Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
mike_green_chalon.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#22- Elan Chalon-Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Démarrage en fanfare et finish payant

Un match piège attendait les SIGmen dans le cadre de la 22ème journée de Jeep® ÉLITE. En déplacement sur le parquet du Colisée de Chalon, la SIG Strasbourg savait qu’il faudrait être sérieux pour espérer repartir de Bourgogne avec une victoire. Sérieuse dès l'entame, elle a remporté cette rencontre 77-92.

patch_film_du_match.jpg
Le match débutait sur un bon rythme et à ce petit jeu ce sont les SIGmen qui s’en sortaient le mieux. Sérieux en défense, les Alsaciens profitaient de deux interceptions de Mike Green pour marquer des paniers faciles. Portés en prime par une belle adresse, Nicolas Lang (8pts en 2’30) et Jarell Eddie se régalaient pour rapidement prendre le large : 8-14, 4’. La défense de L’Elan n’y arrivait clairement pas et ce match était parti sur de grosses bases offensives. Strasbourg infligeait un 2 à 7 en 1’ pour enfoncer le clou, si bien qu’après 6’ les SIGmen avaient déjà 11 points d’avance : 10-21, 6’.  Le coach de Chalon prenait un temps mort pour réveiller ses joueurs. Vincent Collet faisait alors tourner son effectif, mais l’Elan était un peu mieux. Inscrivant un 8-0 en 2’, les locaux recollaient à trois petits points (18-21, 8’30), mais Ali Traoré finissait fort ce 1er quart-temps et les rouges, portés par une jolie adresse (11/14), basculaient en tête : 18-27, 10’ (éval : 19-36).

Les Strasbourgeois étaient en place au retour sur le parquet. Jérémy Nzeulie et Nathan Sobey permettaient de garder le cap (18-32, 12’). Mais les joueurs de l’Elan en profitaient pour passer un 6 à 0 en moins d’une minute, pour ramener l’écart sous la barre des 10 points : 24-32, 13’30. Flo Pietrus et Quentin Serron calmaient leur ardeur et, le temps passant, la SIG Strasbourg maîtrisait son match : 26-38, 15’. Chalon tentait bien de faire front, mais le collectif strasbourgeois dominait et maintenant tout le monde était au diapason chez les rouges. Les rotations s’enchaînaient et la domination se poursuivait et à 2’30 de la pause Nico Lang (13pts à 100% à la mi-temps) et sa bande menaient encore de 11 points (31-42). Et c’est tout en contrôle que les SIGmen regagnaient les vestiaires avec cette même avance, pour boucler les 20 premières minutes en tête de façon méritée. Mi-temps : 40-51 (éval : 45-66). L’adresse ne faiblissait donc pas pour Strasbourg, qui venait de compiler un 18/26 (69%) aux tirs en 20’, ne laissant que peu de chance à un Justin Robinson, discret malgré ses six passes, et son équipe.

La pause ne suffisait pas à Chalon pour trouver la faille dans la domination et le collectif strasbourgeois. En effet, même si Justin Robinson tentait de réveiller sa troupe, ce sont bien les joueurs de Vincent Collet qui déroulaient leur jeu pour atteindre le plus grand écart du match jusque-là : 44-62, 23’. Rien ne semblait pouvoir ébranler Strasbourg lors de ce match et même si Sanford maintenait un espoir, à 28ème minute du match il semblait déjà bien difficile de croire que ce match allait échapper à Strasbourg qui n’était pas inquiété : 50-69, 28’. Etienne Ca, très investi, tentait de maintenir le navire chalonnais à flot mais à 10’ du terme, les SIGmen avaient encore 15 points d’avance. Le coquet 7/13 à trois points faisait clairement du bien mais, au dela, c’est l’alternance dans le jeu proposé qui était plaisante : 54-69, 30’ (éval : 61-89).

Chalon retrouvait de l’agressivité et de l’adresse à l’entame de la dernière période et cela se ressentait au score. En effet, en 3’ les Bourguignons passaient un 10 à 3 qui faisait mal et qui, surtout, ramenait Jean-Denys Choulet et ses hommes à 8pts : 64-72, 33’. Il n’en fallait pas plus pour voir (et surtout entendre) le public se réveiller pour pousser son équipe. L’euphorie tant redoutée gagnait les rangs chalonnais et les triples pleuvaient sur les têtes strasbourgeoises. Si bien qu’à 5’30 du buzzer tout était à refaire ou presque : 69-74, 34’30. Le moment choisi par Mike Green pour montrer son leadership. A lui seul, il donnait le tournis à la défense locale et permettait de scorer 8pts de rang pour redonner de l’air aux siens : 69-82, 36’30. Sans aucun doute le coup de grâce, car l’Elan Chalon ne s’en remit pas, et Strasbourg, après avoir commencer l’ultime quart en encaissant un 15-5, le terminait en plantant un 8 à 18 à Chalon pour finalement s’imposer 77-92 (éval : 90-116).

L’entame en fanfare de ce match, 10-21 après 4’, a permis à la SIG Strasbourg d’annihiler les vélléités de l'Elan Chalon, dans un match que Strasbourg a globalement dominé. Un petit matelas qui a bien évidemment permis également de résister au retour des Bourguignons au début du dernier quart. Mais, emmenée par un Nicolas Lang en mode couteau suisse avec 13 points, 6 passes, 4 interceptions et 3 rebonds en à peine 22’ de présence sur le parquet, sans compter sur Mike Green très propre (14pts/6pds), Jarell Eddie complet ou encore des apports précieux de Quentin Serron et Youss Fall, la SIG Strasbourg a fait respecter ses ambitions sur le parquet du Colisée. Une victoire, la 13ème de la saison, qui permet à Vincent Collet et ses hommes de toquer aux portes du Top 4 de Jeep® ÉLITE…

F.T.