Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
le_mans_dee_bost.jpg
Actualités playoffs2018 demie#1_SIG Strasbourg-Le Mans Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Une première manche au chaud

La SIG Strasbourg a bien entamé sa série demi-finale en battant Le Mans : 76-66. Avec quelques bas et des hauts très encourageants, symbolisés par la performance de Miro Bilan (19 points à 73%, 11 rebonds, 5 passes, 31 d'évaluation). Il faudra confirmer dès samedi !

La donne

Sans Labeyrie, la SIG Strasbourg se doit de faire appel à toutes les énergies pour contenir une équipe mancelle bien équipée dans tous les secteurs de jeu. En espérant que cette première manche tombe dans son escarcelle…
Premier quart temps : Cobbs donne le ton
Fall de près, Stephens sur un dunk après une interception envoient le premier signal (0-4, 1ère’) mais Atkins puis Wright lissent la marque (4-4). La SIG a du mal en attaque, face à une défense bien articulée et Cobbs est déchaîné : 4-11 (4e’). Les premiers changements – arrivée de Bost, Inglis, Randolph puis de Leloup d’une part, de Yeguete, Eito et Travis de l’autre – modifient le cours du quart temps. Bost apporte son énergie, score derrière l’arc (15-15, 8e’), mais le Rhenus gronde contre quelques décisions douteuses du trio arbitral. Le Mans en tire le meilleur parti : 15-20. Si les deux équipes ont marqué le même nombre de paniers (7), y compris à trois points (1 de chaque côté), ce sont les lancers-francs qui ont fait la différence : 5 sur 6 au Mans, 0 tenté à la SIG. Évaluation : 16 à 23.
Deuxième quart temps : la défense se reprend
Si l’adresse fait toujours défaut (1 sur 5 après le 7 sur 17 du premier quart) malgré les efforts d’Inglis, très présent, la défense tient mieux le choc : 19-22, 23-24 (15e’). Stephens et Cobbs (14 points à la pause, 18 d’évaluation) ont encore un coup de chaud (23-29, 16e’), Pape Sy sonne la révolte. L’ailier de la SIG, rageur, fait plaisir à voir. Lancé par Bilan en contre-attaque, le conclut avant de scorer à trois points sur l’attaque suivante : 30-29 (17e’). Cobbs continue à jouer en soliste, à très haut niveau (32-34), mais le réveil de Logan et un ballon grappillé par Atkins placent les Strasbourgeois en tête au repos : 38-34. Évaluation : 29 à 13 (total : 45 à 36).
Troisième quart temps : la tension monte
Fall, trappé, ne passe pas le ballon et la SIG profite au mieux de la situation. La défense est bien en place et l’attaque retrouve des couleurs. A cheval sur les deux périodes, les Strasbourgeois viennent de passer un 15-0 à leurs hôtes ! Bilan s’est régalé sur les pick’n’roll avec Bost et le pivot croate a rendu la pareille à son meneur pour lui offrir un panier primé : 47-34 (23e’). Riley stoppe la série et quand la SIG a un coup de mou, les Manceaux se rapprochent aussitôt : 52-46 (28e’). Heureusement, Cobbs est bien tenu et même si les esprits s’échauffent, Inglis garde la tête froide pour planter une flèche derrière l’arc au buzzer : 60-46. Évaluation : 21 à 7 (total : 76 à 43).
Quatrième quart temps : l’envol puis les frissons
L’écart maximal sera atteint dès la reprise (65-48), Logan ayant trouvé ses marques mais Le Mans ne renonce pas. Cobbs reprend le dessus, Stephens vient au soutien (67-54) et Collet doit calmer son petit monde. La gestion devient primordiale car la série pourrait se prolonger. Le coach veut relancer Randolph, un peu timoré, mais il se prend quelques contres de Morin, ou Atkins, à la peine, qui manque un dunk facile. Wright veille au grain mais le MSB se rapproche inexorablement (69-62, puis 69-65 à la 39e’). Finalement, avec un contre de Morin jugé irrégulier et quelques lancers, la SIG s’adjuge la première manche : 76-66. Elle avait copieusement dominé le rebond (46 à 30) et proposé un ratio passes/balles perdues favorable (17/13 contre 8/9). Mais devra retenir l’avertissement du dernier quart temps… Évaluation : 16 à 25 (total : 92 à 68).
Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – LE MANS 76-66. La SIG mène la série 1-0. Rhenus Sport. 5 863 spectateurs. Arbitres : MM. Thépenier, Colin et Maestre.

Les périodes : 15-20, 23-14 (mi-temps : 38-34), 22-12 (60-46), 16-20.

LE TABLEAU DES PLAYOFFS

BRACKET