Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
mike_green_chalons_reims.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#16- Dijon-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

​Rebondir dès ce dimanche !

Après avoir essuyé une 3ème défaite de rang, la SIG Strasbourg se rend sur le parquet d’une JDA Dijon. L’objectif sera clair : rebondir et repartir de l’avant. Coup d’envoi à 18h30 en direct sur RMC Sport 2.

Sur le papier, perdre contre Besiktas n’a rien de déshonorant. La défaite était au bout du chemin, c'est vrai, mais elle est sans commune mesure avec celle du 26 décembre face à Châlons-Reims.
Bien évidemment, ce revers contre les Turcs a été analysé, revu, décortiqué et a entraîné quelques mises au point. D’ailleurs, depuis, l’équipe s’est « plutôt bien entrainée » souligne coach Collet qui rebondit : « mais comme on s‘était bien entrainé avant Besiktas ». Aucune conclusion hâtive donc ! Les raisons de cette dernière défaite sont à chercher ailleurs : « on a manqué de qualité basket à la fin du match pour pouvoir s’imposer face à une équipe solide. Pour l’instant, on n’affiche pas un niveau qui nous permet d’être dominant contre ce genre d’équipe. Mais cette défaite n’a rien à voir avec celle face à Châlons-Reims. On avait manqué d’intensité. Là ce n’était pas le cas, on en avait, mais en revanche, on n’a pas fait les bons choix à la fin du match. Mais, dès dimanche, on va retrouver le même style de match, mais à l’extérieur ».

En effet, les SIGmen se rendent en Bourgogne chez le 6ème de la Jeep®ÉLITE, mais 3ème ex-aequo dans le groupe des chasseurs, derrière l’ASVEL et Pau, groupe dont fait aussi partie la SIG Strasbourg (9V/6D). Gagner à Dijon n’a jamais été chose aisée, peu importent les joueurs de la JDA présents sur le parquet. C’est dans les gènes de ce club. Et pour y parvenir, la recette est malgré tout connue : « être très intense et en plus il faut que l’on soit juste dans l’exécution en attaque parce qu’ils défendent bien » précise Vincent Collet. Pour ce match, le coach devra très certainement se passer de Mardy Collins qui est plus qu’incertain. Sorti en boîtant du match face à Besiktas, il ressent une douleur au mollet qui le gène. De son côté, la JDA Dijon sera privée de Ryan Pearson qui purge un match de suspension.

Cette saison, Dijon est bien en place mais montre aussi des lacunes en étant, par exemple, le dernier de la classe en termes de rebonds captés. Tiens, tiens… On a déjà vu ça il n’y a pas si longtemps. La donne était la même pour Besiktas. Vincent Collet rétorque : « ils n’en prennent pas beaucoup, mais ils n’en concèdent pas beaucoup non plus ! Ça montre qu’ils sont rigoureux et sérieux. C‘est une équipe qui ferme très bien la raquette ». Aux SIGmen donc de trouver de l’alternance, de partager la balle et d’être patients pour trouver la faille face à une équipe « gênante et agressive ». Cette JDA provoque 16 pertes de balles ce qui n’a pas échappé au coach : « le déficit concédé aux rebonds, qui n’est pas si important que ça, est largement compensé par les balles perdues. C’est l’équipe qui fait le plus d’interceptions du championnat. Ça montre à quel point ils sont actifs en défense. Il faudra éviter de perdre la balle… Mais ça, c’est plus facile à dire qu’à faire ! »

Néanmoins, l’objectif aujourd’hui est clair et net : « c’est de rebondir sachant qu’on est dans le dur ! On ne va pas se voiler la face. On l’a fait que partiellement mardi. La 1ère mi-temps était bonne mais on n’a pas su, sur la durée, maintenir ce niveau. L’objectif c’est de faire mieux et c’est seulement si on y parvient, qu’on arrivera à disputer la victoire », lâche sans concession coach Collet. Une des étapes incontournables de la saison est la Leaders Cup, le mois prochain. Mais soyons clair, se qualifier n’est pas l’objectif ultime de la saison bien que grandement espéré. En ce sens, Vincent Collet analyse « au-delà de se qualifier ou non pour la Leaders Cup, il y a surtout la volonté de gagner un maximum de matches pour rester dans la course à la 2ème place. Ça c’est un objectif à plus long terme qui ne tient pas compte de notre passage difficile. Une nouvelle fois, ne nous voilons pas la face, nous sommes dans une période difficile. Il y a la blessure de Mardy Collins qui est un handicap, mais aussi et surtout les derniers résultats qui font que l’équipe perd un peu de confiance et doit se remobiliser ».

Comment y arriver ? Le credo est clair et net : se concentrer sur les objectifs de jeu ! « Si on est concentré et qu’on atteint les objectifs de jeu, effectivement nous serons probablement en mesure de disputer la victoire. Momentanément, l’équipe est un peu à l’arrêt. Il faut donc reprendre une marche en avant et pour cela il faut que l’on soit focus sur nous et sur ce qu’on produit ». Et les ingrédients pour y parvenir sont connus : agressivité, énergie, intensité, combat où « il faudra que l’on soit irréprochable. Et il y a les aspects basket où il faudra faire mieux et surtout dans la durée et la constance ». Car, au final, comme le glisse Ludovic Beyhurst, qui lui comme ses coéquipiers, a à cœur de se rattraper après trois défaites de rang : « C’est important de gagner pour le moral, pour les supporters et pour le club dans son ensemble, au-delà d’une qualification pour la Leaders Cup, il y a le fait de se rassurer et de se remettre sur de bonnes bases. Il nous faut impérativement la victoire pour rebondir ! ».
Voilà qui est dit. Place maintenant aux actes ce dimanche à 18h30 au Palais des Sports de Dijon.

Articles liés: 
Toutes les actualités