TABLEAU DES PLAYOFFS 2018

bracket_playoffs_2018.jpg