Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
green.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#6- Levallois-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Panne d'essence

En déplacement à Levallois dans le cadre de la 6ème journée de Jeep® ÉLITE, les SIGmen avaient conscience qu’il faudrait chercher une nouvelle fois au plus profond des ressources physiques et mentales. Mais malgré tout la SIG Strasbourg n’aura pas réussi à enchaîner une 5ème victoire consécutive et s’est inclinée, les jambes lourdes, 80 à 65 face à Levallois.

patch_film_du_match.jpg
Les Metropolitans mettaient un beau rythme en début de rencontre. Et même si Quentin Serron se démenait dans deux côtés du terrain ce sont bien les locaux qui débutaient de la meilleure des manières. En scorant 17 points en 5’ dont en 8-0 en 1’30, les joueurs de Fred Fauthoux prenaient rapidement 10pts d’avance : 17-7, 5’.  Et si cette avance montait même à 12 unités dans les secondes qui suivaient, Mike Green sauvait les meubles et calmait les velléités de Levallois un court instant avec l’aide de Flo Pietrus (22-11, 7’), la période se terminait sur une nette domination de Levallois (notamment au rebond 11 à 5), qui menait déjà de 12 points : 27-15, 10’ (éval : 36-12). Les joueurs de Vincent Collet étaient dans le dur et le temps passant, l’écart gonflait dangereusement. En effet, à la faveur d’un rapide 6 à 2 les Metropolitans s’envolaient et avaient 17 points d’avance : 33-16, 13’. Tout était difficile, et même si Mardy Collins sortait un temps de sa torpeur, la fameuse triplette Ukic/Yarou/Wright (26pts à la pause) faisait souffrir la SIG Strasbourg et permettait aux blancs de prendre le large : 40-23, 15’30. Mais Mike Green sortait de sa boîte et ses muscles. Percutant et incisif, il était le principal instigateur d’un 7 à 0 pour Strasbourg pour revenir à 10 longueurs : 40-30, 17’30. Mais malgré cela, c’est bien Levallois qui rejoignait les vestiaires en tête grâce notamment à une belle adresse à 3pts (5/10). Mi-temps : 46-32 (éval : 59-25).

Les murs du vestiaire de la SIG Strasbourg avaient tremblé durant la pause mais rien n’y faisait, Levallois reprenait inexorablement sa marche en avant. L’avance des blancs commençait même à prendre des proportions assez inquiétantes après un triple de Johnson : 55-36, 23’30. Mike Green, ‘meilleur’ SIGman lors de cette rencontre maintenait comme il pouvait un semblant d’espoir mais Strasbourg restait de longs instants sans trouver le chemin des filets et surtout David Michineau, sur un primé, portait l’avance de Levallois à 20 points (63-43) juste avant que Flo Pietrus ne fige le score à la fin du 3ème quart : 63-45, 30’ (éval :79-41). Le dernier quart-temps en devenait anecdotique tellement le match s’était joué auparavant. Les jeunes Goulmy et Beyhurst faisaient de leur mieux avec Nicolas Lang mais c’était trop tard. Levallois gérait les 10 dernières minutes, et finalement la SIG Strasbourg s’inclinait à l’issue d’un match où la fatigue aura beaucoup pesé. Score final : 80-65 (éval : 93-65).

Place à une journée de repos et retour sur le parquet du Rhenus pour l’entrainement ce dimanche. Aller de l’avant, réintégrer Youss’, et ne pas tirer de conclusions hâtives car la saison est encore longue. Prochain rendez-vous mercredi prochain sur le parquet du Besiktas Istanbul en Basketball Champions League.

F.T.