Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
mardy_collins_3_pau.jpg
Actualités BCL18/19 - #1: Ljubljana-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Direction Ljubljana

Ce mardi 9 octobre à 18h30 (en direct sur Canal+ sport), les SIGmen débuteront une nouvelle saison de Coupe d’Europe face à un club qui n’est pas un inconnu : l’Olimpija Ljubljana. Déjà adversaires la saison passée en poule, les deux équipes se retrouvent pour la 1ère journée de l’édition 2018/19 de la Basketball Champions League.

La Coupe d’Europe est de retour ! Une compétition que joueurs et coaches adorent. L’adrénaline des matches européens est toujours différente. Mais, surtout, c’est une compétition où les règles sont simples. Ne pas concéder de défaite sur son terrain et tenter de bien voyager. Le coach de la SIG Strasbourg ne peut que valider et complète : « C’est comme en championnat mais en plus court et tout va plus vite. Donc bien démarrer est toujours intéressant. Il faut gagner la moitié des matches globalement pour se qualifier. Chaque victoire à l’extérieur compte double ».

Et pour son 1er match hors de leurs bases les SIGmen ont pris la route de la Slovénie pour affronter Ljubljana. Au sujet de cet adversaire, Vincent Collet entre un peu plus dans le détail : « Ljubljana est une bonne équipe, meilleure que l’an passé. Leurs jeunes ont un an de plus. C’est un mix entre l’expérience à l’intérieur avec Begic, Radulovic et l’énergie et la fougue de leurs jeunes arrières. Ceci est symbolisé par Mesicek, qui est vraiment un bon joueur, et bien évidemment par Jan Span et le Bosnien Lazic, contre qui j’ai joué avec l’équipe nationale et qui est aussi très bon en poste 3/4, avec beaucoup d’énergie et de polyvalence ». Une équipe à prendre donc au sérieux pour ne pas tomber de haut et prendre le bouillon dans la Stozice Arena.

« On sait que ça fait partie des endroits potentiels où on pourrait l’emporter mais sans que ce soit malgré tout très simple. On avait perdu là-bas l’an passé et aujourd’hui on y va avec une équipe amoindrie. Donc, chaque victoire est une performance en ce moment ». Il est clair, qu’en l’état, les troupes doivent plus que jamais être unies pour palier les rotations trop courtes. Mais ce n’est un secret pour personne, gagner à l’extérieur n’est simple pour personne. Les expérimentés joueurs de la SIG Strasbourg et leur coach le savent très bien : « C’est une équipe dangereuse, qui plus est en coupe d’Europe, à l’extérieur ce n’est jamais simple. On se prépare à un match difficile. On sait très bien que l’on est diminué et que cela nous oblige à encore plus d’efforts ».

Essayer d’en perdre le moins possible à la maison, voilà la recette qu’il faudra agrémenter de quelques coups à l’extérieur. Et comme tout ce qui est pris n’est plus à prendre, autant essayer dès le début de gagner : « ce serait vraiment une très bonne chose… Mais ils doivent se dire la même chose forcément », glisse le coach qui note surtout que la poule de cette saison est « peut-être un peu en dessous de celle de l’année dernière. Néanmoins elle est pas mal. Mais le problème pour le moment est lié au fait que l’on n’offre pas toutes les garanties de notre côté ».

L’objectif du club est clair et net : se qualifier pour le tour suivant. Mais Vincent Collet tient à faire remarquer une chose à ce sujet : « le problème des poules c’est que tout est très dépendant des états de forme en début de saison. Ça ne renseigne pas sur le réel niveau des équipes. L’exemple d’Athènes qui fini 4ème mais qui derrière remporte tout, est là pour le rappeler. Ce qu’il faut c’est se qualifier ! »

Aux côtés de la Virtus Bologne, véritable épouvantail de la poule, des dangereux Lituaniens de Klaipeda, des Allemands de Medi Bayreuth et de leurs ‘Bayreuth Bats’ qui débarquent au Rhenus dans une semaine ou encore les Turcs du Besiktas Istanbul, Ljubljana veut contrecarrer les plans et prendre la place de la SIG Strasbourg candidate légitime au top 4 de la poule D. Inutile de dire que Mike Green et sa bande ne sont pas de cet avis et se rendent en terre slovène avec la ferme intention de commencer du bon pied cette nouvelle campagne européenne.

F.T.

 

Articles liés: 
Toutes les actualités