Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
ljubljana_beyhurst.jpg
Actualités BCL18/19 - #8: SIG Strasbourg-Ljubljana Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Gagner, un point c’est tout !

La coupe d’Europe est de retour au Rhenus après la trêve internationale et pour le premier match retour de la saison régulière, la SIG Strasbourg accueille Ljubljana, dernier de la classe (1V/6D), ce mardi 11 décembre à 20h30.

Tout le monde a encore en mémoire le dernier match dans des conditions similaires. Il y a trois semaines, Ostende avait joué un bien mauvais tour aux SIGmen et leurs supporters en venant les cueillir dans leur jardin du Rhenus. Alors derniers de la poule eux aussi, les Belges avaient jeté un froid et freiné une SIG Strasbourg pourtant en pleine bourre avec quatre victoires en cinq matches. Une défaite qui a eu pour conséquence direct de laisser Patras seul deuxième (voir classement plus bas) en chasse derrière des Italiens de Bologne en mode rouleau compresseur (7V/0D).

« La défaite face à Ostende a compliqué notre situation », confirme Vincent Collet et ajoute : « ceux d’autant plus que nous sommes dans un groupe relevé, et où des équipes qui ont mal débuté comme Besiktas et Bayreuth sont entrain d’entamer des remontées significatives dans leur championnat et également en BCL. Ce sont eux les chasseurs derrière nous avec KlaipedaDeux équipes vont rester à la porte. Une victoire face à Ljubljana ne nous qualifiera pas mais une défaite pourrait nous rapprocher d’une élimination. C’est en ce sens que ce match, même si c’est le premier des matches retours, devient très important ! »

gameday_bcl_8_ljubljana.jpg

Il est certain que, battre Ljubljana, puis Besiktas en janvier, à domicile, serait de bon aloi. Et si entre les deux les SIGmen avaient la bonne idée de ramener de Bayreuth une victoire à l’extérieur, le printemps des Strasbourgeois sur la scène européenne n’en serait que plus beau. A contrario le coach est totalement conscient que « si on faisait deux contre-performances à domicile, il faudrait derrière faire de grosses perfs et face aux meilleures équipes ». L’objectif est donc clair, ne passons pas par quatre chemins ; il faut gagner ! Mais attention à retenir les erreurs du passé et ne pas se présenter la fleur au fusil. Le coach et ses assistants l’ont martelé matin et après-midi, en vidéo comme sur le terrain et ces mots résonnent encore dans les oreilles de ceux qui ont pu assister à l’entraînement : « Ce ne sera pas facile. Ce n’est pas une mauvaise équipe ». Avec un basket typique d'ex-Yougoslavie, beaucoup de tirs à 3pts, du jeu au large avec des artilleurs de qualité il faut faire attention à une équipe « qui a une académie de jeu qui est bonne. Ils ont des bons joueurs : Span, Begic, Lapornic qui est un excellent shooteur, Lazic, Mesicek est un très bon jeune. Ils ont des prospects NBA comme Samanic et Simonovic ». Un Marko Simonovic que Nebojsa Bogavac connait d’ailleurs très bien car il était le pivot des U18 du Monténégro. « Un jeune exceptionnel » commente d’ailleurs le coach. « Il a le profil pour la NBA ».

Et pour ce match le coach devra une nouvelle fois composer avec une raquette amoindrie puisque Ali n’est espéré de retour sur le parquet que pour le match face à Chalon. « Ce sera difficile. Samedi les absences ont été compensées par une prestation remarquable de Flo Pietrus. Il s’est occupé de tout. On a besoin dans un premier temps d’un retour rapide d’Ali car c’est un handicap flagrant. Ses points nous manquent et c’est le relais de Youss ». Samedi le coach a bricolé face à Boulazac. Mais maintenant, face aux SIGmen se présente l’équipe Slovène qui est d’un tout autre calibre : « en face il va y avoir des carcasses ! » annonce coach Collet. Le problème de fautes connu face à Ostende ne devra donc pas refaire surface.

Quant à la blessure de Jacques Alingue, le coach ne souhaite pas la commenter outre mesure pour le moment. Comme il le dit « si on récupérait déjà Ali ce serait bien. Au départ Ali était le pigiste de Jacques. On a changé après en le conservant mais pour le moment on attend de le récupérer après ce match. Contrairement au début de saison on a Jarell Eddie et Quentin Goulmy progresse. On n’est plus obligé de faire jouer Mardy Collins poste 4 comme c’était le cas au début ». Patience donc avant d’avoir plus d’infos, mais que personne ne s’y trompe, la cellule recrutement de la SIG Strasbourg s’active en coulisse.

En attendant, la victoire face à Ljubljana est obligatoire pour bien redémarrer la machine au Rhenus. Mais il faudra serrer les dents à l’intérieur en attendant de voir le secteur se remplumer. #SIGArmy, on compte sur vous pour venir pousser votre équipe !

F.T.
groupe_d.jpg