Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
cadets.jpg
Actualités ​Point d’étape au centre de Formation

​Point d’étape au centre de Formation

Une saison c’est long ! Ça l’est encore plus lorsque l’on est un jeune au sein du centre de formation. L’alternance matches/entraînements/cours est toujours un travail d’équilibriste pour quiconque prend cette voie.

Cette saison ne déroge pas à la règle, mais après trois mois, chacun a trouvé sa place pour s'intégrer au mieux dans le projet collectif commun.

Le meilleur exemple est peut-être Jayson Tchicamboud, Lucas Beaufort et Clément Frisch, tous les trois retenus l’année dernière en équipe de France U16 et qui, des dires mêmes d’Olivier Weissler, représentent « une ossature très complémentaire au sein de notre équipe de Cadets. Ils ont des capacités, mais pour l’instant ils sont encore lycéens et sont obligés de gérer cela en parallèle. Cela reste fragile ». Leaders d’une équipe cadette qui a dominé la 1ère phase (9V/1D) avec une 1ère place acquise avec brio, ils comptent bien pousser le curseur encore un peu plus haut à trois jours du début de la poule haute, sous l’égide de leur coach Abdel Loucif.

Les trois ont un niveau qui des dires de chacun doit leur permettre de devenir un jour « des partenaires d’entraînement solides en pro » comme le dit Olivier Weissler qui, fidèle à son crédo de ne pas brûler les étapes, se refuse de se projeter loin et vers une perspective de carrière pro. Quoi qu’il en soit, ne faisons pas la fine bouche, cette saison 2018/19 des Cadets est jusqu’à présent, comme le dit Abdel Loucif, « très satisfaisante en termes de résultats sportifs. On a un groupe équilibré, dans lequel l’amalgame s’est très bien fait dès le début et où il y a une excellente ambiance de travail. Il y a eu un petit fléchissement sur la fin d’année, mais les trois quarts précédents étaient assez exceptionnels ». Neuf victoires en dix matches, difficile de faire la fine bouche mais il attend avec impatience le début de la 2ème phase dans une poule relevée. « Ça va être très intéressant. Nous n’allons faire face qu’à de très bonnes équipes. La poule est homogène et forte. Chaque match sera difficile. Jouer des gros matches, des playoffs, ça fait aussi partie de la formation. Apprendre aux jeunes à gérer leurs émotions, aborder et préparer de façon spéciale ces matches, etc… Mais bon avant tout ça il y du temps ». Coup d’envoi ce dimanche à 15h30 face à Nancy (infos et calendrier : ici).

Résumer l’équipe des Cadets à trois joueurs est une digression que nous ne ferons pas, tant l’effectif actuel est dense. Et surtout, comme le souligne Olivier Weissler, « cette année est particulière, car je pense que c’est la 1ère fois qu’on a autant de U18 sur les deux équipes. C’est une gestion particulière en termes d’effectifs. On a rajeuni notre groupe. Pour l’instant, on a forcément un peu plus de difficultés dans les résultats en Espoirs qu’en Cadets où nous avons des garçons en U18 qui ont un très bon niveau. C’est forcément plus délicat chez les Espoirs où l’effectif est très jeune. Les responsabilités pour certains sont donc élevées et ça ne se traduit pas toujours par des résultats. Mais ça va progresser. Tout le monde travaille ».

Actuellement 8ème de leur championnat, les Espoirs de la SIG Strasbourg comptabilisent huit victoires en quinze journées. Un résultat qui, au regard de la jeunesse de l’effectif, est source de satisfaction. Et au rayon des satisfactions, il y a aussi celle de Lauriane Dolt revenue au coaching de cette équipe en cours de saison, en lieu et place de Nebojsa Bogavac qui, lui, a fait la bascule vers le travail individuel chez les Pros. « Je suis très contente d’avoir retrouvé les jeunes et de les entraîner au quotidien », glisse-t-elle à ce sujet. Concernant l’équipe, elle apprécie que celle-ci soit faite de joueurs « venant de différents horizons », et trouve intéressant les opportunités qui s’offrent à elle avec « une des deux équipes avec l’ASVEL la plus jeune du championnat avec 17,8 ans de moyenne ». Très clairement, nos Espoirs sont amenés à monter en régime mais, comme le dit coach Dolt « il faut être patient. Aujourd’hui lorsqu’on joue contre une équipe mature physiquement on souffre un peu. Mais ce groupe évolue et travaille vraiment très bien ».

Au rayon des grosses satisfactions, comment ne pas évoquer Vincent Pota. Appelé quotidiennement à l’entraînement avec les pros, il explose cette saison et émarge à 16,5 points, 6,3 rebonds, 4 passes pour une ronflante évaluation de 18,2 en Espoirs. Lauriane Dolt est sans équivoque à son sujet : « Vincent a vraiment beaucoup évolué au niveau du basket, dans la lecture du jeu et techniquement. Avant il était considéré comme un athlète hors norme. Maintenant il devient un basketteur plus un athlète ». Travailleur acharné, ses efforts payent c’est indéniable. Lui qui était beaucoup dans le scoring est devenu plus complet. « C’est un gros joueur de un contre un. Il peut marquer à 3pts aussi, mais est pour le moment encore irrégulier. Si son jeu de passes continue à progresser, il deviendra très fort ».  Avec un Quentin Goulmy qui aide parfois et des jeunes très intéressants comme Joris Wagner (13pts/3,2rbs/10 d’éval) ou encore Maxime Hmae (6,9pts/4,8rbs/1,5pds) l’avenir semble ouvrir un champ des possibles assez large, à commencer par cette fin de saison 2019 (infos et calendrier : ici).

La conclusion de ce check-point revient à Olivier Weissler qui espère voir « les garçons sur lesquels on porte de l’espoir affirmer leur statut montant. On a donné l’occasion à certains de s’exprimer et de façon plus importante que d’autres années car on a moins de joueurs âgés. A eux de démontrer qu’ils ont le niveau. Certes, nous avons fait le pari de la jeunesse, il faut qu’il y ait un rendu, mais aussi toujours plus de sérieux et de conviction. A eux de montrer leur maturité ».
Place donc maintenant à la 2ème partie de saison pour tout ce petit monde qui évolue dans l’ombre de leurs ainés, mais qui mérite également que les projecteurs soient aussi mis sur eux.

F.T.
Articles liés: 
Toutes les actualités