Basket
pub-sig_sofitex.jpg
pub-sig_sofitex.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
patras_ali_traore.jpg
Actualités BCL18/19 - #12: Promitheas-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Monter en régime

Après avoir sorti un peu la tête de l’eau en l’emportant face à la JL Bourg, la SIG Strasbourg enchaîne dès ce mardi avec un déplacement très difficile en BCL à Patras (18h30 – Canal+ Sport).

Le match aller entre les deux équipes est encore dans les mémoires. Victorieux dans leur Rhenus 83 à 78, les SIGmen avaient dû plus que s’employer pour réussir à dompter l’armée grecque de Patras. Il faut dire que face à une équipe dotée d’une très bonne attaque, avec 82,4 points de marqués en moyenne, les Hellènes impressionnent pour leur première saison européenne. Lors du premier opus le coach de la SIG Strasbourg avait tenu à mettre en avant le fait que ses joueurs n’avaient jamais lâché. Une valeur que Vincent Collet espère retrouver au regard des matches galvaudés il n’y a pas si longtemps.

Le dernier match face à la JL Bourg aura permis de casser la spirale négative dans laquelle la SIG Strasbourg s’était elle-même plongée. Voilà bien l’essentiel à (très) court terme. Mais cette victoire ne doit en aucun cas faire table rase des lacunes vues ces derniers temps. En effet, l’équipe est encore convalescente, c’est indéniable, mais une chose est certaine, du mieux à été vu sur le parquet samedi dernier : communication, échanges, encouragement, énergie, etc… Des valeurs qui doivent être le ciment des fondations de ce que le collectif doit être pour grandir et être solide.

Partis tôt ce lundi pour la Grèce, les SIGmen savent que le défi qui va se présenter sera relevé. Face à une équipe qui a de grec le nom, les joueurs en majorité, mais pas le jeu, le challenge sera de taille. Une expression grecque dit : ‘‘L'eau qui tombe lentement perce un roc mieux qu'une cascade’’. Le parallèle avec le basket proposé par une très large majorité des équipes de la péninsule est tout à fait recevable. En effet, qui a déjà joué contre un club grec sait que l’adversaire jouera lentement, cassant le rythme de la rencontre pour mieux tuer le match à la fin. Mais Patras met à mal cette idée (loin d’être reçue). Déployant un jeu rapide, défendant tout terrain, ils savent profiter des nombreuses pertes de balles qu’ils provoquent, un exercice dans lequel ils sont les 1ers de BCL avec 15,2 pertes de balle provoquées. Autant dire que les 17 pertes face à Bourg et Klaipeda un nombre qu’il ne faudra absolument pas approcher.

Car, à trois journées de la fin, le constat d’un point de vue numérique est à la fois complexe et simple. Les SIGmen sont encore maîtres de leur destin. Avec six victoires et cinq défaites, les Strasbourgeois sont toujours en course pour accrocher une des quatre premières place du Groupe D. Actuellement 4ème ils pourraient même passer devant Patras (2ème - 7V/4D) en gagnant ce match retour. Plus simple à dire qu’à faire. Quentin Serron analyse les enjeux à venir : « Si on gagne à Patras, on peut bien se positionner au classement. Quand ils sont venus ici, ils nous avaient surpris, mais heureusement on avait inversé la tendance. C'est une bonne équipe, donc on devra être concentré pour tenter de décrocher la victoire là-bas. C'est important de gagner pour lancer une spirale positive de victoires ». Le message est clair, la SIG Strasbourg se déplace sur le parquet de la petite salle Dimitris Tofalos Arena avec la ferme intention de gagner. Mais, pour cela, il va falloir continuer à remonter la pente. Car face à l’équipe qui tente le plus de tirs du championnat Grec (65), il est clair que la défense devra être d’aplomb et d’équerre.

Monter en régime et conserver ses chances de qualification pour les huitièmes de finale voilà la ligne directrice. Les ingrédients nécessaires pour y parvenir sont connus et il va très vite falloir les mettre à profit. En effet, après la défaite face au Besiktas Istanbul, même si le panier average particulier a été sauvé, et la déconvenue face à Klaipeda au Rhenus, il conviendra de chercher des points à l’extérieur pour espérer des jours meilleurs. Quand on sait que se profile derrière le choc face à la Virtus Bologne et un match coupe gorge à Ostende pour finir, une bonne perf’ serait la bienvenue… et le plus tôt possible serait le mieux !

F.T.
stats_patras-sig.jpg
Articles liés: 
Toutes les actualités