Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
pau_jarell_eddie.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#18- Pau-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

​Cauchemardesque !

Match à enjeu pour la 1ère rencontre de la phase de retour de Jeep® ÉLITE 2018/19. En déplacement au Palais des Sports de Pau, les SIGmen savaient que la tâche serait difficile. En recherche de confiance et de victoires, Vincent Collet et ses hommes n’ont pas réussi à redresser la barre pour autant. Pire ils ont encaissé une défaite 98 à 57 qui est venue ponctuer une soirée à oublier totalement.

Les SIGmen étaient à côté de leurs pompes en attaque en début de rencontre. Tirs trop rapides, dunk manqué, des rebonds offensifs non exploités, il n’en fallait pas plus pour voir Pau prendre les commandes : 6-2, 3’. Quentin Serron scorait à 3pts mais l’adresse fuyait les Alsaciens qui étaient à 1/7 après 4’30 avant qu’Ali Traoré apporte du scoring pour revenir au contact : 8-7, 5’. Big Ali qui faisait une excellente entrée en jeu (6pts/2rbs/1pd en 5’) en apportant de l’énergie, du mouvement et son efficacité. Sa connexion avec Mardy Collins fonctionnait et c’est grâce à eux deux que Strasbourg passait devant à 2’30 de la fin de la période : 10-11, 7’30. Mais Ali était trop seul en attaque car la période voyait les rouges perdre déjà 5 balles et payer une adresse famélique (3/13 après 10’) qui donnait l’occasion au Palais de boucler le quart sur un 13-2 du plus mauvais effet : 23-13, 10’ (éval : 27-11).

L’Elan Béarnais venait de prendre un meilleur départ et il allait falloir vite réagir, sinon la douche pourrait être très froide au final. Mais tout était compliqué et le retour sur le parquet confirmait la tendance. Jarell Eddie passait au travers en attaque mais heureusement Youss Fall jouait les ramasses miettes pour ne pas voir l’écart gonfler dans des proportions que personne ne souhaitait (29-19, 13’). Mais Pau déroulait en attaque et, sans faire de bruit, les locaux prenaient déjà 15pts d’avance à 5’ de la pause : 34-19, 15’. La passivité des SIGmen en défense était payée cash par un Mickey McConnell de feu qui sanctionnait à tout va (15pts/5pds à la pause) et qui donnait 22 points d’avance aux siens : 43-21, 17’30. Strasbourg encaissait un 19 à 2 en 5’30 qui tuait quasiment déjà tout suspense dans ce match dont la 1ère mi-temps se terminait (enfin) sur une domination indiscutable des Palois qui menaient de 25pts (!) à la mi-temps : 48-23 (éval : 60-18). 26% de réussite pour les SiGmen, 10 ballons perdus, le match était compliqué, c’est le moins qu’on puisse dire.

Mike Green et Nico Lang ramenaient la SIG Strasbourg à 20pts dès le retour des vestiaires (48-28). MCConnell enfilait les paniers, mais l’adresse était un peu de retour avec notamment Ali Traoré, mais les locaux mettaient à profit le manque de dureté en défense des rouges (62-38, 25’). Un soir "sans" qui commençait à vraiment faire mal quand, après un 10 à 3 en 2’, Pau-Lacq-Orthez prenait une avance de 29pts : 70-41, 28’. Vincent Collet prenait un nouveau temps mort pour tenter de réveiller ses joueurs mais le quart se finissait sur un score qui sonnait déjà le glas des chances strasbourgeoises: 73-43, 30’ (éval : 86-38).

Pau-Lacq-Orthez signait un match plein du début à la fin. Intenses et justes en défense et collectif en attaque, les joueurs de Laurent Vila faisaient vivre une soirée totalement cauchemardesque à la SIG Strasbourg. Le dernier acte n’avait plus grand intérêt tant le sort était déjà scellé. L’avance de Pau montait à un hallucinant +40 à 3’50 du terme (90-50) et il va sans dire que la fin de match commençait à se faire attendre du côté strasbourgeois afin de tirer un trait sur ce blowout. Au final le calvaire des SIGmen se terminait sur le score de 98 à 57 (éval : 115-47) qui a pris en pleine face une équipe de Pau-Lacq-Orthez qui venait de faire un très bon match et qui méritait la victoire.

Il va falloir réagir car arrive mardi la Virtus Bologne et plus largement des échéances toutes plus importantes les unes que les autres. Sept revers en huit matches, ça fait plus que désordre : il va falloir arrêter ça très vite !
F.T.
ESPOIRS Pau-Lacq-Orthez / ESPOIRS SIG Strasbourg : 86 – 81
Les périodes : 30-15, 28-24 (58-39), 19-26 (77-65), 9-16 (86-81).
Les statistiques du match Espoirs : ici