Basket
pub-sig_sofitex.jpg
pub-sig_sofitex.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
nathan_sobey_le_mans2.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#23- SIG Strasbourg-Antibes Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Déterminés à capitaliser

Deux semaines après leur dernier match officiel, les SIGmen seront de retour aux affaires ce samedi au Rhenus face à Antibes à 20h. Un match a gagner face au dernier du classement pour confirmer la montée en régime et surtout capitaliser sur les entrainements de qualité observés depuis un mois maintenant.

Il faut dire qu’avec Nathan Sobey et David Andersen en plus, le roster de la SIG Strasbourg commence à avoir fier allure. Les adversaires des strasbourgeois s’en sont bien rendu compte mais au-delà de ça, c’est déjà au quotidien, à l’entraînement, que la différence est flagrante : « On a une bonne qualité d’entraînement depuis quatre semaines c’est vrai mais maintenant il faut concrétiser en gagnant demain avant d’aller à Nanterre pour un match charnière. L’objectif je l’avais posé depuis la veille du match contre Le Mans. Il faut gagner les trois matches avant d’aller à Nanterre  ».

Arrive donc Antibes qui est en plein doute mais qui a changé de coach il y a deux semaines. Exit Julien Espinosa qui a été remplacé par le tacticien serbe Nikola Antic afin de tenter de sauver les meubles avant qu’il ne soit trop tard. Vincent Collet revient sur ce point « il faut toujours être vigilant mais là il faut l’être par rapport au changement de coach qui forcément entraîne une réaction même si tu ne sais jamais à quel degré elle va être ». Le coach de la SIG Strasbourg qui a suivi le match des Antibois en Coupe de France face à Rouen et qui a vu que les coéquipiers de Chris Otule menaient de 21 points à la 15ème minute : « Après ça s’est un peu étiolé mais ils avaient encore 12 points d’avance à trois minutes de la fin. Et là ils ont été rattrapés par leurs vieux démons et ils se sont écroulés. Mais malgré tout ils ont montré des signes d’une bonne équipe pendant un certain temps ». Mais Vincent Collet sait que son équipe a les arguments pour battre à la régulière les sudistes et comme il l’a répété toute la semaine à l’entraînement, la recette est connue : « La seule façon d’être prêt, c’est d’être à fond. Il faut qu’on soit déterminé pour capitaliser. Il faut aller chercher cette 14ème victoire ! »

Objectif la victoire bien évidemment car il est certain que même si le changement de coach va tenter d’amener un électrochoc dans le groupe, celui-ci n’a pas changé du tout au tout en si peu de temps. Mais les ressorts psychologiques sont les principaux leviers actuels qu’il va surtout pouvoir activer pour tenter de redresser la barre d’un navire antibois en perdition avec simplement cinq victoires en 22 journées. Mais du côté de la SIG Strasbourg force est de constater que l’équipe monte en régime et que cela doit se confirmer ce samedi. « On sent que l’on progresse dans notre jeu. Les trois matches de la Leaders Cup étaient bons, Le Mans c’était plutôt un bon match aussi et Chalon on a fait un match très solide. On est en nette hausse mais il faut confirmer. Le danger en revanche est clair, ce sont les deux semaines d’arrêt. Et il ne faut pas que la qualité de nos entrainements nous rassure ». Et pour meubler ces deux semaines de break, l’équipe a fait des scrimmages, des petits matches pour s’entretenir et se jauger, dans l’intimité du Rhenus « des matches entre nous qui étaient vraiment très intéressants. Il n’empêche que demain il ne faudra pas calculer et être dans l’investissement. Ce serait vraiment une déception pour moi si demain nous n’étions pas à fond ».

Si la SIG Strasbourg respecte à coup sûr tous ses adversaires, le coach sait qu’il faudra être sérieux, agressif et déterminé car en face « il faudra surveiller le duo Blue et Otule, qui d’ailleurs refait une bonne saison. Skele et Green peuvent être dangereux. Isaia Cordinier fait de nets progrès. Gaddefors est solide et ils ont ajouté Blassingame. Leur objectif qui est le maintien n’est pas si loin. Ils sont à deux matches, c’est beaucoup mais pas beaucoup à la fois. Ils viennent ici pour jouer leur va-tout. La problématique est simple il faut qu’on soit prêt. On serait bien inspiré de ne pas calculer », ajoute coach Collet. Dans un Rhenus plein comme un œuf pour ce match qui se jouera à guichets fermés l’objectif est clair et sans équivoque : « gagner et en même temps continuer à progresser », conclut-il.

Rendez-vous ce samedi à 20h au Rhenus pour pousser l’équipe et ses joueurs qui ont faim de jeu et de victoires après un sevrage de deux semaines… Un peu comme les fans qui eux le sont depuis 21 jours sans basket dans la capitale alsacienne. Des joueurs surmotivés, un public en manque et chaud bouillant : On en salive d’avance !

F.T.

 

Articles liés: 
Toutes les actualités