Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
serron_limoges.jpg
Actualités Leaders Cup 2019: 1/2 - SIG Strasbourg-Limoges Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Finale droit devant !

Qui allait rejoindre la JL Bourg en finale de l’édition 2019 de la Leaders Cup ? Voilà quelle était la donne au coup d’envoi de la demi-finale opposant la SIG Strasbourg au CSP Limoges ! Et après une première mi-temps de rêve la SIG Strasbourg s’est faite peur, a tremblé, mais n’a pas cédé. Au final les SIGmen se sont imposés 72 à 63 validant leur billet pour le dernier acte ce dimanche à 17h avec, à la clé, un potentiel trophée qui cherche encore sa destination entre la Bourgogne et l’Alsace pour le moment.

patch_film_du_match.jpg
Les SIGmen démarraient le match avec beaucoup d’envie et d’application. Youss Fall dominait dans la raquette permettant de creuser un petit trou (6-2, 2’) mais, hélas, il devait trop rapidement quitter les siens après avoir écopé de deux fautes en 4’. Ali Traoré prenait sa place et le collectif strasbourgeois faisait de son mieux pour contenir les Verts. Offensivement les Strasbourgeois pouvaient compter sur un Jarell Eddie déjà très chaud et qui enquillait les triples (3/3 en 3’) : 15-10, 6’. Ali suivait sa voie, si bien qu’à 3’ de la fin du quart la SIG Strasbourg menait de 7pts, 17-10. Le coach du CSP prenait un temps mort pour remobiliser les siens et celui-ci était salvateur puisque derrière Limoges passait un 7-0 pour égaliser, mais c’est Quentin Serron, au buzzer, à 3pts, qui faisait basculer les Alsaciens en tête après 10’ : 20-17 (éval : 26-18).

Cette SIG Strasbourg faisait plaisir à voir ! Flo se battait comme un beau diable, Ali jouait de sa vista et Jérémy ponctuait un 6-0 d’un tomar bien violent (26-17, 11’). L’énergie et le don de soi étaient les maîtres mots chez les Alsaciens. Et cela était symbolisé par Monsieur Ali Traoré qui réalisait deux interceptions et galopait avec l’énergie d’un rookie de20 ans. Si bien qu’après 3’ dans la période, la SIG Strasbourg infligeait une claque (10-0) à des Verts KO sur le terrain : 30-17, 13’. Les hommes de Vincent Collet étaient sur toutes les lignes de passes et écœuraient Dwight Hardy et sa bande, qui ne pouvaient que constater l’envol et la domination strasbourgeoise, qui s’illustrait par un cinglant 18 à 5 en 6’ (38-22, 16’). L’avance des SIGmen allait même grimper à 18 unités à 2’30 de la pause après un récital de Jérémy Nzeulie qui assommait les joueurs CSP (43-26). Ce quart-temps tournait au clinic, tant les Strasbourgeois faisaient démonstration de leur suprématie sans partage en dominant tous les secteurs de jeu. Bouclant un quart remporté 24 à 11, en réalisant 5 interceptions et 10 passes en 10’ (!), la SIG Strasbourg rejoignait les vestiaires largement en tête : 44-28, 20’ (éval : 61-27).

Il est certain qu’il n’allait pas falloir lâcher la bride au retour de la pause et continuer à afficher ce visage. Hélas c’était l’inverse qui arrivait. Très agressifs et mieux en place que lors de la 1ère mi-temps, les joueurs limougeauds revenaient à 10 unités de Strasbourg après 3’ : 44-34, 23’. Il fallait attendre 4’ pour voir le compteur Alsacien débloqué par Mike Green qui stoppait l’élan de la CSP Nation et permettait à lui seul de garder le cap (48-36, 25’). Mais Damien Inglis se rappelait au bon souvenir de son ancien club en scorant deux fois en 45 secondes et maintenait l’espoir d’un retour potentiel à son équipe : 52-42, 28’. La SIG Strasbourg venait d’être coupée dans sa marche en avant car, au final, Ali Traoré et consorts ne marquaient que deux paniers dans le jeu en 10’ et à peine neuf au total en comptant les lancer-francs, permettant à Limoges de revenir dans la course à la 30’ : 53-45 (éval : 69-42).

Tout était encore possible à 10’ de la fin, et bien malin celui qui pouvait annoncer avec certitude qui rejoindrait la JL Bourg en finale ! Les verts continuaient à grapiller leur retard accumulé en 1ère période et, quand à 6’ de la fin, Jordan Taylor ramenait les siens à 5pts (57-52, 34’), un frisson parcourait le corps des SIGmen. Celui-ci rapprochait encore son équipe à 3pts peu de temps après, mais fort heureusement Jérémy Nzeulie sortait la SIG Strasbourg de son marasme offensif (13pts en 15’ en 2ème période !) pour maintenir l’espoir : 60-54, 35’30. Taylor ne s’arrêtait pas en si bon chemin et ponctuait un 3-12 en faveur des Verts faisait frémir à 3’30 du terme : 60-58, 36’30.  Mike Green et Jarell Eddie redonnaient un peu d’air à une SIG Strasbourg en difficulté (66-59, 38’) et à l’entame de la dernière ligne droite les Alsaciens se serraient les coudes pour répondre à un féroce CSP Limoges ! Une envie et un courage payant puisque les derniers instants étaient à l’avantage des Blancs qui verrouillaient, sur un triple de Quentin Serron à 20 secondes du buzzer, leur qualification pour la finale en s’imposant sur le score final de 72 à 63 (éval : 95-60) !

Une qualification acquise suite, sans aucun doute, à la plus belle et la plus aboutie mi-temps de la saison, et ces 20 premières minutes de très TRES haute qualité ! Tout n’a pas été simple mais qu’importe, ne boudons pas notre plaisir après des moments difficiles qui semblent maintenant derrière nous. Maintenant il va falloir finir le job face à une JL Bourg à prendre très au sérieux lors d’une finale ouverte et alléchante. Rendez-vous ce dimanche à 17h pour ponctuer un week-end que l’on espère féérique : affaire à suivre…

F.T.

Les highlights du match