Basket
header_sigarmy.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
Habillez vous aux couleurs de la SIG STRASBOURG
david_andersen5.jpg
Actualités ​David Andersen de retour à la SIG Strasbourg

​David Andersen de retour à la SIG Strasbourg

A la recherche d’un intérieur de complément, la SIG Strasbourg a trouvé un accord avec un joueur bien connu au club, en la personne de l’Australien David Andersen (38 ans – 2m13).

La Leaders Cup passée a permis de mettre en avant une hiérarchie et des complémentarités mieux établies. Et, toujours à la recherche d’un joueur intérieur pouvant évoluer sur les deux postes, la SIG Strasbourg a trouvé un accord avec un de ses anciens joueurs, David Andersen. Soucieux de ne pas bousculer la hiérarchie et les révélations vues lors de la Leaders Cup, Vincent Collet a fait le choix de faire revenir David Andersen au club dans un rôle de rotation, pouvant apporter de l’expérience sur de courtes séquences. Celui-ci a accepté le défi, et s’est engagé, une nouvelle fois, afin de jouer sous les ordres de Vincent Collet. Il jouait cette année pour son 1er club formateur de Illawara Hawks et vient de terminer la saison du championnat australien où, en 28 matches, il a compilé 8,5 points et 3,6 rebonds pour une temps de jeu moyen de 17,8 minutes. Il accompagnera donc son compatriote Nathan Sobey durant les quatre mois à venir à Strasbourg.

C’est un retour au club pour ce joueur à la carrière et au palmarès d’exception, après avoir posé ses valises en janvier 2014 en Alsace afin de s’y relancer, accompagnant la SIG Strasbourg jusqu’en finale du championnat de France. Figure emblématique du Basket australien, dont il porta le maillot de la sélection à 44 reprises en compétitions officielles et avec qui il participa à 4 Jeux Olympiques (2004, 2008, 2012 et 2016), David Andersen fait partie de ces joueurs que l’on ne présente plus tant son impact et son aura sur le basket européen sont sans égal. Arrivé en Europe à 19 ans au club de Bologne, avec qui il remporta une première fois l’Euroleague en 2001, il y restait quatre saisons. Il y acquit rapidement une expérience de premier ordre. Suivaient alors Sienne puis le CSKA Moscou avec qui il remportait l’Euroleague en 2008 ainsi que quatre titres de champion et trois coupes de Russie. Il prenait la direction de l’Espagne à l’été 2008 pour rejoindre Barcelone pour une saison qui lui ouvrait les portes de la NBA dès l’été 2009.

Portant les maillots des Houston Rockets, Toronto Raptors et des Pelicans de la Nouvelle-Orleans, il foulait les parquets NBA à 103 reprises en deux saisons avant de revenir en Europe, à Sienne en décembre 2011. Champion d’Italie une 3ème fois en 2012 avec la Montepaschi après 2001 et 2004, il réalisait un retour fracassant en Europe en finissant les 61 matches joués à 13,5pts à 50% de réussite et 5,5rbs. Enchaînant la saison suivante avec Fenerbahçe, l’homme au 224 matches d’Euroleague avait atterri en Alsace en janvier 2014 par la suite, ne laissant que de très bons souvenirs au club.

Passé ensuite à l’ASVEL durant deux saisons, avec qui il remporta le titre de champion de France en 2016, il retourna jouer dans son pays d’origine, à Melbourne d’abord (champion en 2018), puis à Illawara Hawks cette saison. Lui qui compte plus de 950 matches dans une carrière professionnelle riche, a accepté de relever le défi d’aider la SIG Strasbourg dans la quête du titre de Champion de France, dont il était passé si près en 2014 avec le club. Acceptant un rôle en rotation intérieur dans l’équipe de Vincent Collet il portera les couleurs de la SIG Strasbourg jusqu’à la fin de la saison en cours. Le club met d’ores et déjà tout en œuvre afin de qualifier le joueur avant la date butoir du 28 février.

Le coach de la SIG Strasbourg réagit à cette signature : « Ayant pris un meneur australien, on avait l’obligation de trouver un joueur Bosman ou Cotonou, et en l’occurrence David a un passeport danois. Il remplit cette condition et il connaît la maison. Il a un profil 5/4, et c’est cette capacité de jouer sur les deux positions qui nous intéressait. Le fait d’avoir une rotation de plus permet aussi de nous prémunir de potentielles blessures et le fait qu’il puisse jouer en 5 et 4 est un avantage supplémentaire de ce point de vue aussi. Avec ces deux derniers recrutements, on a une équipe plus complète. J’espère que ces deux joueurs s’intégreront vite. Concernant David, ça devrait le faire car il connaît le club et notre championnat. On est à la recherche depuis longtemps, mais la Leaders Cup a montré certaines choses et a donné des indications. Il faut capitaliser sur ce que le groupe actuel a fait sans l’abîmer. On voulait des joueurs qui complètent l’effectif. On ne voulait pas tout chambouler. Je pense que ce sont des joueurs qui peuvent s’intégrer et se satisfaire de ce qu’on va leur donner. L’objectif est maintenant le long sprint de quatorze matches vers les Playoffs. Il faudra qu’on en gagne au moins huit mais il vaut mieux prévoir neuf pour être qualifié. Nous avons huit réceptions en quatorze rencontres, mais ce sont de gros matches à venir ».
 

david_andersen4.jpg