Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
bologne_mardy_collins.jpg
Actualités BCL18/19 - #13: SIG Strasbourg-Bologne Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​La réaction bienvenue !

Privée de leur guerrier en chef Florent Pietrus, touché au tendon d’Achille, la SIG Strasbourg savait que ce match face à Bologne serait compliqué. Mais l’équipe a montré du cœur, de l’envie, de la hargne, de la dureté et de l’abnégation pour battre cette équipe italienne (83-80) avec une manière qui a fait plaisir à voir !

patch_film_du_match.jpg
Qu’importe ! Les SIGmen démarraient pied au plancher avec un triple de Jarell Eddie, un contre de Youss et un layup de Mike Green (5-0, 50’’). Tout n’était pas parfait mais ils essayaient de faire de leur mieux. Néanmoins, les pertes de balles plombaient les minutes suivantes. Avec déjà 4 ballons perdus en 4’, la SIG Strasbourg offrait des munitions au sniper Kevin Punter qui n’en demandait pas plus pour passer un 6-0 et revenir dans le match : 8-10, 5’30. Mais les bleus ne baissaient pas pavillon ! Jarell Eddie en appelait même à la mobilisation du public après avoir réussi un magnifique 3+1 pour reprendre la tête : 16-15, 8’. Ali Traoré faisait alors une entrée de grande qualité pour finir le quart. Enquillant 4pts, puis plongeant pour verrouiller un rebond et offrir un caviar à Nico Lang, il amenait les Strasbourgeois à égalité après 10’ : 22-22 (éval : 28-29).

Le début du 2ème quart était en revanche de très moyenne facture. Laxistes en défense les SIGmen se voyaient encaisser un bien vilain 6-0 en 40 secondes, ce qui n’était absolument du goût de Vincent Collet qui stoppait déjà tout ça. Les Alsaciens revenaient avec plus de mordant et, le temps passant, les deux équipes se rendaient coup pour coup, mais toujours avec un petit avantage aux visiteurs : 30-34, 14’. Mais nos joueurs retrouvaient leur hargne et mettaient leurs tripes sur le parquet. Ainsi sur un triple de Jarell Eddie, qui ponctuait un 8-2 en 1’40, les joueurs de Vincent Collet repassaient devant à 4’ de la pause (37-36). Explosion de la #SIGArmy, mais également du coach de Bologne qui n’aimait absolument pas le scénario qui se déroulait sous ses yeux ! Mardy Collins permettait même de prendre 3pts d’avance peu après, mais Bologne ne s’en laissait pas conter. Sérieux, patients et appliqués (une seule perte de balle en 10’) les Italiens voguaient sur les larges épaules de Moreira pour inverser la tendance (41-44, 19’). Mais les SIGmen ne lâchaient pas et à la pause rein n’était joué. Mi-temps : 43-44 (éval : 53-51).

Le grand Youss et Mardy montraient la voie au retour des vestiaires. Bien décidés à ne pas revivre les entames de période vues dernièrement, ils menaient la barque. Et même quand Bologne semblait prendre un ascendant psychologique (49-50, 23’), les locaux ne baissaient pas la tête ! En effet, c’est cette connexion Fall/Collins retrouvée qui portait littéralement l’équipe. Les deux hommes faisaient tout sur le terrain. Youss était tout simplement stratosphérique ! Signant 6pts et 8rbs en 5’ il affichait à 10’ du terme une ligne stats surréaliste de 11 points et … 15 rebonds !!! Le match était des plus plaisants et notre équipe faisait plaisir à voir. En effet, même si Bologne ne lâchait pas, que dire de l’abnégation des SIGmen qui se donnaient à 110% (57-54, 18’) ! Symbole d’un état d’esprit et d’un collectif retrouvé, le buzzer beater de Nico Lang (vidéo : ici) qui donnait à la SIG Strasbourg le plus large avantage du match à la 30’ : 64-59 (éval : 81-67).

Il n’allait pas falloir lâcher et surtout battre le fer tant qu’il était chaud ! Le public faisait son œuvre et portait ses hommes qui repoussaient les limites de la fatigue pour enfoncer le clou. Ali Traoré sortait les crocs et Jérémy Nzeulie trouvait la mire à 3pts pour donner 10pts d’avance à Strasbourg. Bologne répondait, mais Jérémy en enquillait un 2nd pour calmer les Transalpins et garder le cap : 74-64, 35’. La réaction, et surtout le réveil tant attendu, s’opéraient et enfin la #SIGArmy revoyait le vrai visage de son équipe. Rien n’était simple, mais ce soir l’envie était plus forte du côté des SIGmen, à l’image du différentiel abyssal aux rebonds (SIG Strasbourg : 49 – Bologne : 27). Les secondes s’égrainaient et personne ne pouvait imaginer une nouvelle défaite. Et, même quand Bologne revenait à 5pts à 2’ du terme, les SIGmen ne lâchaient pas et affichaient une belle solidarité (76-71, 38’). Mais Mardy Collins redonnait de l’air et alors que l’on voyait la victoire se dessiner un frisson traversait le Rhenus quand les visiteurs marquaient 4pts en 12 secondes (!) pour recoller à quatre tout petits points : 79-75, 39’. L’atmosphère devenait même irrespirable quand ce diable de Punter plantait un 3pts dont lui seul a le secret à 13’’ de la fin pour ramener son équipe à 1pt : 81-80, 39’47 ! Heureusement Jarell Eddie ne tremblait pas sur la ligne et Ali Traoré, puis surtout Mardy Collins à une seconde du terme contraient leur vis-à-vis pour verrouiller une victoire obtenue avec les tripes. Score final : 83-80 (éval : 103-88).

Portée par un collectif retrouvé et un binôme Collins/Fall des grands soirs, la SIG Strasbourg a obtenu une belle victoire avec un état d’esprit retrouvé. Unis, solidaires et sérieux, les SIGmen ont su jouer dur et se donner à 100% pour battre une très belle équipe de Bologne. Bien sûr tout n’a pas été parfait comme le différentiel aux balles perdues par exemple : 17 c’est bien entendu trop pour Strasbourg surtout lorsqu’en face ils n’en ont lâché que 2 : incroyable ! Mais qu’importe l’essentiel est là pour le moment ! Les sourires retrouvés en fin de match dans le vestiaire et l’espoir conservé de voir les 1/8èmes de finale suffisaient à eux-mêmes pour le moment.
F.T.
LES STATISTIQUES DU MATCH: ICI