Basket
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
bandeau_site_promo_livre_commander.jpg
BOUTIQUE EN LIGNE OFFICIELLE
Habillez vous aux couleurs de la SIG STRASBOURG
fall_nanterre.jpg
Actualités LNB 18/19 -J#24- Nanterre- SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews

​Une entame fatale

En déplacement dans le bouillant Palais des Sports Maurice-Thorez de Nanterre, les SIGmen étaient prévenus que, face à l’équipe en forme du moment, rien ne serait simple. Et même si Jarell Eddie a sorti un match de mammouth (30pts à 9/13), la SIG Strasbourg n’a pas réussi à remporter cette rencontre et s’est inclinée 92-86.

patch_film_du_match.jpg

Jarell Eddie ouvrait le score, mais Senglin était en feu en ce début de rencontre (8pts en 1’30) et permettait, à lui tout seul, à Nanterre 92 de s’envoler : 10-3, 2’30. Mike Green marquait un 2+1, mais rien ne semblait pourvoir stopper la furia verte et, après 5’, le score piquait légèrement : 17-6. Autant dire que la physionomie de cette rencontre ne plaisait pas du tout à coach Collet qui prenait un temps mort, pour essayer de remettre la tête à l’endroit à ses SIGman.  Un choix salvateur puisque derrière Mike Green profitait de deux beaux démarquages pour marquer deux triples (17-12, 6’30), mais Nanterre ne lâchait pas la bride. Auteurs d’un 1er quart très incisif, les locaux menaient leur barque en voguant sur une adresse stratosphérique (73% après 10’). Si bien qu’à la fin du 1er quart-temps Nanterre 92 menait logiquement 27-17, 10’ (éval : 37-15).

L’entame du 2ème quart voyait le match continuer sur les mêmes bases. Strasbourg subissait l’impact, l’envie et l’énergie de Nanterre, si bien que, le temps passant, l’écart gonflait, commençant même à devenir dangereux à la 14’ : 38-21. Coach Collet remettait son sniper maison, Jarell Eddie, sur le terrain et l’homme au bandeau donnait un peu d’oxygène à un collectif en asphyxie en plantant deux primés qui faisaient beaucoup de bien : 38-27, 15’. Jarell marquait son 4ème panier à 3pts à la 16ème et continuait à entretenir un espoir (40-30, 16’). Mais Treadwell sortait les muscles pour lui répondre. Auteur de 6pts de rang, il redonnait le large aux Nanterriens, mais au royaume des shooteurs, Jarell était comme un coq en pâte. Il déroulait derrière l’arc avec un coquet 6/6 en 12’ et permettait de faire jeu égal : 45-35, 18’. Mieux encore, en inscrivant le total hallucinant de 20pts en 12’, il remettait tout le monde d’équerre à la pause, en bouclant la période sur un 1-12 en 2’30 : 46-42, 20’ (éval : 54-50).

Nanterre revenait avec de belles intentions et refaisait même un petit écart (51-42, 21’), mais Jarell Eddie était toujours très chaud et inscrivait son 7ème triple pour lancer une très belle période du côté strasbourgeois. Les SIGmen venaient de passer la seconde et les Franciliens avaient de plus en plus de mal à contenir les Rouges. Mieux encore, lorsque Jarell, touché par la grâce, scorait son 8ème panier à trois points en huit tentatives, il donnait l’avantage à l’équipe qui venait de passer un 7-17 en 4’ à leurs hôtes : 58-59, 16’. Un autre match débutait puisque le rôle du chasseur et du chassé venait de prendre une autre tournure. Strasbourg gérait son jeu et avait totalement inversé la tendance. Et comme en prime les locaux laissaient des lancers francs en route, il n’en fallait pas plus pour voir Strasbourg boucler le quart-temps en tête, dans une rencontre relancée : 64-67, 30’ (éval : 73-82).

Le match et l’ambiance basculaient dans l’irrationnel au début du dernier acte. Les deux équipes se rendaient coup pour coup et impossible de dire de quel côté la rencontre allait pencher à 6’ du buzzer. Youss et Mike sortaient des actions de classe pour répondre aux coups de boutoirs de Nanterre 92 et d’un Senglin de retour aux affaires : 73-73, 34’. Strasbourg avait la chance de profiter des oublis sur la ligne des verts et blancs qui ne parvenaient pas à repasser devant : 75-75, 35’. Mais c’était reculer pour mieux sauter puisque Juskevicius refaisait passer les siens devant… Juste avant que Mike Green ne se voit siffler une très sévère 5ème faute. Les arbitres lui infligeaient également une faute technique, après avoir exprimé sa façon de penser. Un coup dur qui donnait 4pts d’avance à Nanterre (79-75, 35’30). Le tournant du match ? A coup sûr ! Quentin Serron maintenait l’espoir et Nate Sobey lui prenait le pas pour ramener l’équipe à 1pt à 2’ du buzzer : 83-82, 38’. Mais Traedwell sonnait le glas des chances strasbourgeoises quelques instants, pour finalement voir ce match basculer du côté de Nanterre quand Juskevicius crucifiait les Alsaciens sur la ligne. Score final : 92-86 (éval : 104-99).

Après être rentrés de la plus mauvaise manière dans ce match, les SIGmen ont su réagir, mais finalement ce match a basculé à la suite de la 5ème faute de Mike Green et sa faute technique. Il y avait la place pour revenir du Palais des Sports avec une victoire, mais l' entame poussive a couté très cher, au même titre qu’une fin de match hachée, et cela malgré le match de All Star de Jarell Eddie avec 30 points à 8/11 à 3pts. Strasbourg laisse échapper Nanterre au classement. Maintenant il va falloir ne plus laisser trop de victoires en chemin pour viser le top 4. Mais tout est encore possible !

F.T.