Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
mardy_collins_3_pau.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#10- Fos sur Mer-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Strasbourg passe la deuxième

Quarante huit heures après un match très intense en BCL, la SIG Strasbourg se déplaçait à Fos pour une rencontre qui avait tout du piège. Mais qu’importe car les SIGmen ont répondu présents malgré la fatigue pour s'imposer 74-82.

patch_film_du_match.jpg
Avec une doublette Collins/Fall appliquée, la SIG Strasbourg entrait correctement dans son match. Et grâce à un petit 6-0 au profit des rouges en 1’30, la SIG Strasbourg faisait un premier petit écart : 6-10, 4’. Côté fosséen, c’est l’intérieur Pelos qui portait son équipe sur ses épaules en scorant sept des neuf premiers points des siens pour rester à hauteur (9-12, 5’). Et ce même Pierre Pelos était très clairement inspiré en ce début de rencontre. Auteur de 11pts dans le 1er acte il menait bien la barque fosséenne pour coller aux basques des SIGmen. Et même si Quentin Serron affichait une très belle énergie, notamment dans la peinture où il n’hésitait pas à venir se mêler à la bataille avec les bigmen, il était difficile aux Alsaciens de lâcher leur hôte du soir (18-20, 8’). Si bien qu’après 10’ le score affichait une égalité parfaite : 21-21, 10’ (éval : 25-25).

Fos jouait un basket débridé et ne se prenait pas la tête. Une belle circulation de balle leur permettait même de prendre les commandes de la rencontre (28-26, 13’). Il faut dire que du côté strasbourgeois la gonfle avait plus l’air d’être une savonnette par moment qu’une balle en cuir. Perdant (bêtement) la balle, les SIGmen mettaient un peu en confiance les joueurs de Fos qui restaient à hauteur de la SIG Strasbourg le temps passant : 30-28, 15’. Mais tranquillement les SIGmen commençaient à imposer leur jeu. Avec un Mardy Collins en mode Maestro à la baguette (10pts/5pds/4rbs à la pause) et un Youssoupha Fall dominateur (17pts/7rbs), la SIG Strasbourg passait la seconde en plantant un 11 à 3 en 2’50 pour reprendre la tête : 33-39, 18’. Mais joueurs de coach Guitta s’accrochaient et calmaient légèrement les velléités strasbourgeoises. Néanmoins, les cinq dernières minutes voyaient les joueurs de Vincent Collet scorer 17pts en 5’ pour rejoindre les vestiaires en tête. Mi-temps, 40-45 (éval : 42-59).

Bien décidés à ne pas laisser de chance à Fos, les joueurs de la SIG Strasbourg revenaient sur le parquet avec la ferme intention de poser sa main sur cette rencontre. Profitant de l’archi-domination de Youss, les visiteurs plantaient un 7-0 en 2’30 pour s’envoler et mener de 12pts : 40-52, 22’30. La tour de la SIG Strasbourg faisait complétement sortir de son match son vis-à-vis Marcus Dove qui affichait déjà 4 fautes à la 23’. Conséquence, un 7-0 qui allait même se transformer en 10 à 1 pour Strasbourg qui affichait alors le plus gros écart du match avec +14 (41-55, 24’). Fos laissait passer l’orage mais la claque était conséquente. Et même si le jeu s’équilibrait légèrement un court instant, lorsque la SIG Strasbourg déroulait son jeu ainsi il était bien difficile d’imaginer une issue défavorable. On ressentait même la sérénité et le sérieux du collectif strasbourgeois qui bouclait le 3ème quart logiquement en tête : 51-65, 30’ (éval : 54-84).
Emmenés par Ali Traoré en début de l’ultime période, les SIGmen allaient même faire gonfler leur avance à 19pts (51-70, 32’). Les locaux faisaient de leur mieux pour garder la tête hors de l’eau mais le rouleau compresseur strasbourgeois était passé et le mal était fait. La dernière période devenait alors une formalité pour Vincent Collet et ses joueurs qui géraient la fin de match : 62-73, 35’. Et même quand Hairston (22pts au final) avait un petit coup de chaud lors des cinq dernières minutes, la panique ne gagnait pas les rangs alsaciens. Tranquillement Youss Fall et les siens mettaient le couvercle sur la cocotte pour remporter ce match. Score final : 74-82 (éval : 80-105).

Quarante huit heures après l’énorme débauche d’énergie face à Bologne, les SIGmen auront mis 15 minutes pour accélérer et prendre le dessus sur une courageuse équipe de Fos-sur-Mer. Si l’adresse à trois points de la SIG Strasbourg était pour le moins hideuse (1/14), en grande partie liée à la fatigue, on retiendra l' investissement de chacun en défense et le match énorme de Mardy Collins (15pts/8rbs/6pds/4ints) et de Youssoupha Fall (voir ci-dessous). Une victoire qui fait du bien et qui permet aux SIGmen de prendre la deuxième place de la JEEP® ÉLITE après la défaite de Dijon sur son parquet face à Gravelines et en attendant le résultat de Chalon.

F.T.
patch_chiffre_du_match.jpg
chiffre_43.jpg
 .. Comme le nombre de rebonds captés par les SIGmen durant ce match. Un chiffre qui représente à lui seul la domination de la SIG Strasbourg dans la raquette. Avec Youssoupha Fall en affichant neuf à son compteur, Mardy Collins huit et Flo Pietrus sept, par exemple, les hommes forts ont répondu présents, permettant aux Alsaciens d’imposer leur jeu sans discussion possible.

 

Les statistiques complètes du match : ici
patch_sigman_du_match.jpg
La tour de contrôle de la SIG Strasbourg, Youssoupha Fall a outrageusement dominé la raquette des deux côtés du terrain. Totalement inarrêtable ce soir, le numéro 19 a étouffé les intérieurs de Fos et a pu profiter des caviars d’un Mardy Collins également très inspiré. Terminant la rencontre avec 25 points à 10/12 aux tirs, agrémentés de 9 rebonds dont 5 offensifs et une évaluation finale de 29 en 36 minutes, Youss a montré une nouvelle fois que sa place du numéro un à l’évaluation en championnat n’était très clairement pas usurpée.
C’est qui le patron ?

;
;
;
;
;
;

:f