Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
Habillez vous aux couleurs de la SIG STRASBOURG
youssoupha_fall_monaco.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#14- Monaco-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Trop sur courant alternatif

Tout le monde en avait conscience, jouer Monaco était tout sauf une sinécure. Après une entame de match très intéressante les SIGmen ont connu des passages à vide dans le reste de la rencontre qui au final a mené l’équipe à sa 5ème défaite de la saison. En s’inclinant 83-79, la SIG Strasbourg laisse l’ASVEL s’échapper en tête du championnat mais surtout les poursuivants revenir sur elle avec, aujourd’hui, cinq équipes à égalité à la 2ème place. Rien de grave mais il faudra réagir le 26 décembre au Rhenus face au CCRB et boucler ainsi 2018 de la meilleure des manières devant la #SIGArmy.

patch_film_du_match.jpg
Comme à Bayreuth le public monégasque restait debout jusqu’au premier panier de son équipe. A la différence que celui-ci arriva après 2’ de jeu, mais qu’importe, les SIGmen prenaient un bon départ :2-6, 2’30. Une petite démonstration même durant les cinq premières minutes de ce match tant les Strasbourgeois imposaient leur jeu. Portée par un Mardy Collins percutant et un point d’encrage très solide en la personne de Youss Fall (6pts/3rbs/1pd en 5’), la SIG Strasbourg déroulait son basket : 7-14, 5’. Et même quand Ali Traoré faisait son entrée, pour faire souffler le grand Youss, la défense de la Roca Team, et surtout le pauvre Kikanovic, était bien en galère. Se faisant balader en défense par les intérieurs strasbourgeois il avait du mal à ne pas laisser les SIGmen s’envoler (11-18, 6’30). Et comme, en prime, Jarell Eddie faisait une entrée remarquée en plantant à 3pts, la SIG Strasbourg maîtrisait son sujet avec une belle adresse (62,5%) et une défense bien en place. Si bien qu’après 10’ le score était sans appel : 14-23, 10’ (éval : 12-33).

Monaco ne s’en laissait pas compter et grâce à Paul Lacombe les locaux débutaient le 2ème quart en infligeant un 7 à 2. Mieux en défense et plus adroits en attaque, en tirant à 100% pendant les trois premières minutes de la période, Monaco relançait le match : 26-28, 13’. Vincent Collet prenait donc un temps mort et celui-ci était payant puisque derrière les SIGmen infligeaient un 8 à 0 en 1’30 par l’intermédiaire de Nicolas Lang qui sanctionnait deux fois à 3pts pour prendre 10pts d’avance : 26-36, 15’. Mais Monaco bombait le torse et montait en puissance. Buckner and co y répondaient directement avec un 7-0 pour revenir à hauteur. Mardy Collins stoppait tout ça en pénétration avec une facilité déconcertante mais le travail monégasque portait ses fruits puisque ce 7-0 se transformait en 13 à 2 pour passer en tête pour la 1ère fois du match : 39-38, 28’40. En ne scorant que 4pts dans les cinq dernières minutes la SIG Strasbourg était dans le dur, un peu comme la défense de Mike Green au buzzer du quart qui permettait à Lazeric Jones (14pts/5pds/20éval à la pause !) de donner trois petits points d’avance aux siens. Mi-temps : 43-40 (éval : 50-51).

Après s’être fait remonter les bretelles à la pause les SIGmen montraient un autre visage au retour sur le parquet. La SIG Strasbourg reprenait le contrôle du match et en profitait pour scorer un 9 à 2 qui faisait repasser les Alsaciens devant : 45-49, 23’30. Mais c’est un Strasbourg sur courant alternatif qui montrait peu de temps après un bien mauvais visage. Déjouant en attaque et essuyant les rafales à trois points de Paul Lacombe et sa bande, les rouges encaissaient un 11-0, qui rendait fou coach Collet, qui tirait la sonnette d’alarme sur un temps mort musclé car Monaco venait de faire un écart : 56-49, 27’. Fort heureusement, Nzeulie et Fall réagissaient pour rapprocher leur équipe (56-55, 28’30). Et au final du quart les Strasbourgeois n’avaient qu’un tout petit point de retard : 59-58, 30’ (éval : 69-72).

La défense Strasbourgeoise était de nouveau dans le dur au début du dernier acte. Et autant dire que face à une telle équipe la sanction était sans appel. En inscrivant un 8-2 dès le début les joueurs de la principauté faisaient un écart qui mettait les SIGmen à sept longueurs : 67-60, 33’. Heureusement Ali Traoré et Mardy Collins remettaient la SIG Strasbourg en ordre de marche en attaque. Et quelques instants plus tard le néo-papa, Jérémy Nzeulie était clutch derrière l’arc pour faire recoller l’équipe à 2pts : 72-70, 36’30. Mais quand les SIGmen commençaient à espérer passer devant, les archers de Monaco sanctionnaient à leur tour pour redonner huit longueurs à la Roca Team : 80-72, 28’. Lazeric Jones avait mis ses habits de lumière pour ce match (21pts/6pds/4rbs) tout l'inverse d'un Mike Green qui était passé à côté de l'événement. Heureusement, Jarell Eddie et Youss Fall maintenaient un petit espoir en ramenant Strasbourg à trois points à 54 secondes du terme (80-77), Jérémy Nzeulie à un tout petit point même quelques secondes plus tard mais Monaco finissait mieux pour au final s’imposer : 83-79, 40’ (éval :98-95).

F.T.