Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
ali_traore_chalon2.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#14- Monaco-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Continuer sur la lancée

Ce dimanche 23 décembre, la SIG Strasbourg sera opposée à Monaco (18h30 en direct sur RMC Sport2) pour un match qui promet une belle empoignade face à une équipe forte et qui accueille les Alsaciens avec la ferme volonté de gagner pour se rapprocher du Top 8.

Ces derniers jours de l’année 2018 sont denses pour les SIGmen. Et cette semaine écoulée ne déroge pas à la règle. L’enchaînement Chalon/Bayreuth en 48 heures chrono, lundi puis mercredi, était craint à raison. Mais les joueurs de Vincent Collet ont su répondre présent en s’imposant deux fois coup-sur-coup. Le coach jette d’ailleurs un rapide coup d’oeil dans le rétroviseur avant d’aborder le choc sur le rocher monégasque : « Lundi, il y a eu des signes très positifs dans la construction du jeu et la façon de se passer la balle. Mercredi ce qui était vraiment intéressant, c’est l’investissement défensif au début qui a complétement fait basculer le match et qu’on n’avait pas beaucoup vu cette année. On a très clairement fait une performance de haut vol en 1ère mi-temps ! Cette victoire à Bayreuth rattrape un peu la bévue à domicile face à Ostende. Mais maintenant, si on pouvait s’imposer à Monaco, ça rattraperait la défaite concédée face à Nanterre ». Voilà qui est dit, la SIG Strasbourg ne va pas en principauté pour profiter du soleil, loin de là !

Mais avant d’aborder ce match, petit détour par l’habituelle case infirmerie. En effet, si rien de grave n’est à signaler depuis la blessure de Jacques Alingue, précisons que Ludovic Beyhurst et Quentin Serron ne se sont pas entrainés au retour de Bavière. Vincent Collet donne quelques éléments à ce sujet : « Quentin, c’est par précaution suite à une petite gène qu’il a ressentie mercredi face à Bayreuth. J’avais fait le choix, en accord avec le kiné, de ne pas le faire jouer en 2ème mi-temps. Ludo, lui, a toujours son petit problème à la cheville mais on pense que ça ira ». Rien de grave donc et encore moins concernant l’absence de Jérémy Nzeulie, vendredi, au Rhenus : « une raison beaucoup plus heureuse puisqu’il est devenu papa d’un petit Kayron ».

Place donc à ce choc face à la Roca Team, qui a validé, sans trop de peine, son ticket pour le Top 16 de l’Eurocup. Méfiance à ceux qui s’arrêteraientt sur le classement actuel des Monégasques qui avec 6 victoires et 7 défaites ne sont que 13ème de Jeep® ÉLITE. Meilleure équipe du championnat aux rebonds avec 39,2 prises en moyenne par match, Monaco est aussi la meilleure défense du championnat avec 73,2 points encaissés (contre 76,8 à la SIG Strasbourg), cette équipe vaut donc largement mieux que ce classement. D’autant que comme tient à insister Vincent Collet : «Ils restent sur de bons matches après le couac face à Fos. L’arrivée de Buckner, le retour de Gladyr, la plus grande utilisation de Lazeric Jones qui a été beaucoup blessé, tout cela fait que maintenant, ils ont un effectif plus conséquent avec d’avantage de solutions. C’est une équipe qui va être forte… C’est la 2ème plus grosse équipe du championnat avec LDLC ASVEL ».

Il est vrai que l’équipe de coach Filipovski est en pleine mue avec tous ces retours et ajouts. Vaut-il mieux les jouer maintenant que dans quelques semaines ? Difficile à dire et surtout le coach ne s’aventurera pas sur ce terrain et résume simplement «tout ce que l’on sait c’est qu’on joue à 18h30 dimanche et que l’on doit tout mettre en œuvre pour les battre ». Comme cette équipe retrouve des joueurs d’impact, il est clair que la Roca Team a un regain d’intensité qu’il faudra contenir, un travail à plein temps pour Flo Pietrus et consorts, mais pas que, comme le note coach Collet : « il faudra contenir aussi leurs forts joueurs de pick-and-roll, dont le 1er est Paul Lacombe dont l’association avec Kikanovic est redoutable. Tous les deux se trouvent les yeux fermés. Il faudra évidemment aussi beaucoup de vigilance sur les shooteurs comme Gladyr que l’on connait, mais aussi Needham. Il n’est pas régulier mais il n’en est pas moins très dangereux ! Attention également à Jarrod Jones, un vrai poste 4 qui s’écarte. Il tire à 40% à trois points, il peut mettre aussi ».

Nous l’aurons compris cette équipe de Monaco a de quoi faire passer un dimanche soir bien difficile à des Strasbourgeois, partis malgré tout pour ramener une 10ème victoire cette saison en championnat de France. Et surtout n’oublions pas que les joueurs de la principauté sont dans l’obligation de gagner afin de garder une chance de rallier Disneyland pour y défendre leur titre en février. Un ticket que la SIG Strasbourg, en revanche, aura quasiment définitivement validé en cas de victoire ce dimanche. En effet, avec 10 victoires, difficile d’imaginer de ne pas se qualifier… Chose qui n’est d’ailleurs jamais arrivée. Mais , c’est une autre histoire. En attendant, rendez-vous dès ce dimanche, à 18h30, dans la salle Gaston Medecin, pour un match qui, sur le papier, met l’eau à la bouche.

F.T.