Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
Habillez vous aux couleurs de la SIG STRASBOURG
nanterre_mardy_collins.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#24- Nanterre- SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews

​Un match charnière

La SIG Strasbourg se prépare à affronter Nanterre 92 dans le cadre de la 24ème journée de Jeep® ÉLITE ce samedi 30 mars à 18h30 (en direct sur RMC Sport 2). Un match ô combien important face à l’équipe en forme du moment.

La France du basket a suivi le club Nanterrien cette semaine. Dernier rescapé de l’hexagone sur la scène européenne, les verts affrontaient Bologne en quart de finale aller de BCL. Auteurs d’un match plein, les verts l’ont emporté de 8pts avant le match retour de la semaine prochaine. Un match que le coach, ainsi que le club dans sa très grande majorité ont suivi en direct depuis le Rhenus. Vincent Collet livre son analyse sur cette victoire : « Ils ont fait un bon match des deux côtés du terrain. Ils ont fourni un effort défensif important avec un engagement propre à ce type de match de haut niveau. Ils ont été bons, ils ont mérité de gagner ce match, avec un petit écart en plus. Même si ce ne sera pas facile à Bologne, ils ont leur chance ».

Mais entre ces deux rencontres, la SIG Strasbourg débarque à Maurice-Thorez pour ce que le tacticien n’hésite pas à caractériser de « match charnière dans cette saison régulière et en particulier pour nous. Pour eux, dans le pire des cas, on leur repasse devant si on gagnait de 11pts et, en revanche, une défaite d’un point nous mettrait à trois matches derrière. A 10 journées de la fin, tu ne reviendrais plus sur eux ». Il est clair et net que ce ne sera pas simple, mais qu’importe, il faudra savoir faire front face à l’euphorie qui attend les SIGmen, contre une équipe au sommet de la vague, si on veut rêver plus haut. Mais attention, car le coach tient aussi à préciser : « C’est un match important mais en cas de défaite tout ne s’arrêterait pas. Les Playoffs, ce sont les Playoffs. Mais il est clair que notre objectif est le top 4, donc le match de demain a toute son importance ».

Comment aborder un match face à une équipe en pleine bourre, qui vient de gonfler son capital confiance ? Vincent Collet confie : « Il faudra qu’on l’aborde sur la lancée de ce que l’on fait depuis plusieurs semaines. Il faut qu’on garde cette dynamique d’état d’esprit même en sachant que l’adversaire est plus fort. On sait que ce n’est pas facile d’arrêter Nanterre, en particulier dans sa salle. Même en faisant des efforts, c’est très dur. Bologne a été dans le match pendant 35min avant de prendre la foudre. Tout peut venir très vite ». Le staff a eu la semaine pour travailler des petits ajustements afin de proposer des phases de jeux susceptibles de contrecarrer la furia verte. Le coach le dit d’ailleurs sans équivoque : « on doit et on peut poser des problèmes à leur défense. On a les atouts et les armes pour que ce soit le cas. Il faudra jouer un match plein des deux côtés du terrain. Notre défense doit être capable de les ralentir mais ce ne sera pas tout le temps le cas, il faut en avoir conscience. Mais même si l'on prendra parfois la foudre, il ne faudra pas baisser la tête. Il faudra les faire défendre aussi ».

Il est clair que tomber dans le piège d’un match run-and-gun serait la pire des choses, sous peine de mettre Nanterre dans le confort et revenir de la capitale avec des valises plus lourdes que lors du trajet aller. Et pour ce match, le plus Nanterrien des SIGmen, Jérémy Nzeulie, a dû déposer les armes, la mort dans l’âme. Lui qui attendait ce match avec impatience ne sera pas de la partie : « Jérémy était déjà handicapé par la douleur face à Antibes, on a préféré le stopper mais il va revenir la semaine prochaine ». En revanche Mardy Collins a fait son retour dans l’effectif cette semaine et tiendra sa place pour ce match, mais à son sujet le coach est précautionneux : « Mardy c’est une reprise, ça se passe bien, mais après deux mois d’arrêt il ne faut pas non plus trop en attendre ». Enfin, au rayon des petits bobo signalons le cas de Mike Green qui est un peu gêné au cou avec un léger torticolis, mais rien de bien grave. « Mike est un peu gêné mais il jouera, et maintenant nous avons Nate. Deux mois en arrière ça aurait pu être catastrophique, ce n’est plus le cas aujourd’hui ».

Nathan Sobey qui, comme son compatriote David Andersen, poursuit son intégration. Un fait sur lequel le coach donne son avis : « Nate joue de mieux en mieux. Il trouve sa place. Il a eu une bonne façon d’entrer dans l’équipe : d’abord en observant et en étant au service et petit à petit il nous montre toutes les facettes de son talent. David l’a fait aussi. C’est en ce sens qu’ils sont très intéressants également. Ils n’ont pas complètement modifié la hiérarchie et l’équilibre de l’équipe tout en la renforçant ». Plus d’armes et de renforts, il va falloir en avoir, tout comme de la ressource pour ce choc, ce match « charnière », qui constitue à coup sûr un tournant dans la saison. Aux SIGmen d’être à la hauteur de l’événement.

F.T.
Articles liés: 
Toutes les actualités