Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
sig_equipe_2.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#8- Le Mans-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

La SIG Strasbourg au rendez-vous

La huitième journée de Jeep® ÉLITE amenait les SIGmen à se déplacer sur le parquet du champion de France en titre, Le Mans. Un match ô combien compliqué sur le papier mais qui finalement s’est soldé par une victoire de la SIG Strasbourg 71-75, malgré un dernier quart où les joueurs de Vincent Collet se sont fait peur.

patch_film_du_match.jpg
Richard Hendrix démarrait le match sur les chapeaux de roue pour Le Mans en portant son équipe en attaque. Mais, heureusement pour Strasbourg, Youssoupha Fall retrouvait aussi ses marques à Antarès. Copieusement sifflé à chaque prise de balle, il ne se laissait pas décontenancer pour autant pour maintenir l’équipe à hauteur : 7-6, 3’. Et même si Thompson sortait aussi de sa boîte pour donner 5pts d’avance aux siens (13-8, 5’30), coach Collet décidait d’associer Ali Traoré à Youss’ dans la peinture. Pari gagnant puisque Ali signait son entrée par un 3/3 du plus bel effet pour recoller : 15-14, 8’. Avec déjà 8pts à son compteur à la fin du 1er quart il permettait à Strasbourg de rester au contact : 19-16, 10’ (éval : 21-16).
Quentin Serron prenait l’attaque strasbourgeoise à son compte au retour sur le parquet. Percutant et incisif, il se jouait de la défense des tangos en étant l’instigateur et principal pourvoyeur (9pts) d’un joli 10 à 1 en 3’30 permettant à la SIG Strasbourg de faire un écart : 20-26, 13’30. Le Mans devait prendre un temps mort, mais Strasbourg sortait sa plus belle défense et les joueurs d’Eric Bartecheky n’y arrivaient plus. Avec un seul petit point en 7’20, Le Mans avait la tête dans le sceau et les rouges en profitaient pour prendre 13pts d’avance quelques instants plus tard : 21-34, 17’. Il fallait attendre un peu plus de huit minutes pour voir Le Mans marquer un panier dans le jeu. Archi-dominateurs, notamment au rebond (25 à 13 pour Strasbourg à la pause), les Strasbourgeois rejoignaient les vestiaires avec 11pts d’avance : 25-36, 20’ (éval : 24-45). Une avance qui aurait pu être plus conséquente tant la domination strasbourgeoise était sans partage comme en témoigne l’évaluation du quart-temps, 29 à 5 pour les SIGmen : propre !
L’importance de l’implication au retour sur le parquet était le fer de lance de coach Collet. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ses joueurs l’écoutaient à la lettre. En signant un cinglant 10 à 2 en 2’45 grâce notamment à Mike Green, froid comme une lame à 3pts, Strasbourg s’envolait en prenant 19pts d’avance : 27-46, 23’. Mais Le Mans trouvait en Cameron Clark un sauveur qui était à l’initiative d’un 12 à 3 en 2’45 qui remettait la tête à l’endroit aux locaux qui revenaient à 10pts : 39-49, 26’. Heureusement, Ali Traoré et Quentin Serron rapportaient un peu de sérénité dans le jeu strasbourgeois et les débats se rééquilibraient pour conclure une période finalement remportée d’un tout petit point par les SIGmen. 45-57, 30’ (éval : 44-64).
De la sérénité, globalement, les SIGmen en dégageaient énormément et le début du dernier acte le confirmait. En inscrivant rapidement un 7 à 2, les Alsaciens assommaient les Manceaux qui semblaient commencer à baisser pavillon : 47-64, 31’. Et même si Le Mans faisait un rapproché à 10 pts à 4’30 de la fin (56-66, 35’30), les SIGmen faisaient le job et le temps passant, il semblait difficile de voir les locaux l’emporter… Et pourtant ! Il faut toujours se méfier de la bête blessée ! Avec un 10 à 2 encaissé en 2’ les SIGmen déjouaient en cette fin de match et commençaient à se faire peur en sentant le souffle des Tangos dans leurs nuques : 66-70, 38’. Tout était à refaire ! Fall stoppait l’hémorragie mais hélas Nzeulie laissait deux lancers en route qui auraient pu donner 8pts d’avance à la SIG Strasbourg à 30 secondes de la fin. Derrière, Cameron Clark était sans pitié et plantait un triple pour revenir à 3pts à 22 secondes du buzzer ! Trois puis deux quand ce même Clark scorait à zéro degré à 10 secondes de la fin mais heureusement Mike Green verrouillait la victoire dans les instants suivant, 71-75 score final (éval : 71-81) : OUF !

Les SIGmen se sont « amusés » à se faire peur dans un match qu’ils avaient en main et qu’ils ont bien failli laisser échapper mais heureusement l’issue a été heureuse pour Vincent Collet et ses hommes qui reviennent de la Sarthe avec une 5ème victoire en Jeep® ÉLITE dans la musette. De bon augure avant la semaine à venir et deux gros chocs au Rhenus, en BCL face à Patras, puis en championnat face à l’ASVEL. #SIGArmy on compte sur vous !

F.T.
patch_sigman_du_match.jpg
patch_serron.jpg

Quention Serron a été le dynamiteur de l’équipe lors de cette victoire sur le parquet du Mans. Auteur d’un début de deuxième quart-temps de feu il est à l’origine de la claque infligée par les SIGmen durant la période. Auteur de 9 points, 1 rebond, 1 passe et 1 contre en 6’, il a cassé la mécanique mancelle à lui tout seul. Acteur principal de ce magnifique deuxième quart-temps outrageusement dominé 20 à 6, il aura su mettre son jeu au service du collectif pour mettre KO Le Mans qui, au final, ne s’est jamais remis de 10’ catastrophiques…

LES STATISTIQUES COMPLETES DU MATCH : ICI

Les Highlights de la SIG Strasbourg lors de cette victoire

Légende