Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
quentin_serron_pau.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#18- Pau-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Montrez un visage conquérant !

Les SIGmen se sont envolés pour Pau afin de jouer ce samedi à 18h30 (en direct sur RMC Sport2). Actuel 2ème de Jeep® ÉLITE les joueurs du Béarn n’ont plus perdu chez eux, en championnat, depuis le 27 septembre et une très courte défaite de 2pts face à Monaco. Rien de simple.

Bien sûr Pau reste sur deux défaites, dont une en Coupe de France au Palais, mais qu’importe, ce Pau cette saison tourne bien. L’inverse de la SIG Strasbourg qui a tendance à cumuler les sorties de route actuellement. Néanmoins, lorsque l’on se penche sur les chiffres, les deux équipes sont assez proches. Ils marquent 80pts la SIG Strasbourg 81, ils en encaissent 76,5pts contre 78 pour les Alsaciens. Vincent Collet ajoute même « Ils n’ont qu’une victoire de plus que nous finalement, même si pour l’instant on est dans le dur. Malgré tout, on peut très bien les rattraper en gagnant demain soir. Ce serait même une très bonne chose ».

Une bonne chose, a minima oui. Mais par les temps qui courent, et encore plus que la normale, ce sera plus facile à dire qu’à faire. Alors comment s’y prendre ? Une chose est certaine, il va falloir que, très rapidement, les SIGmen se mettent à faire mieux dans la durée, et pas juste quelques bons passages sporadiques. Vincent Collet, qui a, comme toujours, vu et revu les derniers matches de l’équipe analyse : « même contre Bourg, ce qui est frappant c’est l’inconstance et surtout le fait que nos périodes faibles soient très très faibles ! On n’arrive pas à minimiser nos temps faibles. Ils existent toujours, même quand tu gagnes et que tu es dans une bonne dynamique. Mais nous, la vraie difficulté, c’est que ce sont plus que des temps faibles. Parfois ce sont des effondrements ! ». Des effondrements, le mot est dur mais juste à 100%. Les défaites à Dijon ou encore la 2ème période de Patras en sont de bien tristes exemples. « Il faut qu’on arrive à stabiliser davantage notre jeu mais il ne faut pas non plus se fustiger. C’est facile de dire on joue mal. Mais concrètement ça veut dire quoi ? On a des passages où on joue bien mais très clairement ça ne suffit pas du tout. Il faut avoir ces passages, et, lorsque ça va moins bien, il ne faut pas que toute parte à vau-l’eau. On doit être capable de défendre encore un peu mieux, à être encore plus vigilant sur les erreurs de jeu ».
.
Inconstance, le mot est présent depuis quelques semaines maintenant. Bien sûr ce n’est pas le seul problème mais celui-ci en est un majeur qu’il va falloir très rapidement juguler car, comme le dit le tacticien « il faut vite remonter la pente car il y a une urgence de résultat ». Au vu des problèmes du moment une des solutions sera très clairement de retrouver un collectif qui soit capable de compenser. Le coach connait ces solutions et n’entre pas le détail à la veille d’un match aussi important. Mais des adaptations, des ajustements, de nouvelles approches et des discussions… de nombreuses discussions, ont rythmé les heures depuis le retour de Patras. Néanmoins il lâche : « on n’utilise pas assez les reprises défensives des adversaires. Comme on n’est pas suffisamment capable de faire la différence avec les actions de un-contre-un, il faut que notre jeu collectif nous donne des temps d’avance que l’on puissent exploiter ».

Place donc à Pau-Lacq-Orthez, une équipe qui reste malgré tout sur deux coups d’arrêt. Vincent Collet a revu les derniers matches des Palois et avant même de parler basket, le 1er élément qui lui a sauté aux yeux est autre : « ce qui est le plus frappant, et dont il faut que l’on s’inspire, c’est que beaucoup de choses viennent de la volonté et de la cohésion du groupe. Par rapport à nous, ils sont solides. Pour gagner des matches ils n‘ont pas besoin de faire des exploits en permanence. Ils dégagent une force d’équipe intéressante et c’est contre ça que l’on va devoir se battre. Ce sont sur ces aspects qu’il faut progresser, car, sur le papier, sur le plan basket on est tout à fait capable de rivaliser ». Un vrai test donc car la situation, aujourd’hui très inconfortable, est le résultat d’erreurs que l’on ne veut plus revoir.

D’autant qu’en perdant la SIG Strasbourg aurait trois matches de retard sur Pau, soyons honnête, ce serait déjà beaucoup et cela coach Collet le sait : « ce serait très compliqué à rattraper, surtout avec ce qu’on a montré ces derniers temps. Ça ne va pas se faire comme ça. Mais pour nous ça doit être une opportunité de nous replacer ». Mais il y aura fort à faire car en face se présente C.J. Harris 2ème meilleur marqueur du championnat élément d’un quatuor qui en impose cette saison. Avec Mickey Mc Connell qui fait tout faire et Donta Smith que Vincent Collet caractérise comme « le meilleur joueur de l’équipe. il est comme une sorte de Point-forward, c’est un poste 4 qui joue meneur de jeu». Et N’oublions pas Vitalis Chikoko en point d’ancrage, qui avait marché sur les SIGmen à l’aller (23pts-14rbs-6pds).

Mais une nouvelle fois, au-delà des qualités basket de cette équipe ce qui marque coach Collet encore plus « c’est que c’est une équipe qui vit bien. Il faudra afficher un visage conquérant parce que sinon ils seront durs à prendre. Ils ont un vrai cœur d’équipe ». Voilà bien une valeur que l’on espère voir ce samedi à partir de 18h30 afin d’espérer revenir avec une 11ème victoire en championnat.

F.T.